Comment débourrer un cheval à l'obstacle ?

 

par Nienna |

     
Comment débourrer un cheval à l'obstacle ?

Débourrer un cheval à l'obstacle

Lorsqu'on débourre un cheval, lui apprendre à sauter est une part importante de son éducation, ça ne se fait pas n'importe comment. Certes, le cheval sait naturellement sauter, mais sauter des barres colorées avec un cavalier sur le dos, ce n'est pas comme franchir un tronc d'arbre en liberté dans un pré. Cela nécessite un apprentissage si on veut éviter de faire peur au jeune cheval et de se faire peur avec. Mettre un cheval sur des obstacles doit se faire dans le plus grand calme, une fois que toutes les bases sont intégrées et que le cheval est monté aux trois allures, sans que cela l'inquiète, sous peine de le dégoûter à jamais de l'obstacle.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Un cheval débourré et en bonne condition physique
  • Des chandeliers, des barres et des taquets
  • De préférence, un manège et une carrière
  • Un bon cavalier

Étapes de réalisation

1.

Le débourrage commence en général vers les 3 ans du cheval, cependant il convient de ne pas le faire sauter trop tôt. En effet, l'obstacle met les tendons du jeune cheval à rude épreuve, le faire sauter trop tôt des obstacles trop gros peut entraîner des séquelles plus ou moins graves plus tard. Dans le débourrage de manière général, la patience est le maître-mot, y compris dans le débourrage à l'obstacle. Il faut dans tous les cas écouter son cheval et faire à son rythme, même si nous avons très envie de sortir en concours rapidement.
De toutes façons, les concours sont interdits aux chevaux avant 3 ans (et plus dans certaines épreuves).

2.

Le mieux, pour débuter un cheval sur les barres, est de lui faire découvrir ce nouvel exercice sans la contrainte du cavalier, en liberté dans un manège si on en a la possibilité, sinon en longe. En effet, les premiers sauts d'un jeune cheval sont particuliers : il se méfie, analyse, évite de toucher ce nouvel objet et donc passe fort le dos, pouvant surprendre le cavalier.
Ces sauts qu'on appelle dans le jargon "sauts de bébé" sont communs à presque tous les chevaux et mettent parfois du temps à se transformer en sauts harmonieux, dans lesquels le cheval s'économise.

3.

En liberté ou en longe donc, on commence par faire passer le cheval par dessus des barres au sol, tranquillement, au pas d'abord puis au trot et au galop. On peut également montrer avant tout ce matériel qui lui est nouveau, en main, pour le faire découvrir gentiment. Une fois qu'il passe les barres au sol dans le calme, presque comme si elles n'étaient pas là, on peut commencer à monter un croisillon. A chaque étape, féliciter de la voix, prendre son temps. Puis on essaye un vertical, et un oxer si tout se passe bien, toujours sur des petites hauteurs (pas plus de 60 cm pour commencer)

4.

Une fois que le cheval a bien intégré ce nouveau "jeu", on peut essayer de le monter.
Cependant, il vaut mieux être bon cavalier : comme dit plus haut, ces sauts de bébé peuvent surprendre et le cavalier dans ce cas peut avoir tendance à se raccrocher à ce qu'il trouve : les rênes, donc la bouche de son cheval. Pour aborder sereinement les premières barres de son cheval, il vaut mieux le laisser faire : les rênes presque longues, pour le laisser prendre son temps à analyser l'obstacle, on s'accroche à la crinière et on essaye de bien suivre le saut, pour éviter qu'il se prenne un coup dans le dos à la réception.
Petit à petit, le cheval va s'habituer à ce nouvel exercice et à ce moment là on pourra corser le tout, avec des exercices adaptés à son âge/niveau, ou des obstacles plein de couleurs!

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Si vous doutez de vous, il vaut mieux en référer à un professionnel : ce serait dommage, à cause d'une petite erreur, de faire peur à son cheval, ils ont une bonne mémoire!

Vous pouvez dès le travail en liberté introduire des barres pleines de couleur, plus le cheval en voit moins il aura peur des teintes vives, des bidets ou des soubassements en concours!

Mise(s) en garde :

Ce qu'il faut surtout retenir ici, c'est de prendre son temps. Il vaut mieux patienter quelques mois si le cheval n'est pas prêt plutôt que d'avoir un cheval qui ne saute plus à 10 ans parce qu'il en aura marre.

Ne pas non plus aller plus vite que la musique : certes, on a très envie de sortir en amateur, mais il faudra vraiment attendre avant d'enchaîner un parcours de 12 obstacles ou de sauter 1m40 ! Préservez votre cheval, il vous emmènera au sommet plus tard.

Commentaires

loustick2002 | 20/10/2014  

Je trouve ce site très informateur parce que j'ai un cheval de 15 ans et il saute super bien les croisillons mais les verticaux il n'y arrive pas c'est un camargue. je l'ai eu en mars et je suis en train de lui apprendre à sauter j'ai commencé avec des barres au sol et j'ai enchaîné avec des petits croisillons de 30 cm. pouvez vous me dire si mon début est bon ? svp

C'EST URGENT !!!

rebmann | 20/03/2012  

ou je peux me ranségne pour achete un cheval

Sur le même thème

Nanna

Comment monter à cheval ? Niveau galop 1.

Un cavalier qui a le niveau galop 1 connaît la base de l'équitation. Il sait monter et s'occuper de son cheval et connaît les règles élémentaires de sécurité.

chrys27

Comment faire partir mon cheval seul en ballade ?

Pour partir seul en balade à cheval, il est recommandé d'avoir un niveau confirmé, un bon sens de l'orientation, connaître les lieux (forêt, plage, campagne) mais aussi les chemins équestres balisés. Il est aussi important d'avoir confiance en son

stylo

Comment nourrir un cheval durant l'hiver ?

Nourrir son cheval l'été est assez simple. Cependant, il n'est pas toujours évident d'apporter la nourriture présentant les nutriments et vitamines nécessaires pour votre cheval durant les grands froids hivernaux. Si ce sujet vous intéresse et que v

Chercher un article sur Comment fait-on