Comment réaliser un puits de lumière

Comment réaliser un puits de lumière

Un puits de lumière est un conduit qui capte la lumière sur le toit pour la diffuser au travers d’un plafonnier à l’intérieur de l’habitation. La face interne du conduit est composée d'un matériau hautement réfléchissant. Il existe des conduits rigides et des conduits flexibles. Un puits de lumière présente l’avantage de diffuser une lumière naturelle gratuite ; la version de base ne nécessite aucune alimentation électrique. Certains fabricants commercialisent des puits de lumière pouvant être obturés par un filtre au niveau du plafonnier ; cette option demande une alimentation électrique. De même, il est possible de rajouter un éclairage électrique (ampoule) dissimulé dans le plafonnier. De cette façon, si la lumière vient à manquer en journée (par temps très couvert, par exemple) ou la nuit, il est possible d’éclairer l’endroit où se trouve le puits de lumière.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Mètre ruban
  • Marteau + Clous
  • Scie à bois
  • Scie à métaux
  • Tournevis

Étapes de réalisation

1.

- Trouvez un endroit au sud (pour avoir de la lumière le plus longtemps possible).
- Vérifiez l’absence d’arbres à hautes tiges qui pourraient produire de l’ombre.
- Vérifiez l’absence de construction importante qui pourrait limiter l’ensoleillement.
- Détuilez l’endroit choisi. Pour cela, marquez la tuile où vous souhaitez mettre le dôme (c’est la partie extérieur du puits de lumière) et retirez uniquement les tuiles qui sont en contact avec la tuile concernée.

Certains modèles ne nécessitent aucun renfort dans la charpente car le poids total est inférieur à celui des tuiles retirées. Si le renfort est nécessaire, il sera réalisé par la pose de 2 chevrons en bois entre les éléments de charpentes afin de constituer un cadre.

- Placez le dôme. Certains fabricants confortent par des vis de fixation (4 vis en inox à visser dans la charpente).
- Replacez les tuiles autour du dôme en respectant les consignes d’étanchéité.

2. Installation de la partie intérieure

Le puits de lumière est le terme utilisé pour toute l’installation. La partie intérieure s’appelle le diffuseur prismatique. Il existe des diffuseurs de différents diamètres. Cette partie s’installe de la même façon qu’un éclairage encastré (branchement mis à part).
- Localisez précisément l’endroit où vous souhaitez insérer le diffuseur.
- Vérifiez l’absence d’armatures métalliques assurant la structure du faux plafond.
- Utilisez le gabarit de perçage du diffuseur pour tracer la forme à découper.
- Percez un trou d’environ 1 centimètre de diamètre.
- Passez la lame de la scie à métaux dans le trou précédent et découpez suivant le trait l’ouverture. Attention en arrivant à la fin de la découpe, la pièce est très fragile et peu céder sous son poids.
- Passez un papier de verre grains fins autour de l’ouverture réalisée.
- Nettoyez les bords du trou et le sol.
- Placez-vous dans les combles, au-dessus du trou.
- Placez le diffuseur dans le trou.
- Réalisez la fixation décrite par le fabricant ; il s’agit souvent de cerclage (collier) à visser ou de pattes métalliques à placer et visser perpendiculairement au diffuseur.

3. Réalisation de la liaison dôme-diffuseur

C’est la partie la plus valorisante. Le tube raccordant le dôme au diffuseur devra être propre. C’est pourquoi, il est utile de la mettre à l’abri de la poussière lors des travaux.
Vous pouvez commencer soit par le dôme soit par le diffuseur. Le tube sera fixé aux éléments par des colliers de fixation. Les différents éléments du tube (coudes, parties droites) doivent être correctement emboîtés pour ne pas générer de « fuite de lumière ». En plus du collier de fixation, il est recommandé d’utiliser un scotch simple face noir pour augmenter la qualité du joint. Dans ce cas le scotch sera posé avant les colliers.
- Débutez la pose des éléments du tube. Privilégiez toujours le chemin le plus court !
- Scotchez les liaisons,
- Serrez les colliers au tournevis.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Rédacteur06

Comment poser des gonds ?

Poser des gonds ou des paumelles est une opération fréquente lors d’un changement de porte, de la création de nouvelles ouvertures, de la rénovation d’une ancienne porte ou bien en cas de dysfonctionnement (frottement…). Munis d’un embout mâl

Rédacteur06

Comment fabriquer un placard sous l’escalier ?

Un placard sous l’escalier : le rêve de beaucoup. Finie la place perdue où s’entassent pêle-mêle chaussures et autres objets en tous genres. Un tel placard pourra servir de penderie, de rangement pour les couettes et bien d’autres choses encore

yannb04

Comment remplacer un verrou de porte ?

Procéder au remplacement d'un verrou sur une porte paraît très simple. Pourtant, si vous ne prenez pas les bonnes mesures, ou si vous n'êtes pas au courant des normes en la matière, cela va rapidement se compliquer. Les conseils qui suivent devraient

Chercher un article sur Comment fait-on