Comment écrire un scénario ?

 

par alexc79 |

     
Comment écrire un scénario ?

Comment écrire un scénario

Découvrez dans cet article comment écrire un scénario.

Étapes de réalisation

1.

Touvez une bonne histoire:

Vous n’intéresserez personne sans un scénario prenant, truffé de rebondissements judicieusement placés dans le récit. Aucun producteur ne voudra de votre texte si c’est une énième histoire d’amour à l’eau de rose ou un drame ennuyeux qui n’intéresse personne. Ces producteurs veulent ce que l’on appelle en jargon scénaristique du « high concept », une histoire universelle pouvant toucher un très large public, avec des personnages et des situations qui passionneront les spectateurs.

Bien entendu, vous pouvez écrire un scénario sur vos vacances ou le mariage de votre cousine. S’il est bien écrit, vous serez considéré comme un auteur au sens noble du terme, mais personne ne voudra investir un euro sur votre texte car le public ne suivra certainement pas.

Avant d’écrire votre histoire, demandez-vous si elle peut plaire à un large public, ou si elle n’intéresse que vous.

Votre scénario doit être intéressant, mais aussi original. Cela peut sembler évident, et pourtant les sociétés de production croulent sous les scénarios recrachant les mêmes histoires, les mêmes thèmes que l’ont connaît déjà par cœur. Vos interlocuteurs recherchent la perle rare, une idée originale qui donnera envie aux (télé)spectateurs de voir votre film. Les auteurs imaginatifs ne courent plus les rues : les remakes et autres sempiternelles suites de suites sont notre lot quotidien. A vous de tirer votre épingle du jeu ! Je ne vous demande pas de trouver une idée totalement révolutionnaire. Vous pouvez très bien reprendre un sujet qui a déjà été traité, tant que vous lui donnez une saveur toute particulière pour le renouveler.

Prenons l’exemple de la série des Terminator. Après le succès du premier opus, les producteurs ont décidé de mettre une suite en chantier. Leur défi était de reprendre la première histoire sans la recycler entièrement. Qu’ont-ils fait pour y arriver ? C’est très simple : Ils ont renversé l’un des clichés du film. Dans Terminator, Arnold Schwarzenegger incarne un androïde terrifiant au physique de bodybuilder. Pour susciter l’intérêt du public, les scénaristes de Terminator 2 ont donc imaginé un nouveau robot relativement chétif, peu impressionnant physiquement, et pourtant redoutable. Pris à contrepied, les spectateurs ont adoré ce robot ne répondant pas aux clichés du genre. Le succès fut colossal.

Vous n’êtes pas obligé d’écrire un scénario totalement révolutionnaire. Vous pouvez reprendre une histoire déjà connue, mais renverser ses clichés pour vous l’approprier et la rendre plus attrayante.

C’est en vaquant à vos occupations de tous les jours que l’inspiration vous viendra.
N’hésitez pas à noter ce que vous entendez autour de vous, chez la boulangère, à la bibliothèque, dans une file d’attente. Certaines phrases entendues, certaines
discussions peuvent vous servir à écrire votre histoire ou vos répliques. Soyez curieux, lisez, allez au cinéma. Votre scénario n’en sera que meilleur !

2.

Etablissez un plan:

Avant de commencer l’écriture de votre scénario, vous devez impérativement coucher votre histoire sur le papier, sans oublier le moindre nœud dramatique. Qu’est-ce qu’un nœud dramatique ? Un événement qui trouble la quiétude des personnages principaux et rend l’histoire intéressante. Par exemple, une soucoupe volante qui atterrit dans le champ d’un petit village de province. Ou un homme qui se réveille un matin avec une femme qu’il ne connaît pas. Sans ces nœuds dramatiques, votre histoire n’aurait aucun intérêt.

Elaborez un plan comportant entre une et quatre pages, où vous décrirez l’histoire (sans les dialogues). Il vous servira de guide auquel vous référer lors de l’élaboration du scénario. N’essayez pas d’écrire votre histoire sans ce plan, sinon vous vous perdrez dans les méandres de votre récit dès la page 10.

En général, un scénario se décompose en trois parties. Séparez-les bien dans votre plan :
-Les prémisses : environ 30 pages. Le lecteur découvre les personnages et l’intrigue principale du film. Un premier nœud dramatique majeur doit intervenir dans les 12 premières pages pour intéresser le public. Sans cela, le lecteur/spectateur s’endormira rapidement.

-Le corps du récit : environ 30 à 40 pages. Les plans du ou des personnages principaux sont contrariés par certains événements, des ennemis etc. Les protagonistes vont devoir affronter ces obstacles pour atteindre leur(s) but(s).

-La résolution : environ 30 pages. Le moment de vérité… Le ou les personnages principaux parviennent à renverser tous les obstacles pour atteindre leur(s) but(s)… Ou peut-être qu’au contraire, ils échouent ?

Bien entendu, les règles sont faites pour être ignorées. Quentin Tarantino débute le scénario de son film « Boulevard de la mort » avec un long dialogue s’étendant sur douze pages, alors qu’une scène n’est censée durer que trois ou quatre pages. Aucun nœud dramatique n’intervient au cours de ce dialogue, et pourtant Tarantino réussit à intéresser le spectateur parce qu’il fait preuve d’anti-académisme. Il faut savoir écrire des dialogues captivants pour réussir une telle prouesse. Attendez donc d’avoir plus d’expérience en tant que scénariste avant de tenter d’écrire comme le sieur Tarantino.

Ce n’est qu’après avoir appris l’art du scénario que vous pourrez tenter de le révolutionner.

Beaucoup de guides en ligne et de livres préconisent d’écrire un scénario de 120 pages. Méfiez-vous de ce conseil peu avisé: une page de texte équivaut à une minute de film, donc un scénario de 120 pages accouchera d’un film de 2 heures !

Pour beaucoup de producteurs, un film trop long est moins rentable : en une journée, une œuvre de deux heures ne pourra pas être projetée dans les cinémas autant de fois qu’un film de une heure trente. Il rapportera donc moins d’argent. De plus, certains spectateurs rechignent à rester aussi longtemps dans une salle de cinéma. Je vous conseille donc d’écrire un scénario de 100 pages maximum.

3.

Formatez-le correctement:

Pour espérer vendre un scénario, il est capital de le formater comme le font les professionnels de l’industrie cinématographique ou télévisuelle. Cela peut sembler évident, et pourtant la plupart des nouveaux scénaristes ignorent ce conseil. Ils envoient des textes non formatés et écrits avec des polices fantaisistes en espérant que les producteurs n’y feront pas trop attention. Ils pensent que leurs interlocuteurs seront indulgents avec une première œuvre, même si c’est un mélange bâtard de roman, de synopsis et de scénario. Cette erreur leur est fatale ! Le milieu de l’audiovisuel est particulièrement conservateur de ce point de vue là. Les producteurs ne daignent pas ouvrir un scénario mal formaté ; ils pensent automatiquement que ce torchon est le travail d’un amateur.

Cliquez sur le lien de mon site affiché un peu plus bas pour apprendre à formater un scénario de façon professionnelle et pour savoir comment le vendre en France ou à Hollywood.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

-Essayez toujours de faire preuve d'originalité. Ne copiez pas des histoires déjà ressassées 1000 fois.

-Imaginez une histoire qui plaira au plus grand nombre, un récit à valeur universelle.

Mise(s) en garde :

Pour espérer vendre votre scénario, faites attention à votre orthographe!

Sur le même thème

murdarco

Comment réaliser un court-métrage ?

Vous êtes un réalisateur en herbe qui souhaite, un jour ou l’autre, faire des films diffusés dans toutes les salles de France, voir du Monde. Pour convaincre un producteur de ce talent potentiel il vous faudra passer, obligatoirement, par le court m

alphamax

Comment fabriquer un clap de cinéma ?

Le clap est un accessoire indispensable sur un plateau de cinéma permettant de délimiter le début et la fin d'une séquence. Le bruit que le clap produit lorsque les deux parties s'entrechoquent sera enregistré par les micros et la caméra filmera ce

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Cinéma & télévision