Comment aider une personne atteinte d’achats compulsifs ?

Comment aider une personne atteinte d’achats compulsifs ?

Lorsqu’on achète un article, on ressent un bien-être intérieur… Toutefois, il ne faut pas céder trop souvent à la tentation ! Certaines personnes ne peuvent s’empêcher d’acheter, d’acheter et d’acheter toujours et encore plus. Si votre enfant, votre ami ou un membre de votre famille est atteint d’achats compulsifs, il faut lui venir en aide rapidement pour éviter le surendettement et l’isolement. Comment procéder ?

Étapes de réalisation

1. Comment reconnaître les signes ?

Il vous faut tout d'abord être sûr de l'addiction au shopping de votre proche. Pour cela, apprenez à reconnaître les signes !

- la fréquence des visites des magasins : l’envie d’acheter omniprésente, ressentie comme un besoin vital ;

- l’envie de solitude : pour éviter les réprimandes, et que personne ne le freine dans ses envies d’acheter ;

- Cacher les articles achetés et le mensonge, par exemple sur le prix de vente de ses derniers achats ;

- des objets souvent inutiles : l’important pour ce type de personnes est de posséder l’objet qu’elle désire. Pour elle, cet achat est vital pour embellir sa vie. Les articles sont souvent rangés dans les placards et présents en plusieurs exemplaires et coloris.

2. Alerte : le compte bancaire

Pour l’addict, l’argent n'est pas un frein à ses envies. Il ne regarde pas ses comptes en banque. D’ailleurs, il ne se pose pas la question du « comment payer ? » ou encore « ai-je suffisamment d’argent pour ce plaisir ?». Il achète à en faire virer son compte bancaire dans le rouge. Son compte est débiteur… Et, même harcelé par son banquier, l’addict rejette les appels de la raison.

3. Une personne déprimée, faible et fragile

Derrière ce type de personne à l’apparence souriante, se cache une personne déprimée et perdue. Cette attitude peut-être due à un décès, à une rupture conjugale ou encore à un licenciement. Cette envie d’acheter encore et toujours plus permet à l’addict du shopping de ressentir un sentiment d’ivresse, et de bien-être.

4. Être à l’écoute

Rien ne sert de la secouer ou de la réprimander, car l'accro a conscience de son problème, mais a décidé de ne pas le surmonter. Elle a besoin d’une personne de confiance qui ne la juge pas et qui soit à l’écoute. Soyez là pour l’écouter parler sans la faire culpabiliser.

5. Être disponible

La disponibilité est essentielle pour réussir à surmonter cette phase. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’addict au shopping va se contraint à freiner ses dépenses. Il est préférable de ne jamais le laisser sortir seul, ou le laisser trop longtemps seul au sein de son domicile. Une compagnie permanente devient indispensable.

6. Le soutien

Pour sortir de cette spirale infernale, l’addict va avoir besoin d’aide. Il faut le pousser à se rendre chez un psychothérapeute et l’inviter à participer à des thérapies de groupe. En rencontrant d’autres personnes ayant vécu la situation, l’addict pourra s’en libérer. Il est possible de l’accompagner.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Chercher un article sur Comment fait-on