Comment détecter les troubles alimentaires du chat

 

par Gadounette |

     
Comment détecter les troubles alimentaires du chat

Les troubles alimentaires félins

Votre chat a perdu un peu de son instinct de chasseur car c’est vous qui lui procurez sa nourriture quotidienne, bien différente de celle qu’il peut trouver dans son environnement naturel. De ce fait, le chat peut présenter certains troubles alimentaires néfastes pour sa santé. Quels sont ces différents troubles alimentaires ? Quelle en est la cause ? Que faire ?

Étapes de réalisation

1. La boulimie

La boulimie ou polyphagie est caractérisée par une faim jamais assouvie qui découle sur un excès de prise de nourriture. La boulimie peut déclencher du diabète et de la diarrhée.


► Les symptômes

Le chat s’ennuie, il ne sait pas comment occuper son temps et se distraire. Il peut aussi être stressé ou hyperactif. Il va donc se reporter sur la nourriture et devenir boulimique, ce qui va déclencher une prise de poids.


► Que faire ?

• Dans un premier temps, il est préférable de lui fractionner ses repas en plusieurs petits repas par jour avec de l’eau à volonté.

• On peut aussi prévoir un régime alimentaire adapté si votre matou devient obèse.

• En cas de doute, il est conseillé de consulter son vétérinaire, qui fera le nécessaire pour régler le problème.

2. L’anorexie

L’anorexie se nomme aussi hyporexie. C’est le contraire de la boulimie. Le chat ne se nourrit plus. Cela peut être lié à des troubles du comportement ou à un traumatisme (déménagement soudain, séparation avec son maître, placement en pension, etc.). Le chat est triste et anxieux. Cette maladie peut aussi être liée à des pathologies comme un abcès dentaire, des infections dues à des rétrovirus tel que le FIV (Virus leucémogène félin).


► Symptômes

On remarquera une perte de poids chez l’animal. Ce dernier ne s’alimente plus, il va bouder sa nourriture et/ou ne plus s’y intéresser.


► Que faire ?

• Tout d’abord, il est essentiel de stimuler son odorat par de la nourriture plus appétissante.

• Si vous ne constatez aucune amélioration au bout de quelques jours, n’attendez pas et consultez rapidement votre vétérinaire pour qu’il vous prescrive des psychotropes pour lui redonner de l’appétit.

3. Le chat téteur

On retrouve ce type de trouble chez les chatons orphelins ou sevrés trop tôt qui ont un besoin constant de téter. Ils se sentent privés de leur mère et sont donc désappointés. C’est un réflexe de succion permanent et un signe d’hyper attachement. Ce trouble peut persister à l’âge adulte.


De ce fait, le chaton va sucer des bouts de laine, du tissu, voire des parties du corps de son maître (cou, cheveux, oreille, doigt…). Durant la période de succion, l’animal va beaucoup saliver et pétrir avec ses pattes l’objet ou la peau de son maître en même temps. Il reproduit ce qu’il faisait quand il tétait sa mère.

Le fait d’ingérer des gros bouts de tissu ou de laine peut provoquer chez le chat une occlusion intestinale, il faut donc réagir rapidement.


► Que faire ?

En général, ce trouble disparaît à l’âge de 6 mois environ. Si cela persiste et pour le rassurer, vous pouvez lui donner un vieux tee-shirt ou une taie d’oreiller avec votre odeur. Cela va le réconforter et lui procurer un sentiment de sécurité et de bien-être.

Si vous ne constatez aucune amélioration, il est préférable de contacter votre vétérinaire.

4. Le pica

Un chat anxieux, stressé ou qui s’ennuie mange ou grignote constamment différents objets qui ne sont pas des aliments comme du tissu, de la laine, de la ficelle, du caoutchouc, etc. C’est un peu comme un toc. Il faut réagir au plus vite car cela peut découler sur une occlusion intestinale.


► Que faire ?

• Donnez à votre chat plusieurs repas par jour (matin, midi et soir) et passez plus de temps avec lui, surtout si vous l’avez délaissé.

• Si le problème persiste, faites appel à votre vétérinaire, qui vous prescrira des médicaments lui permettant de se sentir mieux dans sa peau de chat.

5. Bien nourrir son chat

Pour éviter les troubles alimentaires chez le chat, il est essentiel de bien le nourrir, sachant que le chat ne se nourrit pas comme le chien. Il existe des nourritures spéciales chat et des croquettes pour chat adaptées à son âge, son poids, allégées ou non.


Il est aussi conseillé de nourrir votre animal en plusieurs petits repas (petites quantités). Si minet n’est pas un glouton, la solution idéale est le libre-service (des accessoires sont prévus à cet effet). La gamelle et l’eau du chat doivent être placées dans un endroit calme et facile d’accès pour lui.


6. Occuper son chat

Pour éviter que votre chat ne déprime, prévoyez lui des jouets, des moments de jeux avec lui et si vous possédez un jardin, laissez-le sortir. Il pourra se servir de son instinct de chasseur en guettant ses proies. Cela va l’occuper un certain temps.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Gadounette

Comment faire si mon chat a la gastro ?

La gastro-entérite est assez courante chez le chat. Elle est provoquée par une inflammation de l’estomac et des intestins. Elle est souvent d’origine infectieuse et elle est très douloureuse.

Gadounette

Comment amuser son chat ?

Contrairement au chien, le chat est d’un naturel très indépendant. Cela ne l’empêche pas de vouloir jouer seul ou avec son maître. Jouer avec son chat permet de l’éveiller, de faire appel à son instinct de chasseur et de le stimuler et de lui

Gadounette

Comment faire quand mon chat tremble ?

Quelles sont les véritables raisons pour qu’un chat tremble : la peur, l’anxiété, le froid, le plaisir, l’excitation ou la douleur ? Doit-on s’inquiéter ?

Chercher un article sur Comment fait-on