Comment analyser le processus de lecture ?

 

par sandaa |

     

La plupart des français maîtrisent la lecture depuis l'enfance. Lire est devenu un acte tellement anodin pour la majorité d'entre nous que nous ne prenons pas le temps d'analyser notre façon de lire. Car, en effet, comment se déroule le processus de lecture ?

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • un livre
  • de bons yeux
  • une capacité d'analyse

Étapes de réalisation

1.

L'action de lire nécessite un double processus: associer l'oeil et le cerveau. Ce dernier est indispensable pour nous permettre de mettre du sens sur les mots lus mais aussi pour la mémoire des acquis que l'on accumule: grammaire, alphabet...

2.

Nous lisons un ensemble de mots qui forment une phrase par saccades. Ces saccades sont dues aux mouvements de nos globes oculaires. Est appelé "point de fixation" la période pendant laquelle l'oeil regarde les mots qu'il déchiffre. "L'empan visuel" désigne le champ de fixation oculaire. C'est en l'élargissant qu'on peut améliorer sa vitesse de lecture.

3.

Selon des études, la vitesse de lecture varie d'une personne à une autre:
- un lecteur lent lit en moyenne 100 à 250 mots par minute
- un lecteur normal lit entre 300 à 400 mots par minute
- et un lecteur considéré comme rapide lit jusqu'à 800 mots par minute

4.

Les enfants lisent lentement car ils font du découpage syllabique ou du mot à mot. La subvocalisation, c'est à dire formuler inconsciemment les mots dans sa bouche, est une méthode déconseillée car elle ralentit considérablement la vitesse de lecture et entraîne une perte de sens des mots précédemment lus.

5.

Une "légende" raconte que le président Kennedy avait une vitesse de lecture de plus de 2000 mots à la minute et qu'il encourageait ses collaborateurs à adopter des techniques de lecture rapide.
Howard Stephen Berg, alias "Le plus rapide lecteur du monde" lit 10 000 mots par minute et figure dans le Guinness Book des records.

Chercher un article sur Comment fait-on