Comment optimiser la conservation d’une récolte d’ail ?

 

par emmy1 |

     
Comment optimiser la conservation d’une récolte d’ail ?

Lorsque l’on récolte son ail soi-même, il existe quelques techniques à connaître afin d’optimiser sa conservation. Voici ce qu’il faut faire pour qu’une récolte d’ail puisse durer jusqu’à la saison suivante s’abîmer et pourrir.

Étapes de réalisation

1.

Tout d’abord, il faut récolter l’ail avant qu’il ne soit arrivé complètement à maturité. Un ail à maturité se conserve effectivement moins bien. Récoltez votre ail alors que la moitié de ses feuilles seulement sont sèches.

2.

N’arrosez plus vos plans d’ail le mois qui précède sa récolte. Ainsi, la pourriture sera moins favorisée par la suite, il séchera mieux.

3.

Récoltez votre ail l’après midi, un jour de soleil, ou du moins un jour sans pluie, puis étalez-le à l’ombre. Évitez le plein soleil, car il provoque des brûlures qui limitent la durée de la conservation.

4.

Ne stockez jamais votre ail à une température inférieure à 18°C. L’ail récolté entre dans une période appelée dormance. Or, le stocker à une température trop basse le sort de cette dormance, et il peut se remettre à germer. A partir du moment où il germe, l’ail ne se conserve plus longtemps.

5.

L’idéal est de stocker l’ail sous forme de tresses, dans la cuisine ou dans un cellier chauffé. Il faut donc proscrire à tout prix le réfrigérateur. Il faut également éviter d’entasser l’ail dans un panier par exemple, car il doit respirer pour se conserver plus longtemps.

6.

En respectant ces consignes, il est possible de garder son ail en état de consommation jusqu’à la saison suivante.

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on