Cultiver le néflier du Japon

Cultiver le néflier du Japon

Le néflier du Japon au balcon

Le néflier du Japon (également appelé Eriobotrya japonica, bibacier ou loquat) est un arbre fruitier et ornemental. Facile à entretenir, il peut aussi être cultivé en pot. Ses fruits sont très parfumés et riches en vitamine B, en potassium et en fibres. On les utilise frais ou cuits.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Nom latin : Eriobotrya japonica
  • Noms communs : néflier du Japon, bibacier, loquat
  • Famille des Rosacées
  • Arbre fruitier
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, méditerranéen
  • Feuilles vert foncé
  • Fleurs blanches, jaunes
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : persistant
  • Hauteur à maturité : 5 à 10 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance rapide
  • Multiplication par semis ou bouturage
  • Résistance au froid (rusticité) : fragile
  • Exposition : soleil
  • Utilisation : balcon ou terrasse, serre et véranda, verger, haie, plantation isolée
  • Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière
  • Type de sol : argileux, calcaire
  • PH du sol neutre
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : mars, avril, mai, septembre, octobre, novembre
  • Période de floraison : septembre, octobre, novembre
  • Période de récolte : avril, mai, juin
  • Période de taille : avril, mai, juin

Étapes de réalisation

1. Présentation du néflier du Japon

Le néflier du Japon fait partie de la famille des Eriobotrya japonica. Il est originaire de Chine. Le néflier du Japon est plus fragile que le néflier commun ou néflier d'Allemagne (Mespilus germanica), qui sont rustiques et s'adaptent à tous les climats.

Ses feuilles persistantes, coriaces et duveteuses gèlent à -10 °C tandis que ses fleurs blanches, voire jaune pâle qui éclosent en automne, gèlent à -3 °C et les fruits à -5 °C. Il supporte donc des gelées de très courte durée. Il est donc préférable de le cultiver en pleine terre dans les régions au climat doux.
Les fruits du néflier du Japon, nommés nèfle, se consomment crus ou cuits. Selon les variétés, la chair est légèrement acidulée, sucrée et parfumée. La pulpe de la nèfle est riche en vitamine B, en potassium et en fibres.

2. Espèces et variétés du néflier du Japon

On distingue une soixantaine de variétés de néflier du Japon, voici notre sélection parmi les plus cultivés :

• 'Tanaka' (Eriobotrya japonica)
Gros fruits ovoïdes à l'épiderme jaune brun.
Chair jaune ferme et sucrée.
Assez peu juteux.
Bonne qualité.

• 'Champagne' (Eriobotrya japonica)
Gros fruits en forme de poire.
Chair blanche ou ivoire.
Très juteux.
Saveur sucrée et acidulée.
Très bonne qualité.

• 'Saint-Michel' (Eriobotrya japonica)
Gros fruits à la peau fine et jaune.
Chair blanche.
Juteux et parfumé.
Bonne qualité.

• 'Peluche' (Eriobotrya japonica)
Gros fruits jaune pâle.
Saveur douce.
Récolte tardive.

• 'Ottaviani' (Eriobotrya japonica)
Gros fruits.
Goût de passiflore.

•'Early Red' (Eriobotrya japonica)
Fruits gros ovoïdes ou allongés jaune-orangé foncé.
Chair transparente et sucrée.
Très juteux.
Petits pépins peu nombreux.
Très précoce et productif.
Peu rustique.

3. Où planter le néflier du Japon ?

Où planter le néflier du Japon ?

Le néflier du Japon aime une exposition ensoleillée et à l'abri des grands vents qu'il redoute. Il préfère un sol profond, argileux, riche, frais et bien drainé. Il n'apprécie pas trop les sols secs, mais il s'adapte à une terre calcaire.

On peut le planter au verger, au jardin d'agrément, isolé ou en haie. On peut aussi le cultiver en pot dans des bacs de 30 cm de côté, ce qui permet de le rentrer l'hiver dans la véranda.

4. Quand et comment le planter ?

La plantation des sujets achetés en contenant se réalise au printemps ou en automne. Ce choix permet d'avoir une fructification beaucoup plus rapide :
• Prévoyez un espacement de 3 m entre chaque plant.
• Creusez un trou de plantation de 60 cm en tous sens.

Culture en pot :
• Remplissez le bac d'un substrat composé de bonne terre de jardin et de terreau.
• Installez des graviers ou des billes d'argiles au fond du bac pour faciliter le drainage.
• Installez-le dans un endroit lumineux.
• Arrosez copieusement une fois par semaine.

5. Culture et entretien du néflier du Japon

Le néflier du Japon ne demande pas d'entretien spécifique, cependant certains gestes peuvent contribuer à le maintenir en bonne santé :
• Désherbez au pied des jeunes sujets.
• Arrosez-les bien les premières années.
• Fertilisez avec un engrais pour « arbres fruitiers » en mai et en septembre.
• Paillez le pied pour conserver de la fraîcheur et le protéger des frimas de l'hiver.

6. Tailler le néflier du Japon

Prévoyez une taille légère en gobelet en septembre ou octobre, ou gardez sa silhouette naturelle. Supprimez les branches qui ont fructifié.

7. Récolte et conservation

► Récolte de la nèfle
On récolte les fruits d'avril à juin. Les nèfles se cueillent quand elles sont bien mûres.

► La conservation de la nèfle
Il est préférable de la consommer fraîche, cependant on peut aussi effectuer des conserves.

8. Multiplication du néflier du Japon

La méthode de multiplication est le semis et le bouturage.

► Semis
Réalisez les semis juste après la récolte, car les graines ne gardent pas leur pouvoir germinatif. Mettez-les en pot et en pépinière pendant 2 ans avant de les planter en pleine terre.
À savoir : les plantes provenant de semis ont besoin de plus de 10 ans avant de fructifier.

► Bouturage
Il est conseillé de choisir cette méthode et d'opter pour des boutures demi-aoûtées en début d'été, à l'étouffée.

9. Maladies, nuisibles et parasites

Le néflier du Japon craint plus particulièrement les cochenilles qui piquent les plantes et les affaiblissent en provoquant des plaies. Ces nuisibles sécrètent aussi une substance blanche sous laquelle ils se cachent. Pulvérisez une solution à base de savon noir et d'alcool à brûler sur la plante à soigner.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Les coccinelles et les oiseaux vous aideront aussi à lutter contre les attaques des cochenilles, car ils en sont très gourmands. Vous pouvez également pulvériser de l'huile de colza pour étouffer ces nuisibles.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on