Comment déterminer le taux d'incapacité d'une personne en situation de handicap ?

 

par Tam |

     
Comment déterminer le taux d'incapacité d'une personne en situation de handicap ?

Évaluer le taux d'incapacité

Le handicap d'une personne peut se déterminer par une définition juridique mais aussi par d'autres facteurs qui ne sont ni exhaustifs, ni toujours objectifs. Ainsi, un handicap peut être ressenti : il est réel car perçu par la personne qui en est atteinte. Mais pour que des décisions soient prises en matière d'accompagnement, de compensation ou d'aides financières par exemple, ce handicap doit être mesuré de la même façon pour toutes les personnes concernées, ce qui est rendu possible grâce au taux d'incapacité. Voici comment il est déterminé.

Étapes de réalisation

1. La notion de handicap

Afin de décrire le plus exactement possible la notion de handicap, l'OMS a créé en 1980 la classification internationale des handicaps ou CIH, sous-titrée «Manuel de classification des conséquences des maladies». Cette classification détaille précisément chaque situation de handicap à travers trois dimensions : la déficience, et l'incapacité et le désavantage qui en résultent.

2. Le guide-barème

En France, les trois dimensions de la CIH ont été reprises afin d'établir le guide-barème : c'est l'outil d'évaluation qui est utilisé par les Commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées pour déterminer le taux d'incapacité des personnes en situation de handicap.

3. Comment est utilisé le guide-barème ?

Le guide-barème permet une évaluation précise et personnalisée de chaque handicap : il est divisé en 8 catégories de déficiences, chacune détaillée selon les 3 dimensions de la CIH. Pour déterminer le taux d'incapacité d'une personne, chaque point du guide-barème susceptible de concerner sa situation est noté selon un degré de sévérité.

4. Les catégories de déficiences

Voici les 8 catégories de déficiences retenues dans le guide-barème : déficiences intellectuelles et difficultés du comportement, déficiences du psychisme, de l'audition, du langage et de la parole, de la vision, déficiences viscérales et générales, déficiences de l'appareil locomoteur et déficiences esthétiques.

5. Les seuils du taux d'incapacité

Deux seuils dans le taux d'incapacité ont été déterminés afin de donner des repères généraux en matière de décisions pour les droits et les prestations des personnes : à partir de 50%, le handicap est considéré comme important, obligeant à des aménagements notables du logement ou de l'environnement immédiat dans la vie quotidienne. A partir de 80%, le handicap est considéré comme grave et entraînant une perte d'autonomie générale.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Les barèmes pour déterminer et évaluer le handicap sont régulièrement mis à jour en fonction de l'évolution de la médecine et des traitements.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

santoline

Comment obtenir la reconnaissance juridique du handicap ?

Vous souffrez d’un handicap et vous rencontrez des difficultés à trouver un emploi ? Sachez que si votre handicap vous empêche d'accéder normalement à un emploi, il doit être reconnu. La reconnaissance juridique du handicap permet de bénéficier

mariegrousset1

Comment sensibiliser les gens au handicap?

Un membre de votre famille, un ami, un proche ou une personne de votre entourage souffre d’un handicap. Parce que vous êtes concerné, vous connaissez les conséquences d’un handicap sur le quotidien, mais ce n’est pas le cas de tout le monde et vo

chrys27

Comment traiter une surdité brusque ?

Être victime d'une surdité importante dans une oreille est très inquiétant, même si il est possible dans certains cas, de récupérer l'audition au bout de quelques semaines.

Chercher un article sur Comment fait-on