Récolter des myrtilles

Récolter des myrtilles

Avoir un myrtillier sur son balcon

Le myrtillier est un petit arbuste qui donne des fruits délicieux : les myrtilles. Ils se consomment en tarte, salade de fruits ou accompagnent différents mets. Facile à cultiver, le myrtillier orne les jardins d'agrément, les balcons et les terrasses.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Noms communs : gueule noire, brimbelle, raisin des bois, bleuet, ambroche, arbretier, cousinier, mauret, vigne de l'Ida
  • Nom latin : Vaccinium myrtillus
  • Famille des Éricacées
  • Plante comestible
  • Plante aromatique ou médicinale
  • Arbuste fruitier
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, montagnard, méditerranéen
  • Feuilles vert foncé, rouge
  • Fleurs blanches
  • Végétation : vivace
  • Feuillage caduc
  • Forme : étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité : 0,45 à 0,60 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau faible
  • Croissance normale
  • Multiplication par semis ou bouturage
  • Résistante au froid (rustique)
  • Exposition : mi-ombre
  • Utilisation : balcon ou terrasse, verger
  • Plantation : pleine terre
  • Bac, pot ou jardinière
  • Type de sol : terre de bruyère
  • PH du sol : acide
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : septembre, octobre, novembre
  • Période de floraison : mai
  • Période de récolte : juin à septembre
  • Période de taille : décembre, janvier, février

Étapes de réalisation

1. Présentation de la myrtille

Présentation de la myrtille

La myrtille fait partie de la famille des Éricacées. Elle est originaire des montagnes européennes sachant que la myrtille cultivée est d'origine américaine.

Ce petit arbuste à port étalé mesure environ 50 cm de haut. Il possède des feuilles caduques, ovales, vertes et teintées de rouge à l'approche de l'automne. Ses fleurs en forme de clochettes blanches s'épanouissent à partir de mai.

On peut consommer la myrtille en dessert (salade de fruits, tartes, sorbets), en confiture, en liqueur, en sauce pour accompagner différents plats, voire en colorant.

En outre, elle est riche en vitamines A et C et contient des fibres. Elle facilite la vision nocturne grâce à des anthocyanes qu'elle contient. Enfin, elle est aussi employée en cosmétologie et comme plante médicinale.

2. Espèces et variétés de myrtilles

Les variétés cultivées sont des hybrides de l'arbuste (Vaccinium corymbosum) :

• ' Bluetta'
(Vaccinium corymbosum)
Fruits moyens bleu foncé.
Saveur acidulée et parfumée.
Récolte fin juin.
Productive et résistante au froid.

• 'Berkeley'
(Vaccinium corymbosum)
Gros fruits plats et fermes.
Saveur douce et sucrée.
Récolte en août.
Très productive.

• 'Bluecrop'
(Vaccinium corymbosum)
Fruits aplatis.
Bonne saveur un peu acidulée.
Récolte en août.
Variété courante.

• 'Bluejay'
(Vaccinium corymbosum)
Fruits moyens ronds et fermes un peu parfumés.
Récolte en août.
Résistante au froid.

• 'Darrow'
(Vaccinium corymbosum)
Fruit de taille moyenne et ferme, sucré à la saveur acidulée.
Récolte fin août à septembre.
Très productive et vigoureuse.

• 'Earliblue'
(Vaccinium corymbosum)
Fruits gros et aplatis bleu clair.
Saveur acidulée et un peu parfumée.
Récolte fin juin.
Vigoureuse, résistante au froid.
Bonne conservation.

• 'Jersey'
(Vaccinium corymbosum)
Fruits fermes et aplatis (acides s'ils ne sont pas cueillis à maturité).
Récolte en août.
Productive et résistante au froid.

3. Un peu d'histoire...

La myrtille fut découverte en Amérique du Nord. Les Amérindiens, étonnés de voir une fleur en étoile la prirent comme un signe de Dieu pour lutter contre la faim. En 1920, la myrtille était essentiellement cultivée pour ses vertus médicinales, dont la digestion. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le fruit était une véritable arme pour les pilotes, car il adoucissait leurs yeux et leur permettait de mieux voir la nuit.

4. Semis et plantation de la myrtille

► Où planter la myrtille ?
La myrtille aime une situation mi-ombragée et à l'abri des vents secs. Elle apprécie un sol très acide, de la terre de bruyère pure. Elle n'aime pas les terres calcaires.
Elle trouve sa place dans les jardins d'agrément, les vergers, mais aussi pour orner les terrasses et les balcons. En effet, la myrtille s'adapte à la culture en pot de 30 à 40 cm rempli de terre de bruyère. Attention ! La myrtille déteste être déplacée, il est donc recommandé de bien choisir son emplacement. Elle peut vivre plus de 50 ans.


► Quand et comment la planter ?
Plantez en automne sachant que les sujets vendus en contenant peuvent être plantés toute l'année en dehors des gelées :
• Prévoyez un espacement de 50 cm.
• Creusez un trou de plantation de 50 à 60 cm en tous sens.
• Pour les semis, plantez les graines en les recouvrant de 2 cm de terre affinée.

5. Culture et entretien de la myrtille

La myrtille est facile à cultiver et demande peu d'entretien :
• Fertilisez en mars avec un engrais « arbres fruitiers ».
• Paillez en automne pour conserver de la fraîcheur et protéger le pied.
• Ajoutez de la tourbe pour acidifier le sol.
• Arrosez par temps sec, excepté les deux premières années, car les arrosages doivent être plus copieux, les jeunes sujets étant gourmands en eau.

6. Tailler la myrtille

Il n'est pas nécessaire de tailler la myrtille, mais simplement de rajeunir l'arbuste :
• Supprimez le bois mort en hiver.
• Dégagez le cœur de la plante et éliminez les brindilles inutiles.

7. Multiplication de la myrtille

La méthode de multiplication de la myrtille est le semis et le bouturage.

► Semis
Réalisez les semis sous abri chaud au mois de février/mars.
Avant de semer les graines, et après stratification, il est préférable de les laisser tremper durant 24 heures dans de l'eau tiède.

► Bouturage
Le bouturage sur tige herbacée s'effectue en avril et à l'étouffée. Il est assez délicat à réaliser.

8. Récolte

► Récolter la myrtille
La récolte se réalise de juin à septembre sachant que la fructification n'a lieu qu'à partir de la deuxième année. Récoltez au fur et à mesure de vos besoins en retirant les fruits à la main et quand ils sont mûrs.

► Conservation de la myrtille
La myrtille se consomme rapidement quand elle est fraîche. On peut aussi la congeler.

9. Maladies, nuisibles et parasites

Maladies, nuisibles et parasites

La myrtille craint particulièrement la chenille arpenteuse nommée également chenille géomètre. Elle mange très rapidement les feuilles de l'arbuste. Coupez et brûlez les nids de chenilles ainsi que les parties atteintes. Vous pouvez aussi installer quelques branches vertes de genêts sur les sujets à protéger, car elles en détestent l'odeur qui les fait fuir.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Les araignées, les oiseaux, les guêpes sont très friands des chenilles, ils pourront donc vous aider à lutter contre ces insectes.

En outre, une macération de feuilles de tabac peut être également très efficace pour se débarrasser de toutes sortes de nuisibles :

• Mélangez 50 g de tabac dans un litre d'eau.

• Laissez macérer 15 jours.

• Filtrez.

• Diluez la macération à raison d'un litre pour dix litres d'eau.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on