Planter ses potimarrons

Planter ses potimarrons

Le potimarron au potager

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Noms communs : potimarron, pain du pauvre, potiron doux d'Hokkaïdo, courge d'Hokkaïdo
  • Nom latin : Cucurbita maxima
  • Famille des Cucurbitacées
  • Plante comestible
  • Légume
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, méditerranéen
  • Feuilles vert foncé
  • Fleurs jaunes
  • Végétation : annuelle
  • Feuillage semi-persistant
  • Hauteur à maturité : 0,30 à 0,45 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau important
  • Croissance normale
  • Multiplication par semis
  • Résistance au froid (rusticité) : fragile
  • Exposition : soleil, mi-ombre
  • Utilisation : balcon ou terrasse, potager
  • Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière
  • Type de sol : humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé
  • Période de plantation ou de semis : avril-mai
  • Période de plantation ou de semis : mai à août
  • Période de récolte : octobre

Étapes de réalisation

1. Présentation du potimarron

Présentation du potimarron

Le potimarron fait partie de la famille des Cucurbitacées. Il est originaire d'Amérique du Sud. Il possède des feuilles de 15 à 30 cm de long. De couleur vert foncé, elles sont très découpées en lobes profonds. Ce légume fruit, annuel, fleurit pendant l'été. Ses fleurs jaunes ressemblent à des trompettes à lobes arrondis.

En cuisine, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en tarte. Les fruits du potimarron se cuisinent aussi en tourte, voire en glace. On peut aussi les râper crus, en vinaigrette, comme les carottes. Leur chair très savoureuse dégage un goût très accentué de châtaigne. Enfin, le potimarron possède de nombreuses vertus, il est très riche en vitamine A, B, mais aussi en oligoéléments et en provitamines A.

2. Espèces et variétés de potimarron

Ce légume annuel non rustique existe en plusieurs variétés. En voici une sélection :

• 'Red Kuri' (Cucurbita maxima)
Fruit en forme de figue rouge de 3 kg environ.
Plante coureuse.
Chair d'excellente qualité.
Variété très productive et de très bonne conservation.

• 'Uchiki Kuri' (Cucurbita maxima)
Fruit moyen rouge brique de 3 kg environ.
Plante coureuse.
Très bonne conservation.
Très gustatif.

• 'Chestnut Bush' (Cucurbita maxima)
Fruit bleuté de 2 kg environ.
Peu coureur.
Goût sucré.
Chair non fibreuse et orange foncé.

• 'Golden Delicious' (Cucurbita maxima)
Fruit orangé de 3 à 4 kg.
Plante coureuse.
Chair orange très vitaminée.
Excellente texture.
Peau jaune.

3. Un peu d'histoire...

Originaire d'Amérique du Sud, le potimarron ne fit son apparition en Europe qu'après la découverte des Amériques par Christophe Colomb en 1492. Cependant, son incursion en France est encore récente et fut un véritable succès.

4. Semis et plantation de potimarron

► Où planter le potimarron ?

• Le potimarron apprécie une exposition ensoleillée et tolère la mi-ombre.
• Il préfère un sol riche, humifère, profond, frais et bien drainé.
• Au potager, il apprécie la compagnie de la betterave, la carotte, la fève, le haricot, la laitue, le maïs, la menthe, le pois et le radis. Il ne supporte pas la pomme de terre, le romarin, la sauge et le thym.
• On peut le cultiver dans un pot de 30 cm de profondeur minimums, pour une culture sur balcons ou terrasses.


► Quand et comment le planter ?

• À la plantation, effectuez un apport de compost ou de fumier.
• Semez en paquets de 3 graines, en avril sous abri, ou directement en pleine terre à partir du mois de mai.
• Prévoyez un espacement de 1,20 à 1,50 m entre chaque plant et une profondeur de plantation de 2 cm environ.
• Repiquez les plants après les gelées en ne conservant que les plants les plus vigoureux.

5. Culture et entretien de potimarron

Le potimarron ne demande pas d'entretien spécifique, néanmoins quelques gestes peuvent s'avérer utiles pour le maintenir en bonne santé :
• Fertilisez régulièrement pour avoir de beaux fruits.
• Pincez les jeunes tiges quand elles ont environ 4 feuilles pour obtenir 2 tiges.
• Paillez les potimarrons avec du fumier à demi décomposé dès qu'ils arrivent à 30 cm.
• Ne laissez que 2 ou 3 fruits par tige.
• Désherbez et binez.
• Arrosez copieusement, car le potimarron est très gourmand en eau.

6. Multiplication du potimarron

Comme indiqué plus haut, la multiplication du potimarron se réalise par semis.

7. Récolte et conservation

► Récolte du potimarron

Il se récolte 3 à 6 mois après le semis, en général en octobre. Récoltez-le dès qu'il est bien coloré et à pleine maturité.


► Conservation du potimarron

On peut le conserver plusieurs semaines dans un local frais et aéré. Plus le potimarron est conservé, plus ses qualités gustatives sont bien développées.
Conseil : il est préférable de cueillir le fruit avec son pédoncule pour obtenir une meilleure conservation.

8. Maladies, nuisibles et parasites

Le potimarron redoute plus particulièrement l'oïdium et les pucerons :

L'oïdium ou maladie du blanc : c'est un feutrage blanc grisâtre qui recouvre les feuilles et l'extrémité des tiges. Pulvérisez la plante de soufre, excepté par temps chaud pour ne pas la brûler.

Les pucerons envahissent la plante en colonie et sucent la sève. Une bonne douche écossaise (avec de l'eau froide) fera fuir les pucerons qui détestent cela.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Contre les pucerons, il existe également un purin d'ail que vous pouvez fabriquer vous-même :

• Portez un litre d'eau à ébullition puis retirez du feu.

• Incorporez 100 g d'ail épluché et haché.

• Couvrez et laissez refroidir.

• Filtrez et diluez la solution à raison de 1 volume de solution pour 5 litres d'eau.

• Pulvérisez sur les feuilles sans oublier le dessous.

• Renouvelez la pulvérisation au bout d'une semaine.

Contre l’oïdium, une solution écologique peut permettre de soigner votre plante, il s'agit du lait. Il possède en effet des vertus antifongiques :

• Mélangez ½ litre de lait dans 4,5 litres d'eau et pulvérisez 1 fois par semaine sur vos plantes infectées.

• Vous pouvez également l'utiliser en prévention.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Sabine la jardinière

Cultiver ses pastèques

Comme son cousin le melon, la pastèque est le fruit star de l'été. Sucrée et très savoureuse, elle est très appréciée grâce à ses qualités très rafraîchissantes. Facile à cultiver, elle est riche en vitamines et en sels minéraux.

Chercher un article sur Comment fait-on