Comment pratiquer le cosplay dans l'intimité ?

Lorsqu'il vous disait qu'il aimerait vous voir en miss Bunny, je ne suis pas certaine que Jules vous imaginait en costume de lapin Duracell géant ...

Étapes de réalisation

1.

Le cosplay c'est bien. Le grotesque, c'est naze. Ce qu'il y a d'agréable dans cette pratique, c'est que ça permet de mieux s'assumer, de mettre du piment dans notre vie sexuelle, et surtout, de joindre le plaisir à la franche rigolade. Sauf que si Princesse Leila en bikini doré est un fantasme pour certains hommes, sur certaines femmes moins bien fichues que Nathalie Portman, c 'est juste ridicule. Entre l'effet Village People du bikini à paillettes, le côté pâtisserie des énormes macarons qui vous tirent les cheveux et la pose soit disant sexy avec la peau qui pend légèrement sur les côtés ... Je ne préfère même pas vous dire la vitesse à laquelle vous finirez sur Vidéo Gag.

2.

Pour bien cosplayer, il faut trouver le bon costume. Que vous ayez envie de vous la jouer "Angélique Marquise des Anges" ou "Final Fantasy," n'oubliez pas que vous ne faites pas un concours de beauté mais que vous voulez surtout passer une nuit de folie avec Jules. Alors choisissez avant toute chose un costume sexy et facile à enlever.

3.

D'ailleurs, à ce sujet, méfiez vous des faux amis. Si les costumes de miss Bunny, de soubrette coquine, de SM ou d'infirmière tapineuse sont conçus pour être très simples à retirer même avec les mains tremblantes et moites, d'autres costumes qu'on pourrait croire très simples à enlever pourraient bien vous couper toute envie de faire crac boum hue. Je pense notamment au costume d'Edward aux mains d'Argent ou à celui de Catwoman. Nombreux s'y sont laissés tenter ...
Et nombreux ont vu leur libido diminuer.
À bon entendeur ...

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Sexualité