Cultiver l'armoise commune

Cultiver l'armoise commune

L'armoise commune pour ses massifs

L'armoise commune est une jolie plante aromatique qui apporte aux massifs un côté champêtre. Facile à entretenir, elle est également utilisée pour parfumer les salades et possède des vertus médicinales. On l'appelle aussi Artemisia vulgaris, herbe aux cent goûts, grande armoise, couronne de Saint-Jean, tabac de Saint-Pierre, herbe de feu, artémise, remise ou armoise citronnelle.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Famille des Astéracées
  • Plante comestible
  • Plante aromatique ou médicinale
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, montagnard, méditerranéen
  • feuilles vert foncé
  • Fleurs jaunes, rouges, vertes
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : semi-persistant, caduc
  • Forme : buissonnant
  • Hauteur à maturité : 0,60 à 1 m
  • Entretien : facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance normale
  • Multiplication par semis ou division
  • Résistante au froid (rustique)
  • Exposition : soleil
  • Utilisation : massif ou bordure, potager
  • Plantation : pleine terre
  • Sol sableux
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sec
  • Période de plantation ou de semis : mars, avril, mai
  • Période de floraison : juin, juillet, août, septembre
  • Période de récolte : mai, juin, juillet

Étapes de réalisation

1. Présentation de l'armoise commune

Présentation de l'armoise commune

L'armoise commune fait partie de la famille des Astéracées, elle est originaire d'Europe. Cette vivace buissonnante, au feuillage semi-persistant, possède des feuilles très fines et divisées, portées par des tiges rougeâtres. On la rencontre généralement à l'état sauvage et un peu partout en France. Ses capitules verts fleurissent de juin à septembre.

En cuisine, les jeunes pousses de l'armoise commune sont employées pour parfumer les potages, les plats de légumes et les salades. Toutefois, éviter d'utiliser les pousses âgées qui sont amères. L'armoise commune possède des propriétés toniques et stomachiques. Elle facilite aussi la digestion et ses racines ont été utilisées autrefois contre les vomissements.

2. Espèces et variétés de l'armoise commune

On connaît une seule variété d'armoise commune et une espèce voisine.

• Artemisia vulgaris
Goût amer rappelant celui de l'absinthe
Celui des jeunes pousses rappelle le goût de l'artichaut.
0,70 à 1 m
Plante robuste
Feuillage assez décoratif
Appréciée pour ses qualités aromatiques et médicinales

• Espèce voisine : Artemisia absinthium
Odeur très prononcée et goût amer
0,40 à 1 m
Feuillage et fleurs pour la composition des liqueurs
Appréciée pour ses qualités aromatiques et médicinales

3. Où planter l'armoise commune ?

Où planter l'armoise commune ?

L'armoise commune apprécie un sol ordinaire, sableux, voire sec. Elle aime une exposition ensoleillée et abritée. On peut l'utiliser pour décorer des massifs, pour un côté sauvage, ou au potager. Elle ne tolère pas la culture en pot, car ses racines sont trop profondes. Il est donc préférable de la cultiver en pleine terre.

À savoir : au potager, elle n'apprécie pas la compagnie de la sauge.

4. Quand et comment la planter ?

• Semez l'armoise au printemps et sous abri.
• Repiquez les jeunes plants, en place, à l'automne.
• Prévoyez un espacement de 60 cm entre chaque pied.

Conseil : il est préférable de semer et de planter en lune descendante.

5. Culture et entretien de l'armoise commune

L'armoise commune ne demande pas beaucoup d'entretien, néanmoins certains gestes peuvent contribuer à la maintenir en bonne santé :
• Binez régulièrement.
• Arrosez normalement et un peu plus par temps chaud et sec.
• Inutile de fertilisez, car la plante est envahissante.
• Supprimez les jeunes pousses qui peuvent étouffer les plantes voisines.

6. Quand et comment récolter l'armoise commune ?

• Cueillez les jeunes pousses, en mai-juin, et les feuilles utilisées en tisane à partir de juillet.
• Il est préférable de la consommer fraîche, toutefois, on peut faire sécher les feuilles dans un endroit sec et aéré.

7. Multiplication de l'armoise commune

La méthode de multiplication de l'armoise commune est le semis et la division des touffes. Divisez les touffes entre octobre et mars.

8. Maladies, nuisibles et parasites

L'armoise commune redoute la rouille. Elle se caractérise par la formation de pustules jaunes puis noires qui se développent sur la face inférieure des feuilles qui se dessèchent. Supprimez et brûlez les plantes malades.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

On peut fabriquer du purin avec les feuilles et les tiges de l'armoise commune. Celui-ci est très efficace pour repousser les insectes et limiter leur prolifération.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on