Comment définir et analyser une caricature de presse ?

Comment définir et analyser une caricature de presse ?

Il a fallu attendre l’arrivée de la photogravure au 19ième siècle pour que puisse naître le dessin de presse sous sa forme moderne. En matière éditoriale, c’est un terme général qui englobe tout ce que l’on peut trouver dans un dessin, comme les cartes météo. Dans un journal, il devient un objet de passion quand il tire vers la caricature. Alors comment définir et analyser la caricature de presse ?

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Des journaux
  • Une analyse critique

Étapes de réalisation

1.

Avec l’essor de la presse à la fin du 19ième siècle, les grands quotidiens accueillent des dessins de presse. La caricature attire le lecteur parce qu’elle exprime une opinion tout en tentant de faire réagir les gens. Elle est d’une part le miroir d’une époque et d’autre part le miroir d’un journal.

2.

Le quotidien "Le Monde" n’a adopté le dessin de presse qu’en 1967. Depuis, Plantu en est devenu le dessinateur attitré. Selon Plantu, le dessin de presse doit trancher sur le reste du journal. A ce titre il s'explique "Je revendique ma place dans le journal" et "Je ne cadre pas mes caricatures parce que j’appartiens au journal". Pour d’autres dessinateurs le cadre a pour vocation d’affirmer son pouvoir de liberté et de marquer leur opinion.

3.

A ce jour, il y a de moins en moins de dessinateurs de presse. En 1989 on comptait 167 dessinateurs pour 24 000 journalistes. Ces artistes ont le sentiment d’assister à un déclin de la presse militante, déclin alimenté par la crise dont est victime la presse dans son ensemble.

4.

Pour analyser une caricature, il faut tenir compte :
1 / De la description « objective » (ce qu’on voit)
2 / Du message plastique (support, cadre, cadrage, l'angle de vue, composition et mise en page, formes, couleurs, etc.)
3 / Du message iconique (les motifs, la pose des protagonistes)
4 / Le message linguistique (l’image des mots et le contenu)

Chercher un article sur Comment fait-on