Comment pratiquer le SM sans finir aux urgences?

Comment pratiquer le SM sans finir aux urgences?

Pratiquer le SM sans se blesser

Aïe!
Ah ah, tu aimes ça vieux dégoûtant, hein?!
Euh oui mais aïe, là ...
Parce que le sado maso demande des précautions, suivez donc ces quelques conseils.

Étapes de réalisation

1.

Le SM a ça de fun, que ça permet de se défouler tout en s'envolant joyeusement vers le septième ciel. Car oui, avouons le, messieurs dames, ce qui nous amuse tant que ça, ce n'est ni le claquement du fouet ni l'odeur du cuir, mais bien le concept même d'être autorisé à prendre du plaisir en faisant mal à l'autre. Mouhahaha. Enfin bref. Le hic est justement dans l'intitulé.
Faire mal.
Euh oui.
Mais avec modération alors.

2.

N'utilisez JAMAIS des instruments (menottes, fouets, tuyaux..) qui ne proviennent pas d'un sex shop et ne sont donc pas conçus pour le crac boum hue. Vous allez me dire que je manque de fantaisie ... Soit. Allons bande de désobéissants, qui a lu Jessie de Stephen King ? Parce que le maître de l'horreur marque un sacré point en l’occurrence : en cas de pépin, il suffit d'un rien pour que vos joujous deviennent vos pires ennemis. Alors oui, je sais que certains d'entre vous haussent les épaules en se disant "peuh! mais je suis pas stupide, hein!," et d'autres ricanent bêtement. Pourtant, je puis vous assurer qu'il y a vraiment des gens qui se retrouvent avec un pouce en moins ou le dos ouvert jusqu'à l'os à cause d'une partie de twister qui a mal tourné.
Ah ah ...
Ça fait réfléchir, isn't it?

3.

Cela dit, rien ne vous empêche d'inviter concombres et bananes à la fête, mais en revanche, si vous voulez éviter d'expédier votre amoureux aux urgences, sachez refréner vos ardeurs belliqueuses. Le coup de fouet sur les fesses, c'est rigolo et ça titille, mais par contre, le même coup de fouet sur les génitales ou sur les seins... Bah ça coupe tout, et surtout, ça fait mal à en pleurer. De même, une claque sur le bidon ou sur le popotin, ça passe. Une claque en pleine figure ou sur le sexe, ça casse.
Ça peut paraître idiot dit comme ça, mais croyez moi, il y a réellement des gens qui n'ont pas compris que lorsque les sportifs mettaient des coquilles, ce n'était pas juste pour faire joli.

Commentaires

shaam | 10/10/2012  

La pratique s/m ne peut se faire que dans une réelle confiance l'un envers l'autre : le soumis et le dominant. Avec mon chéri nous le pratiquons en mode soft : menotte, martinet, fessée, ... glaçons aussi mmmm. hi hi hi Nous ne "faisons mal" que lorsque le plaisir est là pour compenser ... une fessée est très érotique, lorsque vous vous retrouvez les fesses offertes aux mains de votre partenaire qui claque (mais modérément il ne faut pas que ça ne donne pas de plaisir) en alternant caresses et baisers afin d'apaiser le feu. le martinet c'est pareil, mais toujours ne viser que les parties charnues des fesses et protéger pour monsieur ses parties génitales (généralement pour être certaine je mets mon autre main pour le protéger) .... Le tout est de toujours être a l'écoute "du soumis" et savoir interpréter le moindre signe de déplaisir. Il faut se parler aussi ... Dans ces conditions je vous assure que c'est un vrai bonheur ... on se place entre les mains de l'autre, offert(e), c'est délicieux. si vous avez peur tentez juste une tite claque sur le popotin, à quatre pattes sur le lit ... vous verrez cette position est très érotique ...

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Sexualité