Planter des pâtissons

Le pâtisson est une courge qui se cultive facilement au potager ou en pot. Très décoratif, il trouve sa place au potager, dans les jardins d'agrément ainsi que sur balcons et terrasses. En cuisine, le pâtisson se déguste cuit à la vapeur, en purée, voire en gratin.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Nom latin : Curcurbita pepo
  • Noms communs : artichaut d'Espagne, bonnet d'électeur, bonnet de prêtre, artichaut de Jérusalem
  • Famille des Cucurbitacées
  • Plante comestible
  • Légume
  • Climat océanique, semi-océanique, méditerranéen
  • Feuilles vert foncé
  • Fleurs jaunes, orange
  • Végétation : annuelle
  • Feuillage caduc
  • Hauteur à maturité : 0,30 à 0,45 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance normale
  • Multiplication par semis
  • Résistance au froid (rusticité) : fragile
  • Exposition : soleil
  • Utilisation : balcon ou terrasse, serre et véranda, potager
  • Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière,
  • Type de sol : humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : avril, mai, juin
  • Période de floraison : mai à octobre
  • Période de récolte : juin, juillet, août

Étapes de réalisation

1. Présentation du pâtisson

Le pâtisson est un légume fruit qui fait partie de la famille des Cucurbitacées. Cette courge annuelle est ronde, aplatie et dentelée, à la manière d'une soucoupe volante. Ses feuilles velues et vertes mesurent de 15 à 20 cm de long et sont couvertes de petites épines. Le pâtisson mesure 30 à 40 cm de hauteur. Il fleurit tout au long de l'été, ses fleurs sont de couleur jaune-orangé au bord lobé. Les fruits surgissent par la suite.


En cuisine, le pâtisson se prépare à la vapeur, en purée, farci, voire gratiné. Certaines variétés de pâtissons peuvent également se confire au vinaigre. En outre, le pâtisson possède de nombreuses vertus : il est riche en vitamines A, B et C, mais aussi en fer, en calcium et est très pauvre en sodium.

2. Espèces et variétés de pâtissons

Ci-dessous notre sélection de variétés de pâtissons les plus cultivées :

• 'Croblan' (Curcubita pepo)
Petits fruits blancs de forme aplatie.
Récolte : de juin à octobre.
Bonne production et conservation.

• 'Gagat' (Curcubita pepo)
Le pâtisson Disco présente davantage de résultats.
Gros fruits de couleur vert foncé devenant pratiquement noirs.
Récolte : précoce, avant juin.
Fruits excellents à confire dans le vinaigre.

• Pâtisson orange (Curcubita pepo)
Fruits orangés très dentelés (1 à 2 kg).
Récolte : de juin aux premières gelées.
Chair épaisse au goût d'artichaut, très gustatif.

• 'Peter Pan' (Curcubita pepo)
Petits fruits verdâtres.
Récolte : de juin à septembre.
Bonne production, à consommer jeune de préférence.

• 'Patty Pan' (Curcubita pepo)
Fruits blancs.
Récolte : de juillet à novembre.
Chair ferme et fine.

• 'Blanc hâtif' (Curcubita pepo)
Gros fruits au goût d'artichaut.
Récolte : d'août aux premières gelées.
Chair fine et savoureuse.

3. Un peu d'histoire...

Les pâtissons sont originaires d'Amérique du Sud. En effet, les Indiens d'Amérique les consommaient depuis très longtemps avec du maïs et des haricots. C'est à la découverte du Nouveau Monde que les Européens le rapportent en Europe afin de le cultiver ainsi que pour les jardins botaniques.

4. Semis et plantation du pâtisson

► Où planter le pâtisson ?

Le pâtisson aime une exposition chaude et ensoleillée, voire bien dégagée. Il préfère un sol très riche, frais, bien drainé et humifère.
Le pâtisson est non rustique et ne supporte pas les températures négatives.

Au potager, il s'entend bien avec la betterave, la carotte, la fève, le haricot, la laitue, la menthe, le pois, le radis. Il n'aime pas la compagnie de la pomme de terre, du romarin, de la sauge et du thym.
Au jardin d'agrément, le pâtisson est très esthétique par sa forme originale. Il orne également les terrasses et les balcons. Enfin, les variétés à petits fruits s'adaptent au pot de 30 cm environ.


► Quand et comment planter le pâtisson ?

• Semez sous abri en avril, en plaçant trois graines par godet (laissez tremper les graines dans l'eau pendant une demi-journée avant de les semer).
• Semez en pleine terre dès que la température du sol arrive à 15 °C environ (mai/juin).
• Repiquez les plants après les gelées quand ils ont 4 feuilles (ne gardez que les plants les plus vigoureux).
• Prévoyez un espacement de 60 cm en tous sens et une profondeur de plantation de 2 cm environ.
• Arrosez régulièrement pour faire lever les plantules.

5. Culture et entretien du pâtisson

Le pâtisson est de culture facile :
• Paillez dès la formation des fruits pour garder de la fraîcheur au pied.
• Couvrez le pâtisson avec une cloche par temps froid.
• Pincez les jeunes plants au-dessus de la quatrième feuille pour provoquer des ramifications.
• Arrosez normalement et copieusement en cas de fortes chaleurs.
• Binez et sarclez régulièrement pour aérer le sol et éviter la propagation de mauvaises herbes.

6. Multiplication du pâtisson

Comme indiqué plus haut, le pâtisson se multiplie par semis.

7. Récolte et conservation du pâtisson

► Récolte
La récolte se réalise environ 7 à 8 semaines après la plantation. Récoltez le pâtisson au fur et à mesure des besoins et de préférence quand il est jeune.


► Conservation
Conservez le pâtisson dans un endroit sec et aéré durant l'hiver.

8. Maladies, nuisibles et parasites

Le pâtisson redoute l'oïdium, les pucerons et l'araignée rouge :

L'oïdium ou maladie du blanc, un feutrage blanc grisâtre apparaît sur les feuilles et l'extrémité des jeunes tiges. Pulvérisez (une fois par semaine environ) la plante avec du soufre, excepté par temps chaud pour ne pas provoquer de brûlures.

Les pucerons envahissent en colonie la plante et sucent la sève. Effectuez trois pulvérisations de savon noir dilué à quatre jours d'intervalle ou optez pour la douche écossaise, les pucerons détestent l'eau froide.

L'araignée rouge se nourrit du limbe des feuilles. Les feuilles attaquées se décolorent et deviennent gris argenté. Utilisez une huile minérale bio en cas de forte attaque ou arrosez copieusement le feuillage.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pour lutter contre l'oïdium, le lait peut se révéler être un allié efficace. Il possède en effet des vertus antifongiques : mélangez ½ litre de lait dans 4,5 litres d'eau et pulvérisez 1 fois par semaine sur vos plantes infectées. Vous pouvez également l'utiliser en prévention.

Pour lutter contre les pucerons, le purin d'ail peut être une solution. Vous pouvez le fabriquer vous-même :

• Portez un litre d'eau à ébullition puis retirez du feu.

• Incorporez 100 g d'ail épluché et haché.

• Couvrez et laissez refroidir.

• Filtrez et diluez la solution à raison de 1 volume de solution pour 5 litres d'eau.

• Pulvérisez sur les feuilles sans oublier le dessous.

• Renouvelez la pulvérisation au bout d'une semaine.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on