Planter un fraisier

Planter un fraisier

Avoir des fraises dans son jardin

Fruit symbole des beaux jours et du soleil, les fraises font le bonheur des petits et des grands grâce à ses fruits sucrés et très parfumés. Selon les variétés, on peut les cultiver en bac, en jardinière ou au jardin.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Nom latin : Fragaria
  • Famille des Rosacés
  • Plante comestible
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, montagnard, méditerranéen
  • Feuilles vert pâle
  • Fleurs blanches
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : semi-persistant
  • Hauteur à maturité : 0,15 à 0,30 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau important
  • Croissance normale
  • Multiplication par semis, division ou marcottage
  • Résistante au froid (rustique)
  • Exposition : soleil
  • Utilisation : balcon ou terrasse, verger, massif ou bordure, potager
  • Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière
  • Type de sol : calcaire, humus, terreau
  • PH du sol : neutre, acide
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : avril-mai, juillet, septembre à décembre
  • Période de floraison : avril à novembre
  • Période de récolte : mai à novembre

Étapes de réalisation

1. Présentation du fraisier

La fraise fait partie de la famille des Rosacées. Elle est originaire de l'hémisphère nord. Très connues dans le monde, les fraises étaient déjà consommées par les Romains. Au Moyen-âge, les potagers étaient déjà remplis de petites fraises des bois. Quant à la grosse fraise, elle est apparue en France au XVIIIe siècle.

Le fraisier se cultive comme un légume. Il mesure entre 20 à 30 cm de hauteur. Il possède des feuilles dentées et quelquefois velues. Ses fleurs blanches fleurissent d'avril jusqu'aux gelées. On cultive le fraisier surtout pour ses petits fruits comestibles, charnus, sucrés et très parfumés. Selon les variétés, ils peuvent être de forme conique ou arrondie et de couleur rouge foncé, rouge clair, rose, voire blanc.

En cuisine, les fraises se dégustent de multiples façons : nature, au vin rouge, au sucre, à la crème fraîche, en salade de fruits, mais aussi en glace, en gâteau (charlotte ou fraisier), en tarte, en sirop ou en liqueur. On peut aussi réaliser de superbes confitures ou des marmelades.

En outre, la fraise possède de nombreuses propriétés médicinales, elle est très riche en vitamines, sels minéraux et oligoéléments et a des vertus apéritives, dépuratives, diurétiques, laxatives, toniques. Malgré sa richesse en sucre, elle peut être consommée par des diabétiques.

2. Espèces et variétés de fraisiers

On distingue de nombreuses espèces de fraisiers (Fragaria) classées en deux catégories : les non-remontants et les remontants.

► Les non-remontants

• Fraisier 'Ananas' ou fraise 'Bretonne' ou fraise de 'Caroline'
Chair très juteuse, sucrée et parfumée.
Fruit rond de couleur blanche et rosée.
Variété originale, mais peu de rendement.

• Fraisier 'Gariguette'
Chair très goûteuse.
Fruit rouge vif.
Variété précoce et résistante à certaines maladies.

• Fraisier 'Maxim'
Chair très parfumée.
Grosses fraises.
Variété précoce.

• Fraisier 'Capron framboise'
Chair savoureuse à la saveur musquée au goût de framboise.
Fruits 2 fois plus gros que la fraise des bois.
Variété robuste.

► Les remontants

• Fraisier 'Anaïs'
Chair juteuse avec un goût de fraise des bois.
Fruits très rouges.
Variété productive et résistante à certaines maladies.

• Fraisier 'Annabelle'
Chair très parfumée.
Fruits très rouges.
Variété rustique et productive.

• Fraisier 'Charlotte'
Chair très sucrée.
Gros fruits rouges.
Variété productive et résistante aux maladies.

• Fraisier 'Vivarosa'
Chair très goûteuse
Fruits rouges.
Idéal pour la culture en pot.
Bonne production.

3. Où le planter ?

Où le planter ?

Le fraisier aime un climat tempéré et une exposition ensoleillée. Très rustique, il résiste à des températures de -15 °C. Il préfère un sol humifère, frais, stérile, voire un peu acide, pas trop calcaire et bien drainé.

Selon les variétés, on peut installer le fraisier, au jardin (massifs, bordures), au verger, au potager, mais aussi en bac ou en jardinière pour orner les balcons et les terrasses.

Au potager, le fraisier s'entend bien avec la bourrache officinale, l'épinard, le haricot nain, la laitue et le thym. Il n'apprécie pas la compagnie du chou.

4. Quand et comment planter le fraisier ?

On peut faire des semis ou acheter les fraisiers en godet.

► Les semis de fraisiers
• Semez les graines, en juillet ou en décembre, dans des caissettes, jardinières ou terrines.
• Remplissez-les d'un mélange de terreau et de terre légère.
• Arrosez avant de semer vos graines.
• Recouvrez d'un centimètre de terre et d'un paillasson jusqu'à la levée.
• Retirez le paillasson quand les plants ont levé tout en protégeant les plants avec un plastique.
• Éclaircissez si cela s'avère nécessaire.
• Hivernez les plants sans les repiquer.
• Mettez en place, vers la mi-mars, en espaçant les plants de 40 cm.
• Laissez le cœur apparent au-dessus du sol.
• Tassez bien le pied.
• Arrosez copieusement.

► Les fraisiers (stolons émis par le fraisier) achetés en godet
• Plantez-les, au printemps ou en automne, en les espaçant de 30 cm environ.
• Tassez la terre au pied et faites une cuvette d'arrosage autour du fraisier.
• Arrosez copieusement.
Note : semez ou plantez, si possible, en lune croissante.

5. Culture et entretien du fraisier

Le fraisier ne demande pas trop d'entretien :
• Paillez les pieds du fraisier pour conserver de la fraîcheur au pied.
• Binez et sarclez régulièrement.
• Arrosez généreusement et au goulot au pied de la plante. Le manque d'eau nuit à la qualité gustative de la fraise.
• Fertilisez normalement avec du compost légèrement enterré.

6. Récolte et conservation des fraises

► Récolte
Selon le mode de culture, la récolte a lieu de 7 à 12 mois après le semis ou la plantation :
• Pour les fraisiers non remontants, la récolte s'effectue de mai à juillet.
• Pour les fraisiers remontants, la récolte se réalise de mai jusqu'aux gelées.
• Cueillez les fraises quand elles sont bien mûres et selon vos besoins.

► Conservation
Il est préférable de déguster les fraises le plus rapidement possible. Dans le cas contraire, on peut les conserver quelques jours au réfrigérateur.

7. Multiplication du fraisier

La méthode de multiplication est le semis (comme indiqué plus haut), la division des touffes et la multiplication des stolons (marcottage).

► La division des touffes
On utilise cette méthode pour les variétés qui n'ont pas de stolons :
• Choisissez de belles touffes robustes en septembre.
• Supprimez les feuilles et les hampes florales.
• Arrosez en cas de fortes chaleurs.
• Au début de l'automne, arrachez les touffes et divisez-les.
• Ne gardez que les touffes ayant des radicelles avec un bourgeon.
• Ne conservez que les jeunes feuilles.
• Coupez les vieilles racines.
• Mettez en place délicatement.
• Tassez bien au pied et arrosez au goulot.

► Multiplication des stolons (ou marcottage)
La multiplication des stolons se réalise d'août à octobre :
• Optez pour des pieds mères robustes et très productifs.
• Supprimez les fleurs.
• Plantez-les dès que les radicelles surgissent.
• Espacez-les de 30 à 40 cm.

8. Maladies, nuisibles et parasites

Maladies, nuisibles et parasites

Le fraisier craint particulièrement les escargots, la pourriture grise, la maladie des taches, l'oïdium des fraisiers :

Les escargots et les limaces dévorent les fruits. Placez des pièges à bière près des fraisiers, car les gastéropodes adorent ce breuvage.

La pourriture grise : les fruits se couvrent d'une pourriture grise. Pulvérisez les plantes avec une décoction de prêle. Supprimez et brûlez les plants malades.

La maladie des taches : des taches rouges et circulaires surgissent sur les feuilles qui de dessèchent. Pulvérisez les plants avec de la bouillie bordelaise avant la formation des fruits puis après la récolte. Supprimez et brûlez les fraisiers malades.

L'oïdium des fraisiers : une poussière blanche apparaît sur les feuilles qui se dessèchent. Les fleurs ne fleurissent plus pour donner des fruits. Supprimez et brûlez les fraisiers malades.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Nos amis les oiseaux sont très friands des fruits rouges produits par les fraisiers. Il est donc conseillé de recouvrir les plantes d'un filet de protection.

Ajouter un commentaire 

Commentaires

NoId | 08/07/2014  

Merci pour ces articles Sabine. Tout votre bon sens est une chance pour les jardiniers.

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on