Comment fabriquer un nounours ?

Comment fabriquer un nounours ?

Fabriquer un nounours tout doux

Vous voulez offrir un nounours à votre enfant mais vous voudriez que ce soit un jouet unique, qui ait une valeur particulière pour lui? Alors, pourquoi ne pas le fabriquer vous même?

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Du tissu
  • Du fil et une aiguille
  • Des épingles à tête ronde
  • Une paire de gros ciseaux
  • Une craie de couleur ou un crayon à maquillage
  • Deux petits boutons noirs pour les yeux (ou du fil et une aiguille à broder)
  • Un gros bouton noir ou rose pour le museau (ou du fil et une aiguille à broder)
  • De la mousse ou de la laine (prévoir assez pour rembourrer toute la peluche)

Étapes de réalisation

1.

Le choix du tissu a son importance. Choisissez un tissu qui soit coloré dans des tons rassurants et chauds (beige, chocolat...), qui soit doux (type polaire, velours ou feutrine), facile à découper et assez élastique.
Ne choisissez ni un tissu trop fin ni un tissu trop épais. Trop fin vous auriez du mal à le couper ou à le coudre sans le déchirer complètement et trop épais vous éprouveriez des difficultés à le coudre et à le couper.
Demandez si possible à la vendeuse de vous aider à choisir et expliquez lui ce que vous comptez faire. En ce qui concerne la longueur, prenez à peu près un carré de cinquante centimètres voir un mètre.

2.

Posez votre carré de tissu sur un support lisse et stable. Pliez-le en deux dans le sens de la longueur, afin d'obtenir un long rectangle debout face à vous. Vous devez avoir assez de longueur et de largeur pour pouvoir dessiner à la craie ou au crayon (en vous aidant d'un patron ou d'un modèle si nécessaire) la silhouette d'un nounours. Pensez à définir deux extrémités que vous ne coudrez pas (au sommet du crâne entre les deux oreilles par exemple).

3.

Avec votre aiguille, partez d'une extrémité et cousez en faisant de très petits écarts, jusqu'à l'autre extrémité. C'est un travail minutieux qui exige une certaine patience si on veut obtenir un résultat satisfaisant. Une fois que vous vous serez assurée que vos coutures sont solides et que les nœuds faits aux deux extrémités ne se déferont pas, commencez le découpage en respectant au moins un centimètre et demi d'écart avec vos points.

4.

Une fois votre silhouette découpée, vous allez devoir retourner le tissu. Les endroits les plus compliqués pour cette manœuvre sont bien sûr les pattes et les oreilles. Allez-y avec douceur et prenez tout votre temps. Un geste trop brusque et vos coutures craqueraient, fichant en l'air tout votre beau travail.

5.

Prenez de la mousse ou de la laine. Pas par poignées mais par petites quantités, afin de bourrer tranquillement votre peluche. Pour les pattes et les oreilles, aidez vous d'un petit objet comme un stylo, mais surtout pas d'une aiguille à tricoter ou d'un objet pointu. Avant de rembourrer les oreilles, veillez d'abord à ce que le corps et la tête soient bien pleins. Une fois votre peluche entièrement bourrée, refermez la tête.

6.

Vous avez à présent un nounours. Mais la pauvre peluche est pour l'instant dépourvue d'yeux et de nez. Pour lui en donner, vous pouvez bien sûr coudre des boutons ou si vous êtes douée pour le point de croix, lui broder un visage.
Personnellement, je recommande plutôt la broderie qui garantit moins de mauvaises surprises au lavage et surtout, plus de sécurité puisqu'il se pourrait très bien que votre enfant arrache un des boutons et l'avale.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pour donner un effet pop à votre nounours, achetez des thermocollants en grande surface et collez les avec un fer à repasser sur la peluche. Vous aurez un ours rock'n'roll, très fashion.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

dherve

Comment faire une table basse avec des légos ?

Avec des légos, vous pouvez créer une multitude d'objets de décoration. Avec un peu de patience, lancez vous dans la construction d'une table de salon.

alphamax

Comment fabriquer un zootrope ?

Le zootrope est un de ces jouets optiques fréquents au XIXème siècle et dont deux hommes, William George Horner et l'autrichien Stampfer, se partagent l'invention la même année, en 1834. Entre le phénakistiscope et le praxinoscope, le zootrope a l'a

Rédacteur06

Comment faire pour relever les empreintes ?

Cette après-midi, on joue aux petits détectives privés. Mais un détective n’est rien s’il ne possède pas la parfaite panoplie et notamment le matériel nécessaire pour relever les empreintes. Voici quelques astuces.

Chercher un article sur Comment fait-on