Cultiver des anémones pulsatilles

Cultiver des anémones pulsatilles

L'anémone pulsatille au jardin

Également appelée Pulsatilla Vulgaris, coquerelle, coquelourde, fleur du vent, fleur de Pâques ou fleur des dames, l'anémone pulsatille est une adorable vivace toute velue. À croissance rapide, elle ne demande aucun entretien. Ses jolies fleurs violettes embellissent parfaitement les rocailles, murets, bordures ou potées. On peut aussi faire de jolis bouquets. Quelques explications pour mieux connaître cette plante et la cultiver.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Famille des Renonculacées
  • Plante à fleurs, plante médicinale, tubercule, bulbe, fleur coupée
  • Climat continental, montagnard
  • Feuilles argentées, vert pâle
  • Fleurs blanches, mauve à violet
  • Végétation : vivace
  • Feuillage caduc
  • Hauteur à maturité : 0,15 à 0,45 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance rapide
  • Multiplication par semis ou division
  • Résistante au froid (rustique)
  • Urticante, fruit toxique, feuilles toxiques, racine et bulbe toxiques
  • Exposition : soleil, mi-ombre
  • Utilisation : balcon ou terrasse, prairie, massif ou bordure, rocaille, plantation isolée
  • Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière
  • Sol calcaire, humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé, sec
  • Période de plantation : mars, avril, mai, juillet, août, septembre, octobre, novembre, décembre
  • Période de floraison : mars, avril, mai, juin, juillet, août

Étapes de réalisation

1. Présentation de l'anémone pulsatille

L'anémone pulsatille, nommée également coquerelle, est une plante vivace de la famille des Renonculacées. Toutefois, elle ne fait pas partie du classement des anémones. Ses feuilles découpées sont couvertes de longs poils. Ses jolies fleurs en forme de clochettes de couleur violet-noir, aux étamines jaune d'or, s'épanouissent dès le printemps. Elle possède aussi des fruits décoratifs argentés.

On utilise également cette plante en médicament. Les fleurs cuites au four et réduites en poudre, permettent de chasser les maux de tête. Elle a aussi des propriétés antispasmodiques, antibactériennes. Autrefois, le feuillage et le rhizome servaient pour soigner la coqueluche et les dartres.

2. Espèces et variétés de l'anémone pulsatille

Nous ne présenterons ici que quelques unes parmi la trentaine d'espèces d'anémones pulsatilles.

• Anémone pulsatille des Alpes (Pulsatilla alpina)
Floraison : juin à août
0,2 à 0,5 m
L'anémone pulsatille préfère les pâturages et les pelouses alpines.
Fleurs blanches au feuillage caduc
Elles s'ouvrent au soleil, mais se referment quand il pleut.

• Anémone pulsatille rouge (Pulsatilla rubra)
Floraison : avril à juillet selon la région
0,15 à 0,30 m
Fleurs solitaires

• Anémone pulsatille (Pulsatilla vulgaris)
Floraison : mars et mai
0,20 m
Utilisation : bordure, rocaille

• Anémone pulsatille blanche (Pulsatilla vulgaris alba)
Floraison : mars et mai
0,20 m
Utilisation : idéale pour rocaille

3. Où la planter ?

On peut planter l'anémone pulsatille, en bordure, muret, potée, mais idéalement en rocaille. Elle apprécie les expositions soleil, mi-ombre, bien aérée et à l'abri du vent. Elle préfère un sol riche et bien drainé, mais elle s'adapte aussi aux terrains calcaires.

4. Quand et comment la planter ?

L'anémone pulsatille se plante en hiver ou au printemps. Toutefois, il faut éviter les gelées.

En pleine terre :
• Creusez un trou de 7 cm de profondeur.
• Installez les bulbes dans le trou en respectant un espace de 10 à 15 cm entre chaque bulbe.
• Recouvrez avec de la terre mélangée et du terreau de plantation.
• Arrosez copieusement.

Il est recommandé d'ajouter du sable grossier dans le fond du trou lors de la plantation. Cela permet d'assurer un meilleur drainage surtout l'hiver. Il est aussi important que l'anémone pulsatille soit abritée des pluies.

En pot :
Pour la culture en pot, l'anémone préfère un bon terreau de feuilles restant humide. Un amendement en humus est aussi apprécié.

5. Culture et entretien de l'anémone pulsatille

Une fois plantée et bien installée, cette plante ne doit pas être dérangée. Elle ne demande donc aucun entretien.

6. Multiplication de l'anémone pulsatille

Le semis peut s'effectuer en été, en terrine, et dans un terreau léger. Pour une multiplication plus rapide, on peut aussi opter pour la division des rhizomes. De plus, cela donne de meilleurs résultats.

7. Maladies, nuisibles et parasites

L'anémone pulsatille craint les limaces et les escargots.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Émiettez quelques coquilles d’œufs auprès des anémones, afin de ralentir l'avancement des limaces et des escargots.

Mise(s) en garde :

C'est une plante toxique (bulbe, racine, tige et fleurs également), car elle possède des alcaloïdes vénéneux. Elle est aussi très irritante.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on