Planter des cassissiers

Planter des cassissiers

Un cassissier dans son jardin

Le cassissier (Ribes nigrum) fait le bonheur des gourmands. Facile à cultiver et de bel aspect, on peut le planter en haie, au potager ou dans des bacs pour orner les terrasses et les balcons. En outre, son fruit savoureux est très riche en vitamine C.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Famille des Grossulariacées
  • Plante comestible
  • Arbuste fruitier
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, montagnard, méditerranéen
  • Feuilles vert pâle
  • Fleurs rouges
  • Végétation : vivace
  • Feuillage caduc
  • Hauteur à maturité : 1 à 1,50 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance normale
  • Multiplication par bouturage
  • Résistante au froid (rustique)
  • Exposition : mi-ombre
  • Utilisation : balcon ou terrasse, haie, plantation isolée, potager
  • Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière,
  • Type de sol : humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : de novembre à mars
  • Période de floraison : de mars à mai
  • Période de récolte : juin-juillet
  • Période de taille : janvier-février

Étapes de réalisation

1. Présentation du cassissier

Le cassissier fait partie de la famille des Grossulariacées. Il est originaire d'Europe, d'Asie centrale et de Sibérie. On le nomme aussi groseillier noir. Ce petit arbuste fruitier forme un buisson de 1 m à 1,50 m de haut. Ses feuilles sont caduques, palmées et fortement aromatiques lorsqu'on les froisse. Ses fleurs en forme de clochettes rouges s'épanouissent au printemps.

Ses fruits de couleur bleu-noir ont une saveur acidulée et un peu piquante. On les utilise plus particulièrement en pâtisserie (confiture, coulis, sirop, liqueur, sorbet, gelées).

Ses propriétés médicinales ont été reconnues dès le XVIe siècle. En effet, le cassissier contient beaucoup de vitamines C et des sels minéraux.

2. Espèces et variétés de cassissiers

On distingue plusieurs variétés de cassissiers, voici notre sélection parmi les plus cultivés :

• 'Géant de Boskoop' (Ribes nigrum)
Grappes de gros fruits noirs brillants
Précoce (juin/juillet)
Productif
Pulpe juteuse et parfumée

• 'Noir de Bourgogne' (Ribes nigrum)
Grappes courtes
Fruits petits et parfumés, très sucrés
Précoce (juin/juillet)
Vigoureux
Productif
Variété réputée

• 'Costwold Cross' (Ribes nigrum)
Gros fruits fermes et bien sucrés
En moyenne saison (mi-juillet)
Très productif, floraison précoce
Préfère les climats doux

• 'Wellington' (Ribes nigrum)
Grosses baies noir foncé
Un peu acidulées et parfumées
En moyenne saison (mi-juillet)
Floraison précoce
Préfère un climat doux
Très productif

• 'Baldwin' (Ribes nigrum)
Fruits fermes et sucrés
Récolte tardive (fin juillet)
Vigoureux et productif

• 'Blackdown' (Ribes nigrum)
Grappes courtes
Fruits noirs et brillants
Récolte tardive (fin juillet)
Productif, idéal en tige
Résiste à l'oïdium

3. Un peu d'histoire...

Jusqu'au XIIe siècle, le cassis était un fruit inconnu. C'est le témoignage d'Hildegarde de Bingen qui vante ses actions thérapeutiques, qui le sort de l'ombre. Il le recommande notamment en onguent afin de soigner la goutte. Les feuilles du cassis frottées contre une piqûre d'insecte aident à lutter contre les démangeaisons.
C'est à partir du XVIe siècle que le cassissier est cultivé comme fruit de table dans l'ouest de la France et dans le Val de Loire. Cependant, au XVIIIe siècle, le cassissier, cultivé dans de nombreux jardins sert davantage de panacée (contre les migraines et les rhumatismes).
C'est en 1841 qu'Auguste-Denis Lagoutte créa à Dijon la première liqueur de cassis dont la renommée est aujourd'hui internationale.

4. Où planter le cassissier ?

On le cultive dans les jardins d'agrément, au potager ou en pot pour orner les terrasses et les balcons. On le trouve aussi à l'état sauvage.
Il préfère une situation mi-ombragée ou un soleil léger, mais abrité des grands vents. Il aime un sol riche en humus, frais, mais pas détrempé. Il craint les terres sableuses.

5. Quand et comment planter le cassissier ?

Le cassissier peut être cultivé en forme buissonnante ou en palmette. Il est aussi recommandé de planter au minimum deux variétés différentes pour avoir une meilleure fructification :
• Plantez-le de novembre à mars en prenant soin d'enterrer un peu la base des branches pour une bonne implantation. Pour ceux achetés en contenant, plantez-les au printemps.
• Si les racines sont nues, pralinez-les avant de les mettre en terre.
• Prévoyez un bon apport de matière organique bien mûre au moment de la plantation.
• Optez pour un espacement de 80 cm environ entre chaque pied. Pour les formes buissonnantes, prévoyez un espacement d'un mètre entre chaque cassissier.
• Faites un trou de plantation de 50 cm de diamètre et de profondeur.
• Arrosez copieusement.

6. Culture et entretien du cassissier

Le cassissier est facile à cultiver :
• Binez et sarclez régulièrement.
• Arrosez en cas de sécheresse.
• Prévoyez un apport d'engrais pour fruitier, pour aider à la fructification.
• Posez un filet protecteur contre les oiseaux qui sont très voraces pendant la période de fructification.

7. Tailler le cassissier

• Chaque hiver, ôtez 1/3 des rameaux pour aider à la production de nouvelles pousses de 1 an qui fructifient.
• Coupez les branches au ras du sol en hiver pour rajeunir une vieille touffe âgée de 3 ans.
• Supprimez les branches mortes et affaiblies.

8. Multiplication du cassissier

La meilleure méthode de multiplication est le bouturage. En automne, faites des boutures ligneuses de 20 à 25 cm de long. Enfoncez-les dans la terre en laissant seulement deux bourgeons dépasser.

9. Récolte

Récoltez les fruits à partir de juillet quand les fruits sont bien colorés et bien mûrs et avant qu'ils ne tombent. Comptez en moyenne 4 à 5 kg de fruits par pied. On peut conserver les cassis quelques jours au réfrigérateur ou les congeler.

10. Maladies, nuisibles et parasites

Le cassissier redoute les pucerons, l'oïdium et le phytopte du cassis :

Les pucerons se déplacent en colonie et sucent la sève. La douche écossaise est très efficace, car les pucerons détestent l'eau.

L'oïdium ou maladie du blanc : un feutrage blanc grisâtre apparaît sur les feuilles et l'extrémité des jeunes tiges. Pulvérisez du soufre, excepté en cas de fortes chaleurs, car cela provoque des brûlures.

Le phytopte du cassis : petit acarien qui provoque la boursouflure des bourgeons. Supprimez et brûlez les bourgeons malades.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Il est recommandé de traiter contre l'oïdium en cas de saison pluvieuse. Le lait sera un allié efficace. Il possède en effet des vertus antifongiques :

• Mélangez ½ litre de lait dans 4,5 litres d'eau et pulvérisez 1 fois par semaine sur vos plantes infectées.

• Vous pouvez également l'utiliser en prévention.

Contre tous les nuisibles, utilisez une macération de feuilles de tabac. Elle est très efficace :

• Mélangez 50 g de tabac dans un litre d'eau.

• Laissez macérer 15 jours.

• Filtrez.

• Diluez la macération à raison d'un litre pour dix litres d'eau.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on