Comment faire travailler ses neurones quand on vieillit ?

 

par mamytine74 |

     
Comment faire travailler ses neurones quand on vieillit ?

S'ils ne sont pas stimulés, les neurones ne fabriquent plus de connexions et la réserve cérébrale diminue, avec comme conséquence des pertes de mémoire de plus en plus importantes. Pour que le potentiel de connexions neuronales s'accroisse, il faut donc entretenir son cerveau, le faire travailler quotidiennement, particulièrement quand on prend de l'âge. Voici quelques suggestions pour doper ses neurones.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Activités variées
  • Gymnastique
  • Rencontres stimulantes
  • Alimentation saine

Étapes de réalisation

1.

La stimulation cérébrale ne doit pas s'exercer sur certaines zones du cerveau au détriment d'autres zones. Pour être efficace et agréable, elle doit être variée : mots fléchés, musique classique, devinettes, lecture (entre autres), stimulent chacun une zone différente.

2.

Les ateliers-mémoire, que l'on peut pratiquer dans certains clubs, associations ou maisons de retraite, allient le travail sur la mémoire et le plaisir de se retrouver en société, de communiquer, de rire.

3.

Les visites guidées en groupe stimulent l'intellect et la mémoire : visites de musées, d'expositions, de châteaux... encore plus efficaces si elles sont suivies d'une discussion. Tous les sujets sont bons pour développer les capacités cognitives.

4.

Une activité manuelle régulière entretient la réflexion et la logique : couture, modélisme, tricot, menuiserie, cuisine... Ce qui demande des calculs, des plans, des patrons, des recettes, est utile au cerveau vieillissant.

5.

Aider les petits-enfants à faire leurs devoirs, ou leur raconter ses souvenirs, est également un bon entraînement pour les neurones. Chaque échange est bénéfique.

6.

La pratique d'une activité sportive comme la gym douce, la natation, la marche, irrigue le cerveau. Bien respirer le matin devant la fenêtre met le cerveau en bonne condition pour la journée.

7.

Une alimentation saine et variée tout au long de sa vie prépare la mémoire pour les vieux jours.

8.

L'alimentation idéale pour le cerveau est riche en fruits, légumes et poisson, pauvre en graisses saturées et viande rouge. Il faut se tenir à 4 repas par jour et ne pas grignoter.

9.

Quand on vieillit, il faut plus que jamais consommer des glucides, carburant du cerveau. Un morceau de pain à chaque repas apporte l'énergie suffisante à une personne âgée, surtout s'il est accompagné de vitamine B1, présente dans la viande de porc, le foie, le lait, le jaune d'œuf, les levures, les céréales...

10.

Si les activités variées stimulent les neurones, la télévision à haute dose abrutit. Le risque de pertes de mémoire est alors augmenté de 50%.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

chrismel

Comment déceler la maladie d'Alzheimer d'un proche ?

« Mais où sont passées mes lanternes ? J'y vois plus rien ! » Si vous aussi vos proches commencent à confondre leurs lanternes avec leur lunettes, s'ils ne vous reconnaissent qu'une fois sur deux, s'ils ne se rappellent plus de vos conversations du m

miara

Comment vivre avec la maladie de Parkinson ?

Être atteint de la maladie de Parkinson n'est désormais plus une fin en soi : vous pouvez tout à fait vivre presque normalement avec. Ce, à condition de respecter quelques principes très simples et d'adopter quelques réflexes.

bienvenat

Comment reconnaître les symptômes de la ménopause ?

La ménopause marque la fin des menstruations chez les femmes. Elle se manifeste généralement entre 40 et 50 ans. La ménopause est une étape très importante dans la vie des femmes à cause des bouleversements qu'elle entraîne. Il faut savoir que la

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers messages sur le forum

Consulter le forum