Cultiver la ciboule de Saint-Jacques

La ciboule de Saint-Jacques est une plante condimentaire très ancienne et oubliée qui parfume délicatement les crudités, les salades, les potages ainsi que certains légumes et sauces. Facile à cultiver, elle possède également des propriétés médicinales. Elle est également connue sous le nom d'Ail du Portugal, ciboule de Saint Jean, ciboule vivace, civette du Portugal, civette de Saint Jacques, échalotte perpétuelle ou Allium lusitanicum.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Famille des Alliacées
  • Plante comestible
  • Plante aromatique et médicinale
  • Bulbe
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, montagnard, méditerranéen
  • Feuilles vert pâle
  • Végétation : vivace
  • Feuillage caduc
  • Hauteur à maturité : 0,60 à 1 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau faible
  • Croissance rapide
  • Multiplication par division
  • Résistante au froid (rustique)
  • Exposition : soleil
  • Utilisation : potager
  • Plantation : pleine terre
  • Type de sol : humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : juillet
  • Période de récolte : mars à mai, septembre à décembre

Étapes de réalisation

1. Présentation de la ciboule de Saint-Jacques

La ciboule de Saint-Jacques fait partie de la famille des Alliacées. Elle est originaire d'Europe centrale, méridionale et d'Asie. Cette vivace très ancienne et oubliée dans nos potagers, était utilisée par les chrétiens du Moyen Âge pour éviter le scorbut. Ils la transportaient avec eux lors du pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle.

La ciboule de Saint-Jacques a la particularité de ne pas connaître d'interruption végétative, elle reste verte même durant les grands froids. En outre, cette plante condimentaire, très rustique, développe beaucoup de bulbes ou tiges très bombés et ses feuilles vertes forment de grosses touffes.

Ces dernières sont employées crues pour assaisonner les plats, les salades et les crudités. Cuites, elles sont utilisées pour parfumer les potages, les omelettes, certains légumes et viandes. La ciboule de Saint-Jacques a des propriétés antiscorbutiques, diurétiques et carminatives. Elle est riche en vitamines (A, B, C) et en sels minéraux.

2. Espèces et variétés de la ciboule de Saint-Jacques

Il existe une seule variété botanique, Allium lusitanicum :
Elle ne fleurit pas, donc elle ne produit pas de graines
Hauteur : 0,80 m environ, un peu plus haute que la ciboule commune.
Feuillage caduc
Parfum très aromatique, goût oignon et plus prononcé que celui de la ciboulette
Se multiplie très vite en produisant de nouveaux bulbes

3. Plantation de la ciboule de Saint-Jacques

► Où planter la ciboule de Saint-Jacques ?
La ciboule de Saint-Jacques apprécie une exposition ensoleillée et préfère un sol fertile, neutre, humifère et bien drainé. On l'utilise plus particulièrement au potager, mais elle n'apprécie pas la compagnie des légumineuses (haricots, pois, fèves). On peut la cultiver comme une annuelle ou la laisser en place pendant 2 ou 3 ans.

► Quand et comment la planter ?
• Plantez les bulbes en milieu d'été.
• Espacez-les de 25 cm.
• Prévoyez un écartement de 35 cm environ entre chaque rang.

4. Culture et entretien de la ciboule de Saint-Jacques

La ciboule de Saint-Jacques est très facile à cultiver :
• Binez et sarclez régulièrement.
• Arrosez très rarement.
• Fertilisez normalement début avril ou en novembre. Elle ne tolère pas le fumier frais.

5. Multiplication de la ciboule de Saint-Jacques

On ne peut pas faire de semis, car elle ne produit pas de graines contrairement à la ciboule commune. Toutefois, on peut diviser les touffes au printemps. Espacez les pieds de 10 cm.

6. Récolte

► Récolte
La récolte s'effectue de mars à fin mai et du mois de septembre jusqu'aux gelées. Cueillez les feuilles au fur et à mesure de vos besoins. Quant aux bulbes, on peut les récolter à partir de la seconde quinzaine de juin.

► Conservation
Il est préférable d'utiliser très rapidement les feuilles fraîches, car elles ne se conservent que peu de temps. On peut aussi les congeler. Les bulbes, quant à eux, ne se conservent que 2 mois environ, après ils se vident.

7. Maladies, nuisibles et parasites

La ciboule ne semble pas craindre les maladies, nuisibles et parasites.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pour ne pas gaspiller l'eau, il est préférable de récupérer l'eau de pluie plus écologique et économique, et/ou d'installer un goutte-à-goutte au potager et au jardin.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on