Comment faire un don d'organe de son vivant ?

 

par Tam |

     
Comment faire un don d'organe de son vivant ?

Donner un organe de son vivant

Faire un don d'organe de son vivant est une démarche très encadrée et limitée par de nombreuses conditions mais elle est possible. Elle concerne essentiellement le don de rein et peut aussi, plus rarement, concerner une partie du foie. Voici les conditions et les étapes nécessaires pour faire un don d'organe de son vivant.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Un receveur compatible
  • Un lien familial ou affectif avec le receveur
  • Le consentement du donneur

Étapes de réalisation

1. Les situations concernées

Le don est possible lorsqu'il répond directement au besoin d'un receveur. Il n'est possible que dans le cas de liens familiaux : conjoint, parents, grands parents, enfants, frères et sœurs, oncles et tantes, cousins, conjoint du père ou de la mère. Mais il est aussi possible dans le cas de liens affectifs : entre toutes personnes entretenant un lien étroit et stable depuis au moins 2 ans.

2. Les conditions médicales

Le donneur et le receveur doivent être les plus compatibles possible pour que la greffe ait le plus de chances de fonctionner. C'est le cas lorsqu'ils sont partagent des liens du sang mais d'autres facteurs peuvent être pris en compte comme le groupe sanguin. Le donneur doit aussi être majeur et en parfaite santé.

3. Le consentement

Le donneur doit donner son consentement au prélèvement après avoir été largement informé sur les conditions du don, l'opération de prélèvement et les risques qui y sont liés. Il est reçu par un comité qui étudie son consentement et vérifie qu'il est libre de son choix. Il confirme ensuite sa décision devant le président du tribunal de grande instance. Elle est révocable à tout moment.

4. Le prélèvement

Le prélèvement du rein est fait sous anesthésie générale et est suivi d'une hospitalisation de 3 à 10 jours environ. Le rein peut alors être greffé au receveur. Suite à l'opération, le donneur ne subit aucune conséquence et retrouve une vie normale.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

la maman inspiree

Comment immobiliser un membre fracturé ?

Saviez-vous qu’à la suite d’un coup, d’une chute ou d’un accident, il est possible de souffrir d’une fracture ? En cas de suspicion de fracture ou de fracture avérée, il est essentiel d’immobiliser le membre fracturé, pour limiter la doul

Chercher un article sur Comment fait-on