Cultiver l'angélique officinale

Cultiver l'angélique officinale

Des angéliques au jardin médicinal

L'angélique officinale est une plante ornementale, mais aussi médicinale et alimentaire. Elle est utilisée en pâtisserie, pour fabriquer des liqueurs et pour parfumer les soupes et les sauces. Indispensable au jardin, elle est facile à cultiver. Elle est également appelée Angelica archangelica, angélique de Bohême, angélique cultivée, angélique vraie, archangélique, herbe aux anges ou herbe de Saint-Esprit.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Famille des Apiacées
  • Fleur coupée, plante comestible, aromatique et médicinale
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, montagnard, méditerranéen
  • Feuilles vert pâle
  • Fleurs blanches ou vertes
  • Végétation : vivace
  • Feuillage semi-persistent
  • Hauteur à maturité : 1,50 à 2 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance normale
  • Multiplication par semis
  • Résistante au froid (rustique)
  • Exposition : soleil
  • Utilisation : massif ou bordure, potager
  • Plantation : pleine terre
  • Sol : argileux, calcaire, humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : juillet, août, septembre
  • Période de floraison : juin, juillet, août, septembre
  • Période de récolte : mai, juin, juillet, août
  • Période de taille : mars, novembre

Étapes de réalisation

1. Présentation de l'angélique officinale

L'angélique officinale fait partie de la famille des Apiacées. Cette plante potagère et condimentaire est originaire d'Europe du Nord et de la Sibérie. On cultive l'angélique officinale depuis le Moyen Âge. On l'accrochait au cou des enfants pour les protéger des mauvais sorts.

Cette vivace de courte vie est munie d'une tige rigide et creuse. Elle possède des feuilles à folioles dentées et un long pétiole dodu pouvant mesurer plus de 50 cm. Ses fleurs hermaphrodites, très mellifères, sont de couleur blanche parfois verte. Sa floraison indique la mort de la plante, car elle est monocarpique.
En cuisine, on emploie les tiges et les pétioles pour la confiserie et la pâtisserie. Certaines liqueurs sont fabriquées avec les graines et les tiges. Les feuilles sont utilisées, comme celles du céleri, dans les salades, différentes sauces et les potages. On peut employer les racines en infusion.
Enfin, l'angélique officinale a des propriétés médicinales : elle est antispasmodique, digestive, stimulante, expectorante, carminative et sédative. Du reste, elle possède des huiles essentielles.

2. Espèces et variétés de l'angélique officinale

L'angélique officinale (Angelica archangelica) est la seule cultivée.

Hauteur : 2 m voire plus
Floraison : juin à septembre à partir de la 3e année
Feuillage : semi-persistant
Parfum : odeur très douce, parfum miel
Fruits au goût d'anis
Tiges au goût de la réglisse
Qualités : plante ornementale pour orner les massifs ou bordures. On peut faire des bouquets avec l'angélique officinale. Plante très odorante.

3. Un peu d'histoire...

Un peu d'histoire...

Également surnommée « herbe aux anges », l'angélique officinale doit son nom aux propriétés magiques qu'on lui octroyait ainsi qu'à son odeur et arôme suaves. Cette plante était censée protéger des maléfices des sorciers, c'est pourquoi enfants et adultes s'en servaient d'amulette.

À la Renaissance, on la surnommait « Herbe du Saint-Esprit » pour ses vertus permettant de combattre de graves maladies. En effet, Paracelse explique au XVIe siècle que de nombreux Milanais lors des grands épisodes de la peste, furent sauvés grâce à de l'angélique en poudre dissoute dans du vin.

4. Où planter l'angélique officinale ?

L'angélique officinale pousse partout en France. Très rustique, elle peut résister à des températures jusqu'à -20 °C. Toutefois, elle apprécie une exposition ensoleillée. Elle préfère un sol profond, riche en humus, frais, voire léger, ou argilo-calcaire.

Indispensable au jardin, elle décore les massifs, les bordures et les plates-bandes. On peut aussi l'utiliser au potager. Néanmoins, elle ne tolère pas d'être cultivée en pot, car elle est trop volumineuse pour bien pousser. Au potager, elle s'entend avec la plupart des plantes. Elle peut rester au même endroit pendant 3 ans.

5. Quand et comment la planter ?

Semez les graines de juillet à septembre :
• En pépinière, pour une mise en pleine terre, au printemps suivant.
• En pleine terre, avec des graines venant d'être récoltées :
• Espacez les rangs de 80 cm environ.
• Éclaircissez à la même distance.
• Recouvrez les graines d'un demi-centimètre de terre affinée.

6. Culture et entretien de l'angélique officinale

L'angélique officinale est facile à cultiver :
• Inutile de fertiliser en bonne terre.
• Binez et sarclez régulièrement.
• Arrosez normalement et plus copieusement en cas de sécheresse.
• Coupez les feuilles desséchées à 10 cm du sol, en automne.

La méthode de multiplication de l'angélique officinale est le semis.

7. La récolte

Généralement, la récolte a lieu un an environ, après le semis :
• Coupez les tiges, en mai, quand elles sont bien tendres.
• Récoltez la racine après la floraison.
• Cueillez les feuilles selon vos besoins.
• Séchez les graines, broyez-les et conservez-les dans un bocal hermétique.

8. Maladies, nuisibles et parasites

L'angélique officinale redoute l'oïdium et les escargots :

L'oïdium ou « maladie du blanc » développe un feutrage blanc grisâtre sur les feuilles et les jeunes tiges. La croissance de la plante est ralentie et elle peut mourir. Pulvérisez du soufre sur la plante, sauf par temps chaud, car cela peut brûler. Puis, supprimez et brûlez les plantes malades.

Les escargots sont très friands de la plante. Ils font des trous sur les feuilles et déposent leur mucus sur les autres parties. Répandez de la cendre ou de la sciure de bois près des plantes, sur 1 cm d'épaisseur environ.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Contre les escargots, vous pouvez également disposer autour des plants à protéger des pièges à bière afin de ralentir leur progression.

L'angélique officinale peut être employée au jardin pour fabriquer un purin permettant de lutter contre les mauvaises herbes.

Mise(s) en garde :

L'angélique s'emploie avec ménagement, car elle est contre-indiquée aux diabétiques.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on