Cultiver des macerons

Le maceron est un légume d'autrefois qui a été remplacé par le céleri. Il a de nombreux atouts, car tout se mange dans le maceron. De plus, il est facile à cultiver et il contient des vitamines et des sels minéraux.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Noms communs : maceron, acédonie, ache, grande ache, gros persil de macédoine, maceron potager, persil de cheval
  • Nom latin : Smyrnium olusatrum
  • Famille des Apiacées
  • Plante comestible
  • Plante aromatique ou médicinale
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, méditerranéen
  • Feuilles vert foncé
  • Fleurs jaunes, vertes
  • Végétation : bisannuelle
  • Feuillage caduc
  • Hauteur à maturité : 0,60 à 1,50 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance lente
  • Multiplication par semis
  • Résistante au froid (rustique)
  • Exposition : soleil, mi-ombre
  • Utilisation : potager
  • Plantation : pleine terre
  • Type de sol : humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : mars-avril, août, septembre, octobre
  • Période de floraison : avril à juillet
  • Période de récolte : toute l'année

Étapes de réalisation

1. Présentation du maceron

Le maceron fait partie de la famille des Apiacées. Cette plante bisannuelle très rustique possède des feuilles caduques, pétiolées et de couleur vert foncé. Elles sont odorantes quand on les froisse dans les mains.

Le maceron peut mesurer de 0,60 m jusqu'à 1,50 mètre de hauteur. Ses fleurs de couleur jaune, voire verte fleurissent d'avril à fin juillet, mais à partir de la deuxième année de culture.
En cuisine, tout se mange dans le maceron : les tiges, les feuilles, les racines, les fleurs et les graines qui peuvent être utilisées comme du poivre. Sa saveur forte et très piquante ressemble à celle du céleri. Les jeunes pousses peuvent être dégustées crues ou en salade tandis que les feuilles au goût plus relevé servent à aromatiser certaines soupes ou potages ainsi que les plats de viande.

En outre, il a des vertus antiasthmatiques, apéritives, digestives, dépuratives et diurétiques. Enfin, il est riche en vitamines et en sels minéraux.

2. Espèces et variétés de macerons

Hormis le type botanique, maceron (Smyrnium olusatrum) décrit dans cette fiche, il existe deux autres espèces sauvages :

• Smyrnium perfoliatum
Feuilles rondes et brillantes.
Originaire des Alpes-Maritimes.

• Smyrnium rotundifolium
Feuilles arrondies.

3. Un peu d'histoire...

Le maceron était déjà connu des Romains dans l'Antiquité. Ce sont eux qui l'ont ramené en France. Sa culture fut alors très répandue au Moyen-âge et principalement dans les jardins des châteaux et des monastères jusqu'à la fin du XVIIe siècle. Il fut ensuite supplanté par le céleri qui dégage un goût beaucoup moins fort.

4. Semis et plantation du maceron

► Où le planter ?
Le maceron aime un climat tempéré, une exposition ensoleillée, voire mi-ombragée. Il préfère un sol fertile, meuble, frais, riche en humus.
Il trouve sa place au potager et s'entend bien avec toutes les autres plantes.

► Quand et comment planter le maceron ?
• Semez les graines et directement en pleine terre en mars/avril soit de la mi-août à mi-octobre.
• Prévoyez un espacement de 30 cm entre chaque ligne.
• Mettez quelques graines dans des poquets, tous les 20 cm environ
• Recouvrez les semis avec 1 cm de terre affinée.
• Tassez et maintenez la fraîcheur au pied jusqu'à la levée des plantules.
• Ne conservez que les plants les plus vigoureux.

5. Culture et entretien du maceron

Le maceron ne demande pas d'entretien spécifique :
• Sarclez et binez régulièrement.
• Arrosez normalement et plus en cas de fortes chaleurs.
• Paillez en cas de sécheresse pour garder de la fraîcheur au pied.
• Il n'est pas nécessaire de fertiliser.

6. Multiplication du maceron

Comme dit plus haut, le maceron se multiplie par semis. Si la plante monte en graine, on peut faire des semis spontanés ou récupérer les graines sur les fleurs fanées et séchées. Celles-ci gardent leurs facultés germinatives durant environ quatre ou cinq ans.

7. Culture et entretien du maceron

Le maceron ne demande pas d'entretien spécifique :
• Sarclez et binez régulièrement.
• Arrosez normalement et plus en cas de fortes chaleurs.
• Paillez en cas de sécheresse pour garder de la fraîcheur au pied.
• Il n'est pas nécessaire de fertiliser.

8. Récolte

► Récolte
Le maceron se récolte à différents moments de l'année, selon qu'il s'agit des feuilles, des racines ou des boutons floraux :
• Pour les feuilles : 3 à 4 mois après le semis.
• Pour les racines : 6 à 7 mois après le semis.
• Pour les boutons floraux : 1 an après le semis.
Récoltez au fur et à mesure des besoins.

► La conservation du maceron
Les feuilles du maceron ne se conservent pas très bien, il faut donc les utiliser rapidement. On peut aussi les faire sécher à l'ombre et les conserver dans un bocal hermétique.

9. Maladies, nuisibles et parasites

Le maceron ne semble pas sensible aux maladies, nuisibles et parasites.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Les fleurs du maceron sont très riches en nectar dont les insectes pollinisateurs se délectent. Il est donc utile de l'avoir dans son jardin ou potager.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on