Comment bien utiliser la bouillie bordelaise ?

 

par liliplume |

     
Comment bien utiliser la bouillie bordelaise ?

La bouillie bordelaise permet de traiter les plantes, légumes et fruits contre principalement les champignons. C'est un traitement efficace, qui demande toutefois quelques précautions. Voici comment bien utiliser ce produit.

Étapes de réalisation

1.

La bouillie bordelaise est utilisée comme fongicide et algicide dans le jardin. Elle est composée d'eau, de sulfate de cuivre et de chaux et présente une couleur bleue. Que cela soit dans le potager ou dans pour les arbres fruitiers, ce produit combat de nombreuses formes de champignons (cloque du pêcher, tavelure, moniliose, ...). On l'utilise également contre les chancres.

2.

La bouillie bordelaise s'utilise en pulvérisation. La dose maximum est de 20mg par litre d'eau. En général, on utilise des solutions de 10 à 20mg pour un litre d'eau.

3.

Elle s'utilise principalement au printemps, lors du développement des champignons. On l'utilise également à l'automne, en traitement préventif, lorsque les feuilles tombent. La bouillie bordelaise est avant tout un produit préventif. Si le champignon est déjà installé, son usage est inutile pour éradiquer l'opportun. La pulvérisation servira toutefois à limiter le développement du champignon sur les autres habitants du jardin.
On pulvérise la bouillie bordelaise sur les arbres fruitiers en automne, au moment de la chute des feuilles. Après avoir ramassé et brûlé les feuilles, on réalise la pulvérisation, jusqu'au ruissellement du produit des branches. Avant les premiers bourgeons printaniers, on réalise une nouvelle pulvérisation. L'intervalle entre deux pulvérisations est de 15 jours. Pour être efficace, il faut compter entre 2 et 3 traitements durant ces deux saisons.

4.

Le traitement de la pomme de terre, tomate et fraise commence au mois de mai, à raison d'une pulvérisation tous les 15 jours. La bouillie bordelaise, pour ces fruits et ce légume, est utile pour éviter le développement du mildiou. Arrêtez le traitement quelques semaines (au moins 4) avant la récolte.
La vigne est également sensible au mildiou. Il faut donc faire les pulvérisations à l'automne et au printemps. Dès le mois d'avril jusqu'au mois de juillet, on réalise une pulvérisation tous les 15 jours. L'opération doit être renouvelée après une forte pluie.

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

Ne dépassez jamais les doses maximums. La bouillie pourrait alors devenir toxique. De même n'utilisez pas trop fréquemment le produit car il deviendrait alors un élément de contamination.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on