Comment faire les démarches pour adopter un enfant ?

 

par mamytine74 |

     

Depuis la loi de juillet 1996, les démarches pour adopter ont été facilitées mais elles restent un parcours du combattant éprouvant, surtout à cause des délais très longs. Il y a en France moins de 5000 enfants adoptables pour plus de 15 000 familles sur liste d'attente ! De nombreux couples se dirigent vers l'adoption internationale, plus aisée dans certains pays. Mais que l'on se décide pour un enfant français ou pour un enfant étranger, les démarches initiales sont les mêmes.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Assistante sociale

Étapes de réalisation

1.

L'adoption est ouverte aux personnes mariées depuis au moins 2 ans et âgés de plus de 28 ans.

2.

Les candidats à l'adoption doivent demander un agrément de l'État, délivré par le Conseil Général du département.

3.

Les futurs adoptants sont reçus par un assistant social et un psy, lors de 3 entretiens, dont l'un à leur domicile.

4.

Lors de ces entretiens, les capacités familiales, éducatives et psychologiques, ainsi que la motivation des adoptants, sont évaluées.

5.

La décision est rendue 9 mois après la demande. Elle est valable 5 ans. Elle indique le nombre d'enfants pouvant être adoptés, et le type d'enfant (par exemple si l'enfant peut présenter un handicap).

6.

Quand les candidats ont reçu leur agrément, ils peuvent s'adresser à l'Aide Sociale à l'enfance de leur département, ou d'un autre département français (comme les Dom-Tom). Ils peuvent aussi s'adresser à un OAA (Organisme autorisé pour l'adoption).

7.

Avant de recevoir une proposition, les adoptants peuvent attendre jusqu'à 5 ans.

8.

Les adoptants peuvent choisir d'effectuer une démarche individuelle (ou avec l'aide d'un avocat privé) à l'étranger, avec un pays ayant ratifié la Convention de La Haye. Ils devront alors passer par une OAA.

9.

Ils peuvent s'adresser à un pays n'ayant pas ratifié la convention de La Haye. Ils devront alors faire très attention de ne pas tomber dans les mains d'intermédiaires peu scrupuleux qui leur demanderont de fortes sommes. Ils pourront s'informer au préalable auprès de la Mission de l'adoption internationale, Ministère des Affaires étrangères, 244 Bd Saint Germain, 75 007 Paris.

Commentaires

jean pierre Corneille | 17/11/2011  

Si un couple est marié, que la partenaire est étrangère agée de 26 ans d'origine cubaine et qu'elle a un enfant de 7 ans dont le père biologique est espagnol et que cet enfant est autorisé à sortir de Cuba qu'avec un visa de 1 mois et que sa mère vit en France avec son conjoint français, comment peut -on imaginer de séparer l'enfant de sa mère, n'y a t-il pas dans la loi internationale une procédure afin de ne pas séparer l'enfant de sa mère, merci pour votre réponse

Chercher un article sur Comment fait-on