Comment bien connaître le corindon ?

 

par liliplume |

     

Gemme aux multiples facette, le corindon présente diverses couleurs qui correspondent à diverses dénominations : saphir blanc, saphir bleu, rubis, ... C'est une pierre très recherchée en joaillerie. Voici quelques informations utiles sur cette pierre appréciée des collectionneurs.

Étapes de réalisation

1.

Les propriétés physiques
Le corindon est dure pierre dure (9) qui est transparente. Ses multiples couleurs sont très recherchées en bijouterie. Les deux variétés les plus connues sont le corindon bleu ou saphir et le rouge ou rubis. Composée d'Aluminium et d'Oxygène, ce sont les diverses impuretés qui donnent ces fabuleuses couleurs à la pierre. Sans impureté, le corindon est blanc (leucosaphir). Le corindon présente diverses cristallisations : tonnelet, bipyramide, ou tabulaire pour le rubis.
Le corindon présente une forte luminescence, principalement le rubis.

2.

Les gisements
Le corindon a toujours été recherché. Le saphir bleu est principalement trouvé en Asie. Le Sri Lanka a fourni de magnifiques pièces. Ce sont des pierres que l'on trouve dans les roches du métamorphisme de contact. On trouve encore des gisements en Thaïlande, au Laos, en Inde et au Cambodge. Récemment, l'Australie, les Etats Unis (Montana), le Canada (Ontario) et le Brésil (Mato Grosso) ont produit de très bons cristaux d'un beau bleu profond.
La Birmanie est également riche en gisements de saphir, mais elle est surtout connue pour ses splendides rubis "cœur de pigeon", d'un rouge éblouissant.

3.

Les utilisations
Le corindon est utilisé en joaillerie. Pour en accentuer la couleur, il est possible de les faire chauffer. Les tailles autorisées pour cette gemme sont les tailles à facettes en brillant classique ou ovale. On peut voir sur les corindons un astérisme qui renvoit la lumière de mille façons. Comme c'est une pierre très recherchée, il existe de nombreuses possibilités d'acheter un "faux". Le spinelle qui ressemble au rubis, la cordiérite ou encore l'indicolite qui ressemblent fortement au saphir. Il existe également des corindons synthétiques. On fait la distinction grâce à la dureté, la densité et les caractéristiques optiques comme la présence ou non d'astérisme.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Dureté : 9

Eclat : vitreux à mat

Densité : 3,97 - 4,05

Indice de réfraction : N=1,76-1,77

Biréfringence, pléochroïsme possible suivant les couleurs

Sur le même thème

liliplume

Comment avoir un beau spécimen de bismuth natif dans sa collection ?

Le bismuth est rare sur le globe. Même s’il présente de belles irisations, on le trouve assez peu dans les collections. Si vous désirez acquérir ce minéral, voici quelques informations utiles pour obtenir le meilleur spécimen.

liliplume

Comment avoir un beau spécimen de chrysocolle dans sa collection ?

La chrysocolle est un minéral que l’on peut facilement trouver sur le marché minéralogique. Sa belle couleur bleu-vert est appréciée des collectionneurs. Si vous désirez compléter votre collection avec ce minéral, voici quelques informations uti

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Collection