Comment expliquer la manière plutôt fantaisiste qu'ont les hommes de retourner leur veste dans certaines situations?

Comment expliquer la manière plutôt fantaisiste qu'ont les hommes de retourner leur veste dans certaines situations?

Comment les hommes changent d'avis

Parfois nos amis les hommes nous font bien rire... malgré eux le plus souvent d'ailleurs. Après mille et une belles paroles ils retournent leur veste, nous font la moue (et non l'amour) et, pire encore, osent nous faire culpabiliser! Mais comment expliquer un comportement si schizophrénique? Pour chaque étape un exemple sera utilisé.

Étapes de réalisation

1.

Mon amie Johanna fait partie de ces femmes merveilleuses qui parviennent à combiner une vie professionnelle épanouie à une vie personnelle tout aussi enchanteresse. Amis attentionnés, boulot de rêve, esprit d'entreprise et petit ami parfait faisaient d'elle une personne comblée et elle était d'ailleurs la première dire à qui voulait l'entendre qu'elle était très chanceuse et surtout, très heureuse de l'être.
On la comprend.
Johanna et son Jules travaillaient dans la même société depuis dix ans, à un bureau d'écart l'un de l'autre. Elle était secrétaire de direction et lui comptable. Lorsque la boîte s'écroula à cause de la crise économique, ils se retrouvèrent tous deux au chômage. Lui retrouva facilement un travail mais Johanna se retrouva dans la classe des gens trop qualifiés pour être embauchés. La pauvre chérie eut alors à faire un choix: soit elle se laissait aller, soit elle rebondissait. Bien entendu elle choisit la seconde option et réalisa un rêve d'adolescente en fondant sa propre société d'édition. Comme elle avait la niaque et qu'elle était très douée dans tout ce qu'elle entreprenait, son entreprise devint florissante et Johanna regagna le haut de l'échelle sociale... loin devant son Jules qui ne supporta pas longtemps son succès et la quitta.
"Il m'avait pourtant dit qu'il était fier de moi!", hurla-t-elle devant un café bien noir, son maquillage dégoulinant.
Je suis sûre qu'il le pensait, quoique je n'en ai rien dit à Johanna. Seulement, les hommes sont encore enfermés dans le carcan d'une société sexiste où businesswoman rime avec femme-testostérone. Ils aimeraient nous protéger, nous dorloter et à ce titre ont beaucoup de mal à gérer notre ascension sociale. Cela dit ça les regarde et pour être honnête tous les hommes ne sont pas comme ça, heureusement. Néanmoins très chères, vous êtes de plus en plus nombreuses à vous faire jeter pour avoir reçu un chèque un peu trop gros.
Les hommes sont bizarres.

2.

Ma copine Charlotte a toujours été... hum, comment dire... très portée sur la chose. Oh je ne dirais pas qu'elle est nymphomane ou même qu'elle joue plus souvent du pipeau qu'autre chose mais elle aime ça et elle ne s'en cache pas, ce qui peut être assez amusant lors d'un enterrement de vie de jeune fille... mais également très embarrassant en plein repas de famille.
"Je ne peux pas survivre sans le sexe -me dit-elle souvent- Je crois que sans au moins une partie de jambes en l'air par semaine, je mourrais!"
C'est absurde mais comment le lui dire? Au début j'essayais bien de lui faire adopter mon mode de pensée mais pour finir, j'ai accepté sa personnalité extravertie et au-delà de son petit péché mignon, Charlotte est une fille pleine de charme... et un véritable aimant à mecs. Je ne sais pas s'ils sentent ses hormones en ébullition ou si elle se balade en discothèque avec un panneau-sandwich "je suis chaude comme la braise et prête à l'emploi!" sur elle mais en tous cas, je ne l'ai jamais vue arriver à un dîner ou une soirée sans un compagnon à son bras. Robert, Jack, Richard, Jules, Tom, Piotr... Si Charlotte ne s'est pas tapé au moins un représentant de chaque pays je n'y comprends plus rien!
Pour autant je ne l'envie pas. Personne n'envie Charlotte. Elle a des amis, une sexualité épanouie, tous les hommes à ses pieds... mais pas de relations suivies. Non pas qu'elle n'en veuille pas mais elle est tellement libérée, tellement ouverte -dans tous les sens du terme- que la plupart des partenaires potentiels qui croisent sa route finissent par la délaisser, considérant qu'elle n'est peut-être pas assez sérieuse pour être une bonne épouse et éventuellement, une bonne mère. C'est faux bien sûr mais vous savez comment sont les hommes: ils prétendent adorer les femmes libérées mais les craignent comme la peste lorsqu'il s'agit de se caser.
Et le pire c'est que nous leur ressemblons. Nous avons beau vouloir un homme aimant mais pas collant, nous le chassons dès que nous pensons à fonder une famille.

3.

Marilyn est une amie d'enfance et à ce titre une des personnes dont je sois le plus proche en ce monde et aussi dur que ça soit à croire elle porte bien son prénom: blonde aux yeux bleus, mince avec une poitrine et des fesses de rêve elle a pour deuxième prénom "Cristal" et un QI de 145. Autrement dit, cette fille est une fichue Mary-Sue mais elle est tellement adorable que ce petit détail passe vite inaperçu. Elle en revanche... un conseil mes chéries, si vous voulez sortir draguer, n'emmenez jamais Marilyn avec vous: les hommes ne regardent qu'elle. Rectification: ils ne la regardent pas, ils la reluquent en bavant, les yeux exorbités, béats d'admiration devant cette déesse. Elle pourrait leur dire les pires horreurs qu'ils l'écouteraient avec le sourire pour peur qu'elle continue à passer un peu de temps en leur compagnie.
Abrutis.
Avec un tel sex-appeal et un tel charisme, on pourrait croire que Marilyn a déjà éconduit bon nombre de princes charmants... mais c'est plutôt l'inverse qui se produit en général. Au même titre que Charlotte mais dans un tout autre registre, Marilyn n'arrive pas à garder un homme dans sa vie plus de quelques jours, voire quelques semaines tout au plus. Au départ tout se passe toujours bien, l'amour et la passion sont au rendez-vous, mais au bout d'un moment la jalousie et le mépris s'installent et le constat tombe, pathétique: Marilyn est trop belle, beaucoup trop belle, ce qui ne serait pas gênant si elle n'était pas aussi intelligente et aussi parfaite en prime.
"Ils croient toujours que je leur cache quelque chose. -m'expliqua-t-elle un jour- Pour eux, je suis tout simplement irréelle, je suis comme un rêve qui menace de se changer en cauchemar. J'ai pourtant des boutons, je transpire en été et lorsqu'il pleut j'ai une tête d'épouvantail mais ça ne suffit pas à les convaincre de ma bonne foi. Ils finissent toujours par s'en aller."
Là encore, il est surprenant de voir combien les hommes sont changeants. S'ils fantasment sur les bombes de cinéma et de magazines, ils en ont peur dans la vraie vie et les considèrent comme dangereuses pour eux car capables de les jeter et de les faire se sentir plus bas que terre.
Injuste?
Cruel?
Oui.
Mais tellement, tellement masculin.

Ajouter un commentaire 

Commentaires

mariam 1987 | 08/06/2016  

Il faut donc éduquer ces petits monsieurs, quand ils sont encore gamin et petit enfant !!

Sur le même thème

mariegrousset1

Comment gérer une relation avec un Jules devenu zombie après les évènements du 21 décembre ?

La fin du monde a bel et bien eu lieu. Les survivants sont maintenant divisés en deux groupes: les zombies... et les autres. Par malheur, Jules fait partie du premier groupe. Il bave, il sent la mort, se décompose et laisse des lambeaux de chair partout

mariegrousset1

Comment gérer une relation avec un feignant ?

Zzzzz... Lève toi paillasse !!! Hein ? Qui ? Qu'est-ce ? Zzzzzz... Définition d'un feignant : c'est lui qui dort mais c'est vous qu'il fatigue.

mariegrousset1

Comment forcer son chéri à aimer les légumes ?

Jules est très sympa mais au niveau alimentation, ce n'est pas encore ça. Monsieur verdit à la vue d'une tomate et devient rouge de colère dès qu'on lui parle d'avaler un concombre. Comment pousser son chéri à aimer les légumes ?

Chercher un article sur Comment fait-on