Comment s’occuper d’un âne

 

par Gadounette |

     
Comment s’occuper d’un âne

Bien soigner son âne

Vous venez d’acquérir un âne qui fait le bonheur des petits et des grands de la famille. Maintenant, il reste à bien s’en occuper pour qu'il coule des jours paisibles avec vous.

Étapes de réalisation

1. Où dort mon âne ?

Comme pour le cheval, vous l’avez hébergé dans un grand champ herbeux pour qu’il puisse gambader et manger à son aise. Un petit abri a été prévu pour qu’il puisse s’abriter les jours de mauvais temps, mais également quand il fait très chaud pour se protéger des insectes.

2. Comment le nourrir ?

Bien qu'il y ait beaucoup d’herbes dans le champ, si vous n’avez pas la possibilité d’organiser plusieurs parcelles pour permettre à l’herbe de se renouveler, il aura besoin d’un petit complément de nourriture.


► En période estivale

Si le champ est riche en herbe, aubépines, chardons, branches de différentes essences d’arbres (noisetier, orme, frêne), votre âne aura un menu à la carte et s’en trouvera très satisfait. Dans le cas contraire, il faudra prévoir des compléments comme des granulés.


► En période hivernale

L’herbe se fait bien rare et les arbres sont tous dénudés de leurs feuilles. Il va donc falloir le nourrir avec des granulés ou un mélange d’avoine, d’orge et de blé.

Vous rajouterez aussi une ration de foin de qualité (environ 5 kg/jour).

Attention, toutefois à ne pas trop le nourrir car il pourrait faire des fourbures surtout s’il se dépense très peu.

Prévoyez également de l’eau propre à volonté.

3. Entretien et soins

Comme pour le cheval, votre âne doit être entretenu, soigné et brossé régulièrement pour éliminer les parasites. L’âne craint également l’humidité et la pluie, soyez donc vigilant durant ces périodes.


► Les sabots parés

Les sabots doivent être parés régulièrement en fonction de la pousse de la corne (environ 3 fois par an). C’est le maréchal-ferrant qui s’en charge.


► Le vermifuge

Comme pour les autres animaux domestiques, il faut penser à vermifuger son âne deux à trois fois par an pour éviter une infection par les vers. Cette dernière peut s’identifier rapidement si votre animal se gratte constamment la queue, s’il tousse mais aussi si son poil perd de la brillance.


► La vaccination

Une fois par an, faire vacciner son âne contre la grippe, le tétanos et la rage.


► Les dents

Il est aussi important de prévoir une visite annuelle par un dentiste équin pour vérifier l’état de ses dents, surtout si votre âne est âgé.

4. Les maladies de l’âne

Même si l’âne est plus rustique que le cheval, il demande des soins. Tout d’abord, la température normale de l’âne est de 37°C.


Les principales maladies de l’âne sont les suivantes : la grippe, le tétanos et la rage, pour lesquelles, il doit être vacciné. Voici d'autres maladies auxquelles un âne peut être sujet :


► La fourbure

Cette maladie survient en cas d’excès alimentaire ou d’herbes trop grasses et riches. La maladie se développe dans le pied et l’âne souffre terriblement, il a des difficultés à se tenir debout et à marcher, il boîte. C’est un peu comme une crise de goutte pour nous. La fourbure peut être mortelle.


► La gourme

C’est une affection des poumons qui est souvent attrapée par les ânes vivant dans des endroits très humides et non abrités.

► La piroplasmose

C’est une maladie très grave transmise par les tiques.


► La leptospirose

On pourrait la confondre avec la piroplasmose, mais la contamination s’effectue par les rats et non par les tiques.


► Les maladies de la peau

Elles sont très fréquentes chez l’âne, surtout la dermite estivale qui provoque de terribles démangeaisons dues à des piqûres d’insecte. La teigne est aussi une maladie très contagieuse qui déclenche une irritation de la peau et une chute des poils par zone.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Gadounette

Comment sont transportés les animaux

Beaucoup d’animaux (chevaux, cochons, vaches, moutons….) destinés ou non à l’abattoir souffrent des mauvaises conditions de transport. Cette situation est propice à la propagation de maladies.

Gadounette

Tout savoir sur la poule orpington

La poule orpington est idéale pour ceux qui démarrent un élevage de poules car elle est polyvalente : c’est une bonne pondeuse, une bonne couveuse, une bonne mère et sa chair est très goûteuse.

Gadounette

Comment lutter contre le stress de ses poules

Pour avoir de bons œufs et rester en bonne santé, vos poules ne doivent pas être stressées. Les sources de stress peuvent être multiples et nuisent au bien-être de la poule. Qui dit poules stressées dit moins de production d’œufs, poules agressi

Chercher un article sur Comment fait-on