Comment survivre à la vilainie des hommes et écrire soi-même son propre scénario de film d'horreur?

Comment survivre à la vilainie des hommes et écrire soi-même son propre scénario de film d'horreur?

Après une énième rupture vous réalisez brutalement l'horrible réalité: les hommes sont pourris, corrompus. Le pire est qu'ils n'y peuvent rien c'est comme qui dirait purement génétique. Dans notre article, vous incarnez donc Rachel, célibataire après avoir vécu une relation sérieuse de quatre ans et vous réalisez que les hommes sont en phase de détruire la gent féminine à coups de mépris et de trahisons. Juste ciel que fait la police? Rien, comme d'hab. Alors c'est à vous d'agir Rachel.

Étapes de réalisation

1.

C'est en vous levant au lendemain de votre rupture, encerclée par des milliers de mouchoirs et autres détritus post-rupturaux, que vous réalisez que quelque chose a changé. Premièrement, la chaleur des bras de Jules ne vous manque pas. Deuxièmement, vous sentez dans l'atmosphère une odeur de froide colère, quelque chose de menaçant qui n'augure rien de bon, quelque chose d'apocalyptique.
La fin du monde est en marche. Les hommes ont sorti leurs bottes cloutées, leurs blagues machistes et ils sont prêts à s'abattre sur nous comme une nuée de mouches bleues.
Telle une machine, paisible, vous vous emparez d'un fer à lisser bien chaud, d'une bouteille de parfum et vous sortez, prête à tout déchirer.
Ça va hucher dans les chaumières les filles.

2.

"Hé mam'selle t'es bonne, ça te dirait..."
Avant que Robert n'ait fini sa phrase, vous lui encastrez vos talons aiguilles dans ses précieux bijoux de famille avant de lui expédier votre fer à lisser en peine figure. Comme on pouvait s'y attendre, il hurle, rameutant au passage tous ses copains et en quelques instants vous vous retrouvez avec une horde de mâles en rut à vos trousses. Pas de temps à perdre en bavardage. Vous dirigez le jet de votre bouteille de parfum sur votre fer à lisser, créant ainsi une boule de feu qui réduit à néant la majeure partie de vos assaillants. Profitant de l'effet de surprise, vous fendez la foule réduite des survivants et filez en courant pour vous faufiler dans une ruelle sombre.

3.

Le coeur battant la chamade, le souffle court et le cheveu en bataille, vous vous planquez derrière une poubelle en attendant que la horde passe. Alors que vous vous pensez enfin en sécurité, on vous tape sur l'épaule et vous vous retournez en sursautant... pour vous retrouver face à un jeune homme magnifique du genre de ceux qui vous font croire aux contes de fées avant de vous jeter comme une vieille chaussette. Il vous trouble, vous enlace, vous murmure ces mots que vous avez toujours brûlé d'entendre... Et plante ses crocs dans votre gorge offerte.
Vous avez échoué.
Nous ne pourrons jamais nous passer des hommes.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

murdarco

Comment réaliser un court-métrage ?

Vous êtes un réalisateur en herbe qui souhaite, un jour ou l’autre, faire des films diffusés dans toutes les salles de France, voir du Monde. Pour convaincre un producteur de ce talent potentiel il vous faudra passer, obligatoirement, par le court m

alphamax

Comment fabriquer un clap de cinéma ?

Le clap est un accessoire indispensable sur un plateau de cinéma permettant de délimiter le début et la fin d'une séquence. Le bruit que le clap produit lorsque les deux parties s'entrechoquent sera enregistré par les micros et la caméra filmera ce

Chercher un article sur Comment fait-on