Comment répondre aux questions embarrassantes des enfants?

Comment répondre aux questions embarrassantes des enfants?

Comment répondre aux enfants

Dis maman, comment on fait les bébés?
Dis papa, ça veut dire quoi "con"?
Dis tonton, pourquoi toi tu fumes si fumer c'est pas bien?

Étapes de réalisation

1.

Lorsqu'on devient parent et que nos enfants grandissent, il y a une chose que l'on craint, une chose qui nous terrorise : les questions embarrassantes de nos enfants.
On sait qu'on ne pourra pas y échapper, que c'est un passage obligatoire de l'enfance afin de permettre à nos chérubins de se construire et d'acquérir un certain savoir. Pourtant, on aimerait bien pouvoir répondre simplement "parce que" et les renvoyer à leurs jeux, mais on sait que nous nous devons de répondre du mieux que nous pouvons à leurs interrogations. Mais comment faire?

2.

Je me souviens d'une bande dessinée appelée César, du même dessinateur que Gil Jourdan. Un dessinateur de bande dessinée garde la fille de son voisin, une abominable petite peste pleurnicharde et impatiente. La gamine lui demande pourquoi la bouilloire chante lorsque l'eau qui est à l'intérieur bout.
César pense d'abord à lui répondre de manière scientifique, mais jugeant la petite trop jeune pour comprendre, répond de manière farfelue et infantile que "les microbes hurlent en mourant". Pas de chance pour lui, la gosse le traite d'imbécile et lui sort la véritable explication, apprise la veille à l'école.
Tout ça pour dire que nos enfants, si ils sont jeunes, ne sont pas pour autant complètement idiots, loin de là. Leurs questions servent à s'instruire, mais aussi à nous tester, à voir si Papa et Maman méritent bien leur place en haut du podium qu'ils nous ont forgé. De plus, une réponse mignonne, si elle a le mérite d'amuser et d'attendrir, risque fort de faire passer votre enfant pour un âne si il la ressort plus tard à un adulte.
Sans tomber dans le scientifique ou le bla bla inutile, sachez répondre honnêtement à votre enfant. Par exemple, pour la fameuse question de la bouilloire, la réponse idéale serait que lorsque l'eau bout, elle se transforme en vapeur et que c'est cette vapeur qui fait chanter la bouilloire. C'est simple, peut être même un peu trop, mais ça a le mérite d'être clair.

3.

"Tu sauras quand tu seras plus grand!"
Face à la question "comment on fait les bébés?", nombreux sont les parents à préférer la fuite à une réponse qu'ils jugent trop embarrassante pour être dite devant de jeunes oreilles. Pas glop, pas glop, comme dirait le petit Pifou! En effet, loin d'aider vos enfants, cette réponse hasardeuse les renvoie à une condition d'êtres inférieurs et ignares qui ne leur plaît pas du tout.
Pire, elle vous fait passer pour des andouilles puisque vous êtes incapables de répondre à leur question! Ceci dit, vous n'êtes pas obligés non plus de leur parler de cigognes, d'abeilles ou de je ne sais quelle autre niaiserie du même genre!
Encore une fois, soyez honnête en restant soft: "Lorsqu'un papa et une maman s'aiment très fort, ils se font un gros câlin d'amoureux et ça donne un bébé quelques mois plus tard." Une manière tendre d'éviter les spermatozoïdes et les ovules tout en restant réaliste.

4.

J'ai, pour cette étape, une pensée toute particulière pour les parents célibataires qui se voient confrontées aux interrogations de leurs rejetons quant à l'absence de l'autre. Comment, en effet, expliquer à nos enfants qu'ils n'étaient pas voulus ou que l'autre n'a pas su assumer son rôle? Comment leur dire que peut être c'était un choix ?
Devant leurs yeux pleins de questions et de doutes, certains diront "il est mort". Cruel, mais une manière expéditive d'éluder la question. Une manière que je désapprouve fortement. La vérité se sait toujours. Imaginez qu'un jour votre enfant retrouve son parent ou apprenne qu'il est toujours en vie ? Vous ne pensez pas qu'il vous en voudra ? Que son autre parent soit un pignouf ou un simple démissionnaire, ou encore qu'il n'ait même jamais su qu'il avait un enfant, mieux vaut dire la vérité plutôt que mentir.
Là, je n'ai pas d'exemples à vous proposer. Tout ce que je peux vous dire, c'est, soyez doux. Ne montrez ni rancœur ni méchanceté à l'égard de l'autre devant votre enfant. Il se fera assez tôt une opinion sur la question.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Rédacteur06

Construire une cabane avec des branches

La cabane construite avec des branches d’arbres ramassées çà et là a toujours un parfum d’enfance, réminiscence d'un temps où les soucis et les contraintes n’étaient pas celles du monde adulte. Le principe et la technique sont ancestraux. Ce

Tam

Comment savoir si votre enfant est atteint de dysphasie ?

Votre enfant a des difficultés dans l'apprentissage du langage. Plusieurs causes sont possibles : déficit de l'audition, dyslexie, déficience intellectuelle, trouble du comportement... Mais il est aussi possible qu'il soit atteint de dysphasie. Ce trou

nathdeco

Comment fabriquer un casque de chevalier?

Les enfants adorent se déguiser, vous avez dû vous en rendre compte autant que moi ! Alors si un jour ils veulent jouer aux preux chevaliers, voici comment fabriquer vous-même un casque de chevalier qui vous permettra de faire plaisir aux bambins sans

Chercher un article sur Comment fait-on