Comment identifier les facteurs de risques d'une dépression ?

Si la dépression peut toucher tout le monde, certains événements de la vie peuvent déclencher un passage dépressif. Voici les facteurs de risques les plus enclins à provoquer une dépression. Identifiez-les pour mieux les combattre.

Étapes de réalisation

1.

Faites des recherches d'antécédents familiaux. Tout comme certaines maladies physiques, la dépression peut être d'origine familiale. Que ce soit un gène ou autre chose, il est bon de vérifier, ce qui aidera à se sentir moins coupable de son état dépressif.

2.

Un drame familial, la perte d'un être cher, une perte d'emploi, un divorce ou tout autre choc peut déclencher une dépression. Si le deuil se prolonge au-delà de quelques mois et se transforme en mal-être constant, une dépression est en train de s'installer.

3.

Parfois la dépression survient chez des personnes qui, depuis toujours, s'inquiètent pour tout, ne voient jamais le côté positif d'une situation, ne pensent qu'aux mauvaises choses qui pourraient se passer. Chez ces gens, c'est finalement le caractère qui a besoin d'une nouvelle facette plus positive et une psychothérapie est à envisager.

4.

Les problèmes d'emploi ou d'argent augmentent considérablement les risques de dépression. C'est un cercle vicieux : le manque d'argent provoque une baisse de l'estime de soi, laquelle entraîne nervosité et souffrance, basculant parfois dans la dépression. Dans un tel cas il faut savoir accepter l'aide et retrouver en soi la force de se battre avant de sombrer.

5.

Revenez en arrière : aviez-vous des parents qui vous poussaient à la perfection étant enfant ou, au contraire, des parents qui ne prêtaient pas attention à vous ? Ce manque d'équilibre dans l'enfance peut, s'il on a enfoui ces souvenirs au fond de sa mémoire, ressurgir sous forme de dépression même lorsque la vie actuelle ne pose pas de problème. D'où souvent l'incompréhension de l'entourage qui pense que vous avez tout pour être heureux. Là encore une psychothérapie pourra faire ressurgir ces souvenirs et les balayer du présent.

6.

Lisez la notice de vos médicaments. Si vous êtes, pour une autre pathologie, sous traitement et que vous n'aviez pas connu une telle déprime auparavant, vérifiez que la notice de celui-ci n'évoque pas de possibles épisodes dépressifs. Si c'est le cas, parlez-en à votre médecin immédiatement.

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

N'attendez pas de tomber dans une profonde dépression pour parler de votre mal-être et pour consulter.

Fuyez les gens qui pensent et vous disent que rien ne justifie cet état, qu'il s'agit de faiblesse. La dépression est une maladie, elle doit être soignée comme les autres. Sans être compatissant l'entourage doit montrer du respect.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Mal-être