Comment tuer la souche d’un noyer ?

Comment tuer la souche d’un noyer ?

Si vous comptez des noyers au sein de votre jardin, vous remarquerez peut-être que certaines plantes ornementales à proximité meurent à cause de son ombre permanente ou d’allélopathie (sécrétion de substances chimiques toxiques provenant des noyers, qui inhibe la croissance des plantes voisines). Pour toutes ces raisons, vous seriez peut-être amené non seulement à abattre le noyer, mais aussi à en tuer la souche. La souche d’un noyer peut effectivement donner lieu à de nouvelles croissances, qui nuisent à l’aspect uniforme d’un jardin et prennent énormément d’espace dans une cour.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Tronçonneuse
  • Tuyau d’arrosage
  • Herbicide
  • Perceuse électrique
  • Kérosène
  • Terreau
  • Engrais

Étapes de réalisation

1.

Coupez le tronc d’un noyer à 8 centimètres du sol, à l’aide de la tronçonneuse, en réalisant une coupe droite pour faciliter l’application de l’herbicide. Une coupe moins uniforme ne permettrait pas de laisser rapidement s’infiltrer l’ensemble des produits chimiques d’un herbicide pour tuer la souche d’un noyer.

2.

Humidifiez l’extérieur de l’écorce avec un tuyau d’arrosage. Arroser l’écorce facilitera le transport du liquide herbicide par les tissus conducteurs de l’arbre.

3.

Appliquez un herbicide soluble dans l’eau sur 2 à 3 centimètres le long des bordures de la coupe. Le cœur de la surface de coupe de la souche est déjà éteint. Les noyers qui mesurent moins de 8 centimètres de diamètre doivent subir une application sur toute la surface du moignon. Utilisez de préférence un herbicide qui contient du triclopyre, de l’imazapyr ou du glyphosate.

4.

Percez un trou de 2,5 centimètres de diamètre et de 10 centimètres de profondeur à travers la souche, s’il semble que le traitement herbicide ne parvient pas à tuer la souche du noyer. Les signes révélateurs de la survie d’une souche de noyer incluent l’apparition de nouvelles pousses, la croissance et la coloration brune saine de l’écorce. Percez trois trous de plus pour des souches plus grandes. Créez des trous inclinés de 10 centimètres de profondeur sur le côté de la souche. Ces trous obliques doivent rencontrer les trous réalisés dans la partie supérieure de la souche.

5.

Versez 110 à 170 ml d’un liquide qui contient du métabisulfite de sodium dans chaque trou. Attendez quatre à six semaines avant de remplir chaque trou au moyen du kérosène. Laissez ensuite le kérosène s’absorber pendant quatre semaines.

6.

Appliquez suffisamment de kérosène sur la souche du noyer pour permettre au feu de la calciner. La souche du noyer doit prendre une couleur rouge vif afin que l’ensemble du tronc et du système racinaire soit détruit. Pour plus de sécurité, attendez que la souche se transforme en cendres grises avant de l’abandonner.

Ajouter un commentaire 

Commentaires

santinabotanic | 09/03/2015  

Je réitère ma question en espérant une réponse e suis allée consulter le site que vous m'avez conseillé mais bien qu'il soit très complet je ne trouve pas le nom de ce "noyer" . Ayant trouvé cette noix dans un parc j'en viens à me demander si c'est bien un noyer d'ailleurs ou un "noyer" ornemental? Est-ce que Monsieur Adam LEMAURE qui a illustré son article avec la photo de cette curieuse "noix" aurait la gentillesse de rechercher la source de sa photo? j'aimerai vraiment trouver son nom car je tente de la faire germer et je voudrais la "baptiser" correctement et je ne peux plus me permettre de la déterrer pour la montrer à un connaisseur ... Help me please !

CommentFaitOn.com | 18/12/2014  

Bonjour, Sur ce site, il y a la description de différentes noix : http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/fruits-legumes/fruits-a-coque/noix/les-varietes

santinabotanic | 11/12/2014  

Bonjour, L'article d'Adam LEMAURE intitulé "Comment tuer la souche d’un noyer ?" est illustré par une photo d''une "noix". Je ne parviens pas à trouver le nom de ce noyer ornemental dont j'ai ramassé les "noix" dans un vieux parc en Gironde pouvez vous me dire le nom de cet arbre ? Merci de votre aide Santina

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on