Comment diviser un framboisier?

Comment diviser un framboisier?

Le framboisier fournit des baies fraîches tout au long de l’été et de l’automne. Que vous ayez un ou plusieurs framboisiers, diviser un framboisier est un moyen peu coûteux d’obtenir un plus grand nombre de buissons en séparant les nouvelles pousses et les rejets sains de la plante mère à la fin du printemps. Si vous devez déplacer ces plants vers un nouvel emplacement, déterrez la souche et divisez-la en plusieurs parties.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Sécateur
  • Pelle pointue ou bêche tranchante
  • Compost
  • Engrais 10-10-10
  • Gants de protection

Étapes de réalisation

1.

Commencez à diviser un framboisier au début du printemps, après le dégel de l’hiver. Repérez les tiges s’étendant à partir du sol. Coupez les anciennes tiges qui sont fragiles. Laissez les tiges saines qui sont à leur deuxième année de croissance (ayant une couleur rouge). Choisissez plutôt les tiges vertes et tendres.

2.

Enfoncez une bêche dans le sol à quelques centimètres de la tige principale du rejet que vous souhaitez séparer de la plante-mère. Creusez assez profondément pour dévoiler la souche et séparer les racines. Retirez, ensuite, un tiers du feuillage du rejet à l’aide d’un petit sécateur.

3.

Transplantez les rejets dans un nouvel emplacement qui reçoit beaucoup de soleil. Pour chaque division, creusez un trou individuel de deux fois la largeur de la motte et de 30 centimètres de profondeur dans le sol. Remplissez la moitié du volume du trou avec du compost. Plantez le plant et la motte dans le trou, remblayez et tassez le sol avec vos pieds.

4.

Gardez vos nouvelles plantes bien arrosées pendant le premier mois de leur enracinement. Arrosez, ensuite, toutes les semaines pendant la première année pour promouvoir leur croissance. Attendez-vous à voir apparaitre des framboises une année après la transplantation des rejets, et deux années après la transplantation des pousses.

5.

Nourrissez les rejets d’un engrais 10-10-10 en suivant les instructions figurant sur l’étiquette. Cesser les tétées au début de l'automne afin de préparer vos nouveaux framboisiers pour le gel d’hiver.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

La touffe d’un grand framboisier peut être fractionnée en plusieurs parties en vue d’une division.

Mise(s) en garde :

Gardez les plantes individuelles espacées de 60 centimètres à 1,5 mètre de distance pour éviter qu’elles ne se concurrencent pour l'eau et les nutriments.

Les framboises ont des épines : portez des gants de protection en cuir pour vous protéger contre les coupures et les éraflures.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on