Planter et entretenir des acanthes

Planter et entretenir des acanthes

Cultiver l'acanthe au jardin

On l'appelle Acanthe (Acanthus), acanthe molle, patte d'ours, branche-ursine. Quel que soit le nom qu'on lui donne, cette plante qui fleurit durant l'été est idéale pour orner un jardin. Ses superbes épis de fleurs roses, mauves ou blanches, embellissent les massifs ou une plantation isolée. On peut l'utiliser en fleurs coupées ou en potée. Apprenez-en plus sur l'acanthe et sur son entretien.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Famille des Acanthacées
  • Plante à fleurs, fleurs coupées
  • Plante médicinale
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, méditerranéen
  • Feuilles vert foncé
  • Fleurs blanches, roses, mauve à violet
  • Végétation : vivace
  • Feuillage semi-persistant, caduc
  • Hauteur à maturité : 1 à 1,50 m
  • Largeur à maturité : 0,8 à 1,2 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance rapide
  • Multiplication par division
  • Résistante au froid (rustique)
  • Densité de plantation : 3 pieds/m²
  • Exposition : soleil, mi-ombre
  • Utilisation : balcon ou terrasse, massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière
  • Sol calcaire, sableux, caillouteux, humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : mars, avril, mai, juin, juillet, septembre, octobre, novembre
  • Période de floraison : juillet, août

Étapes de réalisation

1. Présentation de l'acanthe

Présentation de l'acanthe

L'acanthe appartient à la famille des Acanthacées. Cette jolie vivace à rhizome est originaire du bassin méditerranéen. Son feuillage très décoratif, découpé et pittoresque, a inspiré des sculpteurs des chapiteaux corinthiens. Son nom provient du grec akanthês (épine). Selon le climat, le feuillage peut être caduc ou semi-persistant. Sa floraison estivale est en grands épis dressés de fleurs roses, mauves ou blanches. Ses superbes fleurs en hampe florale peuvent parfois mesurer plus d'un mètre. L'acanthe a des propriétés médicinales. On utilise sa fleur en infusion pour traiter la cystite. Quant à ses feuilles, on les utilise en cataplasme, en cas d'inflammation, mais aussi en compresses, en bains ou gargarismes. En résumé, l'acanthe est une plante vulnéraire, émolliente, cicatrisante, tonique et anti-inflammatoire. Elle soigne les brûlures, les contusions, les problèmes digestifs et les angines.

À savoir : dans le langage des fleurs, l'acanthe est le symbole de l'amour éternel.

2. Espèces et variétés de l'acanthe

Il existe 30 espèces d'acanthes. Voici une présentation des plus cultivées.

Acanthe molle, également appelée branche ursine, patte d'ours ou Acanthus mollis :
Floraison en juillet – août
1 m à 1,50 m
Très décorative
Hampe florale érigée
Larges feuilles découpées.


Acanthe des Balkans (Acanthus balcanicus) :
Floraison au milieu de l'été.
0,80 m
Feuillage caduc
Touffe évasée et hampe florale érigée.


Acanthe du Portugal (Acanthus mollis latifolius) :
1,50 m
Feuillage très développé.


Acanthe épineuse (Acanthus spinosus) :
0,80 à 1,50 m
Feuilles étroites et épineuses.

3. Un peu d'histoire...

Dans la mythologie grecque, on raconte qu'Acanthe, une des nymphes dont était épris Apollon, le griffa lorsque celui-ci voulut l'enlever. Pour se venger, le dieu du soleil la transforma en fleur épineuse qui porte depuis son nom.
En architecture, le nom d'acanthe fait référence aux ornements qui s'inspirent de la plante. Elle servit notamment de motif principal sur les colonnes corinthiennes.

4. Où planter l'acanthe ?

Où planter l'acanthe ?

L'acanthe préfère les sols riches, meubles et bien drainés. Cependant, elle tolère les sols caillouteux ou calcaires. Elle apprécie une exposition chaude, mais elle préfère une lumière légèrement tamisée et être abritée du vent. On peut l'utiliser, isolée sur une pelouse, en fond de massifs ou avec des arbustes d'ornement, mais aussi en potée ou en bouquets. Elle s'associe très bien avec les digitales, les heuchères et les armoises. À savoir : l'acanthe déteste être déplacée.

5. Quand et comment la planter ?

Plantez au printemps et après les gelées, à raison de 3 pieds/m2. On peut aussi la planter en automne. Enrichissez le sol avec du terreau ou du sable en cas de sols argileux.

En ce qui concerne les semis :
Prévoyez des semis sous châssis, en mars-avril, et en terre sableuse (trempez les graines avant de les planter) ou de mai à juillet, en pleine terre. Pour les semis en châssis, dès que deux ou trois feuilles apparaissent, repiquez-les en pleine terre ou en pot enterré. Mettez en place l'année suivante, en mars, à 60 cm environ de distance.

6. Culture et entretien de l'acanthe

L'acanthe demande peu de soins, cependant quelques gestes peuvent aider à la maintenir en bonne santé :
– Coupez les fleurs fanées, au fur et à mesure, pour favoriser l'apparition de nouvelles fleurs. Dans le cas contraire, la plante se ressème naturellement.
– Apportez de l'engrais liquide organique pour plantes fleuries.
– Protégez-la du froid en effectuant un paillage au pied.
– Arrosez normalement.

7. Multiplication de l'acanthe

La solution idéale est la division de la touffe qui a lieu après la floraison, mais on peut aussi réaliser le bouturage de racine en automne.

8. Maladies, nuisibles et parasites

L'acanthe redoute plus particulièrement l'oïdium et les gastéropodes. L'oïdium nommé aussi maladie du blanc est une maladie relativement courante.
Symptômes : une bonne partie de la plante est recouverte d'un feutrage blanc grisâtre qui a un aspect farineux. Les jeunes feuilles endommagées par l'oïdium sont altérées, voire trouées à plusieurs endroits.
Traitement : privilégiez le soufre en traitement printanier.

Les gastéropodes comme les limaces et les escargots sont très friands des jeunes pousses :
Symptômes : le mucus laisse une trace brillante sur les pousses dévorées par ces derniers.
Traitement : mettez des feuilles de salade au pied de la plante pour que ceux-ci les consomment à la place de l'acanthe.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Le fongicide à l'ail est très efficace pour éradiquer les escargots, la rouille, l'oïdium, mais aussi les chenilles :

– Faites macérer 100 g d'ail écrasé dans 20 ml d'huile durant 24 heures.

– Ajoutez ensuite 1 l d'eau et 10 ml de savon noir ainsi qu'un piment d'Espelette écrasé.

– Faites reposer encore 24 heures et diluer cette décoction dans 20 fois son volume d'eau avant de vaporiser la plante.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on