Planter la rue officinale

Planter la rue officinale

La rue officinale au potager

La rue officinale est une plante condimentaire idéale pour les jardiniers, mais aussi pour les cuisiniers. En effet, elle aromatise parfaitement les salades, certaines viandes, les ragoûts, mais aussi les sauces, voire des liqueurs.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Noms communs : rue officinale, herbe de grâce, rue fétide, rue des jardins, rue puante
  • Nom latin : Ruta graveolens
  • Famille des Rutacées
  • Plante comestible
  • Plante aromatique ou médicinale
  • Climat océanique, semi-océanique, continental, méditerranéen
  • Feuilles vert foncé, bleues
  • Fleurs jaunes
  • Végétation : vivace
  • Feuillage persistant
  • Hauteur à maturité : 0,60 à 1 m
  • Entretien facile
  • Besoin en eau moyen
  • Croissance normale
  • Multiplication par semis ou division
  • Résistante au froid (rustique)
  • Anti-insecte : pucerons
  • Urticante
  • Exposition : soleil
  • Utilisation : massif ou bordure, rocaille, potager
  • Plantation : pleine terre
  • Type de sol : sableux, humus, terreau
  • PH du sol : neutre
  • Humidité du sol : sol drainé, sol sec
  • Période de plantation ou de semis : avril-mai
  • Période de floraison : juin à septembre
  • Période de récolte : mars à septembre

Étapes de réalisation

1. Présentation de la rue officinale

La rue officinale fait partie de la famille des Rutacées. Elle est originaire du bassin méridional de l'Europe. Elle est cultivée depuis très longtemps, surtout dans les jardins dits de curés. Au Moyen Âge, elle était employée dans la composition du vinaigre dit « quatre voleurs », elle était supposée éloigner la peste.


Cette vivace herbacée est médicinale et répulsive. La rue officinale a des propriétés antianémiques, apéritives, dépuratives, digestives, diurétiques, stimulantes. Elle est aussi très riche en minéraux et possède une huile essentielle. La rue officinale éloigne les chats et les rongeurs, mais aussi les serpents, qui détestent son odeur.


Elle possède des tiges ligneuses et un feuillage persistant. Ses feuilles de couleur bleu-vert dégagent une odeur forte avec des relents de noix de coco très désagréables. Ses fleurs hermaphrodites, en forme de grappes, sont de couleur jaune. Sa floraison très nectarifère et abondante s'étale de juin à septembre.


En cuisine, les feuilles de la rue officinale sont employées, à petites doses, pour aromatiser les salades, les viandes, le gibier, les ragoûts, mais aussi certaines sauces et des liqueurs. Elles assaisonnent également les cornichons confits dans le vinaigre.

2. Espèces et variétés de la rue officinale

Il existe deux variétés intéressantes de la rue officinale :

• Ruta graveolens 'Jackman's Blue'
Odeur forte au goût amer et âcre.
0,80 m.
Feuillage très décoratif un peu bleuté.

• 'Variegata'
Odeur puissante et saveur amère.
0,80 m.
Feuillage panaché de blanc crème au printemps.

3. Semis et plantation de la rue officinale

► Où planter la rue officinale ?

La rue officinale se plaît dans un sol neutre, sablonneux, sec, bien drainé, lourd et riche en humus.

Elle apprécie une exposition chaude et ensoleillée. C'est une plante rustique qui supporte bien la chaleur, mais aussi le froid avec des températures allant jusqu'à -15 °C. Elle préfère être abritée des vents.

On peut la planter dans les rocailles, les massifs, les bordures, mais aussi au potager.

Au potager, elle repousse de nombreux parasites comme les pucerons. Elle s'entend bien avec la sauge, mais il faut éviter de la semer près du basilic qu'elle inhibe. Quant à la rotation des cultures, elle peut rester au même endroit pendant 4 ou 5 ans.


► Quand et comment planter la rue officinale ?

• Semez en pépinière au printemps.
• Repiquez en automne ou au printemps en prévoyant un espacement de 50 à 60 cm entre chaque plant.
• Recouvrez très peu les graines de terre.
• Arrosez normalement.

4. Culture et entretien de la rue officinale

• Fertilisez normalement à la fin de l'automne ou au début du printemps en privilégiant un engrais naturel.
• Binez et sarclez régulièrement.
• Arrosez sans excès.
• Taillez légèrement après la floraison pour garder un bel aspect à la touffe.

5. Multiplication de la rue officinale

La multiplication de la rue officinale se réalise par semis ou par plantation d'éclats de touffes (division) :
• Divisez les anciennes touffes au printemps.
• Repiquez-les à une distance de 50 à 60 cm les unes des autres.

À savoir : la rue officinale se ressème également toute seule.

6. Récolte et conservation

► Récolte de la rue officinale

La récolte a lieu généralement 1 an environ après le semis ou la plantation d'éclats. Cueillez les feuilles au fur et à mesure des besoins et tout au long de l'année.


► Conservation de la rue officinale

Récoltez de préférence, et avant la floraison, les feuilles destinées à la conservation. On peut les consommer fraîches, mais aussi les faire sécher à l'ombre et les garder dans des boîtes hermétiques.

7. Maladies, nuisibles et parasites

La rue officinale est résistante aux maladies, nuisibles et parasites.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Les feuilles de la rue officinale, séchées, réduites en poudre et étalées sur le sol lors de vos semis, éloignent de nombreux insectes. La macération de ses feuilles est aussi très efficace pour lutter contre les pucerons et autres nuisibles. Vous pouvez également utiliser une macération de feuilles de tabac :

• Mélangez 50 g de tabac dans un litre d'eau.

• Laissez macérer 15 jours.

• Filtrez.

• Diluez la macération à raison d'un litre pour dix litres d'eau.

Mise(s) en garde :

Cette plante peut provoquer des allergies ou des réactions cutanées à certaines personnes, il est donc conseillé d'utiliser des gants avant de la cueillir.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on