Planter un noisetier

Planter un noisetier

Avoir un noisetier au jardin

Le noisetier (également appelé avelinier ou coudrier) est un arbre fruitier ornemental très rustique. Il s'adapte à toutes les régions et donne des fruits délicieux frais, secs ou grillés. En outre, le noisetier est facile à cultiver et s'accoutume, sans difficulté, aux petits jardins.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Nom latin : Corylus
  • Famille des Bétulacées
  • Arbuste fruitier
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, montagnard méditerranéen
  • Feuilles dorées ou jaunes, vert foncé
  • Végétation : vivace
  • Feuillage caduc
  • Formes : buissonnant
  • Hauteur à maturité : 2 à 5 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance normale
  • Multiplication par semis ou marcottage
  • Résistante au froid (rustique)
  • Exposition : soleil, mi-ombre
  • Utilisation : balcon ou terrasse, verger, bosquet ou forêt, haie, plantation isolée
  • Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière
  • Type de sol : calcaire, humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : toute l'année
  • Période de floraison : janvier, février, mars
  • Période de récolte : juillet à octobre
  • Période de taille : novembre-décembre

Étapes de réalisation

1. Présentation du noisetier

Cet arbre qui existait déjà à l'époque du secondaire appartient à la famille des Bétulacées. On le rencontre dans toute l'Europe et surtout à l'état sauvage, excepté dans les contrées arctiques. Il se développe aussi en Asie. On le nomme aussi avelinier ou coudrier.


Très rustique et supportant des températures de -20 °C, il mesure plus de 4 m de haut. Il possède des feuilles de 8 cm de long environ, elles sont caduques, alternes, arrondies avec un bord denté. De couleur vert foncé, son feuillage se pare de jolies couleurs en automne. Sa floraison hivernale et jaune pâle surgit bien avant le feuillage et les fleurs femelles donnent des noisettes nommées akènes.


La noisette se consomme nature, fraîche, voire sèche. On peut aussi la griller, la déguster avec du chocolat, dans des gâteaux, en glace ou en liqueur.


En outre, la noisette est riche en vitamines B et E, en magnésium, en oligoéléments et en fibres, ce qui fait d'elle un excellent anti-anémique. La noisette est aussi conseillée pour le système cardiovasculaire.


À savoir : lors de la floraison, les chatons libèrent une grande quantité de pollen qui peut être un agent allergisant pour les personnes fragiles. Ce pollen est visible si on secoue l'arbre.

2. Espèces et variétés de noisetier

On distingue deux types de noisetiers, le noisetier à fruits et le noisetier ornemental :

• Noisetier à fruits 'Merveille de Bollwitter' ou 'Géante de halles' (Corylus avellana)
Gros fruits ronds à coque dure.
Récolte : fin octobre.
Productif et rustique.

• 'Segorbe' (Corylus avellana)
Fruits moyens.
Récolte : septembre.
Rustique et résistant au balanin.

• 'Ennis' (Corylus avellana)
Gros fruits ovoïdes.
Mise à fruit précoce.
Coque claire.

• 'Fertile de Coutard' (Corylus avellana)
Gros fruits arrondis à la chair ferme.
Mise à fruit précoce (mi-août).
Très parfumée et variété vigoureuse.

• Noisetier ornemental 'Aurea' (Corylus avellana)
Grandes feuilles dorées au printemps.

• 'Contorta' (Corylus avellana)
Rameaux contorsionnés avec branches entrelacées.
Petite taille : 2 m,idéal pour les petits jardins.

• 'Pendula' (Corylus avellana)
Rameaux pleureurs.
Hauteur : 2 m.

• Red Majestic® (Corylus avellana)
Fruits pourpres.
Noisetier tortueux aux feuilles pourpres.
Hauteur : 2 m.

3. Un peu d'histoire...

Un peu d'histoire...

Le noisetier est l'une des rares plantes de l'ère secondaire à avoir survécu. Elle est apparue il y a 70 millions d'années. Autrefois, le noisetier était associé à la magie blanche. En outre, il est depuis longtemps un élément important de la littérature. Dans les Bucoliques de Virgile, il est témoin de la souffrance des nymphes devant la mort de Daphnis. Il figure également dans la légende de Tristan et Yseult dans laquelle il est dit que leur amour peut triompher seulement si le noisetier peut s'enlacer au chèvrefeuille. Dans le cas contraire, les deux périssent.

4. Où planter le noisetier ?

Il est préférable de planter plusieurs noisetiers de variétés différentes, car ces arbres sont auto-stériles, ils vont donc se polliniser mutuellement.

Le noisetier aime une situation ensoleillée, abritée des vents d'est. Il accepte la mi-ombre. À l'état naturel, on le rencontre en lisière des bois, et en haie.

Il apprécie un sol frais, léger, profond, voire humifère. Il s'adapte au sol pauvre, rocailleux et peu calcaire. Il n'aime pas les sols argileux et humide.

On peut l'installer au verger ou dans un jardin d'agrément. Pour la culture en pot, privilégiez les jeunes sujets qui peuvent y rester jusqu'à l'âge de 4 ans environ.

5. Quand et comment le planter ?

Les sujets vendus en container se plantent toute l'année (hors gelées). Quant à ceux aux racines nues, il est préférable de les planter d'octobre à mars et de supprimer les racines endommagées :
• Prévoyez un espacement de 2 à 4 m entre chaque arbre.
• Creusez un trou égal au double du volume de la motte.
• Faites une cuvette au pied et ajoutez de l'eau.

6. Culture et entretien du noisetier

Le noisetier est de culture facile et ne demande pas un entretien particulier :
• Désherbez autour du pied.
• Creusez des trous à la fourche-bêche à l'aplomb de la ramure et fertilisez une année sur deux, en avril, en jetant un peu d'engrais pour « arbres fruitiers ».
• Arrosez normalement.

7. Tailler le noisetier

La taille se réalise en février/mars juste après la floraison :
• Supprimez les branches âgées de 8 ans environ, les rejets en surnombre et les tiges sèches, voire mal placées.
• Aérez le cœur de l'arbuste en le dégageant bien.

8. Multiplication du noisetier

Le noisetier se multiplie par marcottage et par semis.

► Marcottage
La méthode la plus prometteuse est le marcottage par buttage. Les pieds mères sont buttés dès le printemps et on sèvre les marcottes en automne.

► Semis
On peut semer des noisettes ou repiquer les plants germant de façon spontanée, cependant la mise à fruit attend généralement plus de 10 ans.

À savoir : nos amis les écureuils enterrent les noisettes, ce qui peut aider pour la reproduction des noisetiers.

9. Récolte et conservation de la noisette

► Récolte de la noisette
On récolte la noisette à partir de septembre quand elles se détachent de l'arbre.

► Conservation de la noisette
La noisette se conserve, dans sa coque, pendant plusieurs mois, dans un local sec et aéré.

10. Maladies, nuisibles et parasites

Le noisetier redoute particulièrement le balanin. C'est un petit coléoptère qui fait des trous dans la coque des fruits pour pondre à l'intérieur. La noisette est mangée par la larve. À titre préventif, mettez une bande de glu autour du tronc.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pour lutter contre toutes sortes de nuisibles, vous pouvez également utiliser une macération de feuilles de tabac :

• Mélangez 50 g de tabac dans un litre d'eau.

• Laissez macérer 15 jours.

• Filtrez.

• Diluez la macération à raison d'un litre pour dix litres d'eau.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on