Comment identifier les maladies qui affectent le haricot commun ?

Comment identifier les maladies qui affectent le haricot commun ?

Les infections bactériennes qui touchent le haricot commun apparaissent sous forme de tâches brunes qui se propagent s'il y a contact de plantes saines avec les plantes infectées. Ce flétrissement bactérien peut également se propager par le biais de l'eau.
Identifier les maladies qui affectent le haricot commun (Phaseolus vulgaris) est donc la première étape pour limiter les dommages qui lui sont infligés. Les infections fongiques, les bactéries et les maladies virales attaquent les feuilles, les graines, les racines et les tiges de la plante et sont transmises par le vent, l’eau, les insectes et le contact avec d’autres matières infectées.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Infections bactériennes
  • (apparaissant sous forme de trous sur les feuilles, généralement d’un huitième à trois huitièmes de pouce de diamètre. Ces infections sont plus susceptibles d’atteindre les plantes qui ont des plaies ouvertes).

Étapes de réalisation

1. Brûlures bactériennes

Ces halos bactériens se transmettent à travers l’eau et le contact avec la matière végétale infectée laissée sur le sol pendant l’hiver. La première indication d’une brûlure bactérienne sur une plante de haricot est une série de taches carrées ayant un aspect humide. Au fil du temps, ces taches augmentent en taille et développent des anneaux jaunes. Ces infections peuvent provoquer l’affaiblissement du feuillage et le flétrissement de la plante entière si elles se propagent à travers les tiges.

2. Les champignons foliaires

Les champignons qui attaquent les feuilles et les graines des plants de haricots sont couramment propagés par contact avec des matières végétales ou des outils infectés. Les champignons foliaires libèrent également des spores, aidés par les projections d’eau, le vent et les insectes.
L’oïdium, la rouille, les moisissures blanches, l’alternaria, l’ascochyta ou les taches angulaires, sont tous des champignons foliaires qui attaquent les plants d'haricots. Ces maladies sont caractérisées par des taches rondes de matière duveteuse qui s’installent sur les graines et les feuilles de la plante. L’anthracnose fait également partie de ces champignons foliaires. Elle se caractérise par de grandes taches affaissées et décolorées. Dans des conditions humides, des masses de spores peuvent se former sur ces lésions.

3. Pourriture des racines

Le fusarium, le pythium et le rhizoctone attaquent les racines du haricot commun. Les premiers symptômes de ces maladies se produisent dans le système de racines, où ils sont facilement identifiés par des racines rabougries qui sont de couleur rouge, ou recouvertes de lésions. Le premier signe de pourriture des racines dans leur partie aérienne est le flétrissement, suivit d’une mort rapide de la plante. Les dommages causés par la pourriture des racines sont plus graves durant la saison froide quand le sol est constamment humide.

4. Parasites

Les nématodes à galles vivent dans le sol des haricots. Ces parasites pénètrent dans le système racinaire de la plante pour former des zones gonflées appelées "galles" qui peuvent atteindre jusqu’à un demi-pouce de diamètre. Ces galles limitent la croissance des racines de la plante et peuvent causer le jaunissement de ses feuilles, un flétrissement général ou un retard de croissance.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Chercher un article sur Comment fait-on