Comment accepter la sexualité de ses ados ?

Comment accepter la sexualité de ses ados ?

Nos enfants grandissent et bien sûr, leurs envies avec eux. Problème : si nous nous souvenons de nos premières poussées d'hormones, nous avons tendance à ne pas vouloir visualiser celles de nos adolescents et lorsque leur sexualité toute nouvelle nous frappe de plein fouet... aïe, ce que ça fait mal !

Étapes de réalisation

1.

Le sexe c'est mal ! Ah vraiment ? Pourtant j'ai l'impression que ça ne vous dérangeait pas outre mesure quand vous aviez quinze ans et que vous étiez sur la banquette arrière de la coccinelle miteuse du boutonneux de dix-huit ans qui fut votre premier amour. Alors évitez de nous jouer la Grenouille de Bénitier, personne n'y croit et vous êtes franchement ridicule. Si vous admettez qu'étant ado, vous étiez aussi, sinon plus délurée que vos enfants, les choses se passeront déjà beaucoup mieux pour vous.

2.

Le sexe, c'est personnel, intime. Rien de surprenant donc, que la vision de votre fils ou votre fille en pleine masturbation devant un film porno sur l'ordinateur du salon, vous choque. Cela dit, pousser des grands cris de biche effarouchée avant de courir chercher votre mari et envoyer vos enfants en pension ne servira pas à grand chose... ah si, éventuellement vous bloquerez pour toujours leur sexualité parce qu'ils ne pourront plus jamais rien faire, en solo ou non, sans entendre vos hurlements. Expliquez leur calmement qu'il y a un lieu pour ce genre de choses, à savoir leur chambre, et que vous apprécieriez de pouvoir accéder à l'ordinateur sans vous imaginer des scènes déplaisantes entre eux et des stars du X. Avec une dose d'humour et de compréhension, ça passe toujours mieux.

3.

Cela dit, il faut savoir protéger ses enfants des dangers du sexe sans protection et surtout, d'internet. Sans les harceler ni les traiter comme des bébés, faites leur un petit topo sur les cyberprédateurs, les grossesses non désirées et les IST. Ne vous en faites pas : même si ce qu'on leur dit a l'air de ressortir par l'autre oreille, nos ados gardent toujours ce genre de conseils dans un coin de leur tête.

Chercher un article sur Comment fait-on