Comment déceler la phobie scolaire ?

Comment déceler la phobie scolaire ?

Déceler la phobie scolaire

Le terme « phobique » est utilisé en psychologie pour désigner un trouble du comportement face à une situation ou à la vue de quelque chose. Lorsqu’un enfant est atteint de phobie scolaire (la peur d’aller à l’école), il n’est pas simple de distinguer la véritable angoisse d'un simple caprice. Alors, comment réussir à déceler la phobie scolaire chez l’enfant ?

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Écoute
  • Observation

Étapes de réalisation

1. Les symptômes

Tous les prétextes sont bons pour ne pas prendre le chemin de l’école ! L’enfant ressent comme un mal-être rien qu’à la vue de l’établissement scolaire… Il s’invente alors des maladies en pleurant (mal de ventre, mal de crâne, vomissements, crise d’angoisse, tremblements, pâlissement, malaise, cauchemars, fatigue accrue, etc.).

Ces symptômes doivent vous alerter lorsqu’ils sont présents au quotidien. Qu’un enfant simule une maladie pour ne pas passer un examen de contrôle, c’est compréhensible, mais un enfant qui se rend malade quotidiennement exprime un réel problème. La phobie scolaire intervient, majoritairement, au collège.

2. Les causes de la phobie scolaire

Tous les grands psychologues vous le diront, les causes de cette phobie sont purement et simplement d’ordre psychologique. En termes plus familiers : la phobie scolaire se soigne. Ce n’est pas une fatalité. Il faut donc en rechercher la cause ! Cette phobie est intervenue suite à une situation bien précise. Ce n’est pas d’apprendre qui fait peur à l’enfant, mais le lieu en lui-même.

3. Votre enfant est victime ?

Victime de pression, victime de discrimination, victime de harcèlement, d'isolation, d'agression, de violence, de moqueries, de critiques... Tous ces points peuvent engendrer la peur chez l’enfant.

Vérifiez qu’il n’est pas victime de cette maltraitance en vous renseignant directement auprès de l’établissement scolaire que l’enfant fréquente, ainsi qu’auprès de ses professeurs et de ses camarades de classe. Il y a forcément quelqu’un qui a vu ou qui sait quelque chose.

4. Votre enfant renferme une douleur ?

La vie quotidienne n’est pas toujours rose : le deuil, la maladie, les agressions, la violence ou encore le divorce sont autant de facteurs à ne pas négliger. Un enfant n’exprime pas forcément sa souffrance comme le ferait un adulte.

Cette peine qu’il renferme peut se transformer en phobie scolaire. Il a peur de la séparation et de l’abandon. Certains enfants ont peur de la mort. Cette peur intérieure se reflète dans sa phobie. Il est alors indispensable d’avoir recours à un psychothérapeute.

5. Comment remédier à cette phobie ?

Dites-vous, dans un premier temps, que vous faites fasse à une situation difficile, mais passagère. Et surtout, ne dramatisez pas ! Votre enfant n’est pas un cas isolé ! Pensez à déscolariser votre enfant un petit moment. En alternative, vous pouvez prendre des cours par correspondance. Un changement d’établissement peut être bénéfique. Sachez qu’il existe également des établissements scolaires qui proposent des classes spécifiques pour aider les enfants atteints de phobies.

Informez-vous ensuite sur les centres de thérapie comportementale et cognitive qui existent non loin de votre domicile. Une thérapie est indispensable, car elle va aider votre enfant à évacuer ses peurs.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Chercher un article sur Comment fait-on