Quels sont les effets des champignons hallucinogènes ?

Quels sont les effets des champignons hallucinogènes ?

Consommés illicitement, les champignons hallucinogènes procurent une sensation d’ivresse qui entraîne des fous rires et des hallucinations diverses. On en décèle les effets dans le film « Les trois frères », lorsque Didier Bourdon et Bernard Campan se rendent dans une boîte de nuit… L'un marche à l’envers et l’autre voit des personnages de Disney. Bien qu’hilarants, les champignons hallucinogènes sont néfastes pour la santé et sont prohibés sur le territoire français.

Étapes de réalisation

1. Qu’est-ce que les champignons hallucinogènes ?

Jadis, les champignons hallucinogènes étaient encrés dans les traditions et les us en Amérique centrale, à des fins spirituelles ou religieuses. Certaines molécules contenues dans ces champis (dans la tête plus précisément) ont des vertus enthéogènes, hypnotiques et hallucinatoires.

2.

Que dit la loi ?La loi française interdit l’usage, la vente, la détention, la culture ou l’incitation à la consommation de drogue ou de produits classés dans la catégorie dite des stupéfiants. Les champignons hallucinogènes entrent dans cette catégorie. Toute personne ne respectant pas la loi française s’expose à des poursuites pénales avec emprisonnement et amende en fonction de la gravité de la situation.

3. Sous quelles formes se présentent ces champignons ?

Cette drogue se présente sous différentes formes. On la trouve aussi bien en flacon liquide, qu’en poudre ou vendu à l’état frais ou séché. Les champignons hallucinogènes sont utilisés en infusion ou ingérés avec d’autres aliments. Selon la forme sous laquelle ils sont achetés, les consommateurs la fument ou la sniffent. Il faut attendre une demi-heure avant de ressentir les premiers effets, qui peuvent durer pendant 6 heures.

4. Quels sont les effets recherchés ?

Les consommateurs de champignons hallucinogènes recherchent, avant tout, le bien-être et l’euphorie. Ils n’ont plus conscience du temps et de l’espace. Des fous rires viennent enjoliver l’instant. Au niveau des hallucinations, le consommateur va modifier trois de ses sens : la vue, le toucher et l’ouïe. Il existe une perte des repères, un ralentissement dans les actions et un décalage entre le son et les images.

5. Quels sont les effets néfastes à court terme ?

Comme la majorité des drogues, le retour à la réalité peut entraîner un « bad trip », ce qui se manifeste par un retour trop brutal à la réalité. Le consommateur est donc pris de crise de panique et d’angoisse. Il peut avoir des nausées et des vomissements. Bien que les effets se soient estompés avec le temps, le consommateur peut ressentir des étourdissements ou des moments de délires en période de fatigue ou de déprime (ce sont les « flash-back »).

6. Quels sont les effets à long terme ?

Pour les consommateurs réguliers, les effets secondaires peuvent entrainer des troubles psychiatriques. Le consommateur ne revient plus à la réalité et délire sans cesse. Il y a une déconnexion totale. Cette déconnexion peut entraîner des actes irréversibles (mutilations, suicides, agressions, etc.). L’organisme s’épuise également, ce qui peut engendrer des convulsions, des comas, des hypertensions et des arrêts cardiaques.

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

La consommation, la vente, la détention, la commercialisation et l’incitation à la consommation de drogues sont passibles de peines d'amende et d’emprisonnement.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Chercher un article sur Comment fait-on