Comment identifier les symptômes d'une blessure à la patte chez un cheval ?

 

par pumaone |

     
Comment identifier les symptômes d'une blessure à la patte chez un cheval ?

Détecter une blessure aux membres

En ce qui concerne les blessures aux membres du cheval, on distingue les blessures superficielles et les blessures plus importantes. Dans ce dernier cas, il est judicieux de ne pas jouer à l'apprenti vétérinaire.

Étapes de réalisation

1. Identifier une blessure

Votre cheval ne se déplace pas comme d'habitude ? Il boite, il est raide des membres ou a une allure irrégulière ? Il a une blessure ou une affection du système locomoteur.

Lors d'une blessure, l'équidé se porte sur sa jambe non atteinte. Si c'est un antérieur qui est blessé, le cheval marque avec sa tête pour réduire le poids sur son membre douloureux. En revanche, si c'est le postérieur qui est atteint, le cheval conserve la hanche raide et plus haute du côté douloureux.

L'équidé peut avoir aussi des irritations comme la peau rouge, gonflée, craquelée voire des plaies plus fines qui sont localisées dans le pli du paturon, les plis du genou ou du jarret. Une plaie profonde peut également faire boiter un cheval.

Il faut savoir que la peau repose directement sur les tendons et les articulations. De ce fait, une petite blessure peut parvenir jusqu'aux tissus sensibles comme la gaine d'un tendon ou le cartilage d'une articulation.

2. Nettoyer une plaie superficielle

Pour nettoyer une blessure ou une plaie superficielle, on va tout d'abord bien doucher les membres du cheval pour retirer toute trace d'impureté, boue, sable...Puis, on va utiliser un désinfectant pour nettoyer la plaie et on rince bien à l'eau claire. On peut aussi mettre de la Bétadine. Ensuite on va bien sécher la blessure pour éviter l'humidité. En cas de doute, comme une blessure profonde voire qui saigne ou un liquide jaune et collant qui apparaît, il est plus judicieux de faire appel au vétérinaire.

3. La boiterie

Différents cas de figure peuvent amener le cheval à boiter : une plaie ou une blessure, une élongation, une entorse des tendons, des ligaments ou des articulations, mais aussi un abcès au pied, une bleime, des crevasses, un engorgement ou des mauvais aplombs.

Le cheval ne veut plus se déplacer ou rencontre beaucoup difficultés à marcher en cas de fracture, maladie du lundi, fourbure ou coups de sang. Dans tous les cas, ne laissez pas souffrir votre cheval inutilement et faites appel à un vétérinaire ou au maréchal ferrant, voire les deux.

4. La crevasse

La crevasse concerne plus particulièrement les chevaux stagnant sur un sol humide ou boueux, voire sur une litière trop souillée. C'est une dermatite courante chez le cheval. Elle est située sur les zones fragiles de la peau rose plus sensibles aux différentes agressions. Elle touche plus particulièrement la face postérieure du paturon soumis aux pliures du pied.
La peau est douloureuse, rouge et gonflée. Il peut y avoir une présence de croûtes avec des plaies ulcérées sous la croûte. Des crevasses non soignées à temps, peuvent découler sur des problèmes plus importants.

Soins : il est recommandé de nettoyer régulièrement le pli du paturon pour retirer toute trace de boue, sable etc. Il faut ensuite bien sécher le pli du paturon. En cas de crevasse, on peut mettre une crème grasse sur le paturon (type Biafine, ou Dermaprotec).

5. L'engorgement

Des blessures ou différentes anomalies diverses peuvent découler sur un engorgement.

L'engorgement peut être la cause d'une inflammation de la gaine synoviale des tendons ou des articulations mais aussi une accumulation de liquide (œdème, liquide synovial..).

Pour éviter ou traiter l'engorgement, il faut bien doucher le membre du cheval à l'eau froide pendant plusieurs minutes. Ensuite il faut bien le sécher puis on peut appliquer sur le membre atteint de l'argile. Il est aussi important de faire marcher le cheval durant un long moment pour que le membre puisse se désengorger.

6. La gale de boue

La gale de boue est une infection bactérienne que l'on rencontre particulièrement dans les zones humides. La gale de boue étant contagieuse, ne réutilisez pas le matériel du cheval contaminé par la gale de boue. Nettoyez son matériel avant et après utilisation. Lors de l'apparition de la gale de boue, il est indispensable de mettre le cheval sur un terrain sec.

Pour traiter la gale de boue, nettoyez la zone concernée avec un produit antiseptique. Séchez puis retirer simplement les croûtes qui commencent à tomber. Renouvelez l'opération plusieurs fois.

Commentaires

pseudo4 | 27/12/2013  

un cheval à des JAMBES et non des PATTES

Sur le même thème

Nanna

Comment monter à cheval ? Niveau galop 1.

Un cavalier qui a le niveau galop 1 connaît la base de l'équitation. Il sait monter et s'occuper de son cheval et connaît les règles élémentaires de sécurité.

chrys27

Comment faire partir mon cheval seul en ballade ?

Pour partir seul en balade à cheval, il est recommandé d'avoir un niveau confirmé, un bon sens de l'orientation, connaître les lieux (forêt, plage, campagne) mais aussi les chemins équestres balisés. Il est aussi important d'avoir confiance en son

stylo

Comment nourrir un cheval durant l'hiver ?

Nourrir son cheval l'été est assez simple. Cependant, il n'est pas toujours évident d'apporter la nourriture présentant les nutriments et vitamines nécessaires pour votre cheval durant les grands froids hivernaux. Si ce sujet vous intéresse et que v

Chercher un article sur Comment fait-on