Comment reconnaitre les races de vaches

 

par Gadounette |

     
Comment reconnaitre les races de vaches

Connaitre les races bovines

Lorsque l’on se promène dans notre belle campagne, les vaches font partie de notre paysage et de notre patrimoine. Chacune correspond à un terroir bien particulier. Normande, du Massif Central ou du Charolais, elles nourrissent l’homme de leur lait et de leur chair.

Étapes de réalisation

1. Quante-six races bovines

Chaque race de vache est rattachée à une région. Plusieurs paramètres permettent de les identifier : la robe, des signes distinctifs sur le corps ou la tête, la taille… Certaines sont des vaches laitières, d’autres sont élevées plus particulièrement pour leur viande ou quelquefois les deux (mixte).


En France, on distingue 46 races bovines officielles pour 20 millions de vaches environ. parmi ces 46 races, on distingue :

- les races à petits effectifs (effectif inférieur à 5000 femelles reproductrices en France)

- les races locales : ces races ont des origines géographiques, dépendent d’un lieu spécifique et d’un mode d’élevage rattaché à un territoire donné. Ces races locales très particulières permettent de fabriquer un fromage de région avec une race de vache bien spécifique.

Nous allons traiter, ci-dessous, certaines races de vache ayant leurs particularités.

2. Race de vache : aubrac

Elle est issue du Massif Central. Cette vache est vigoureuse, rustique et très maternelle. Vous la verrez brouter plus particulièrement en Auvergne.

Les éleveurs ne rencontrent pratiquement pas de problèmes lors du vêlage.


► Ses principales caractéristiques

L'aubrac est très appréciée pour sa viande.

Poids : 500 à 800 kg


Sa robe unie peut être gris-blanc voire froment. Les oreilles et sa queue sont de couleur noire. Elle possède de longues cornes relevées.

Elle est caractérisée par un museau assez carré et des hanches plutôt arrondies.

3. Race : blonde d’Aquitaine

Même si cette vache est originaire du Sud-Ouest, on peut la voir brouter dans toutes nos campagnes et aussi à l’étranger.

Elle est très reconnue pour sa production de bovins, sa rusticité et son vêlage non contraignant. On compte environ 600 000 « têtes » en France.


► Ses principales caractéristiques

La blonde d’Aquitaine est surtout appréciée pour sa viande.

C’est une vache de grande taille qui peut mesurer jusqu’à 1.50 m au garrot.

Poids : une tonne

Sa robe de couleur froment possède des poils courts. Ses naseaux, mufles et lèvres sont roses et ses cornes blanches avec le bout blond.

Cette vache docile est caractérisée par un corps aux hanches pas trop ressorties et des cuisses musclées. Ses mamelles ne sont pas saillantes.

4. Race : bretonne pie noir

Cette vache est surtout réputée pour son lait. Originaire de Bretagne, elle est rustique et vêle sans aucune difficulté. On compte environ 1500 « têtes » de cette race de vache.


► Ses principales caractéristiques

Cette laitière est de petite taille et mesure 1.18 m au garrot.

Poids : 400 à 500 kg.

La bretonne pie noir a une robe blanche avec des tâches noires, aux poils courts. Sa tête est de couleur très foncée avec des cornes blanches mais noires au sommet.

Cette vache est caractérisée par un corps peu musclé, à la poitrine étroite et des membres fins. Ses mamelles sont bien attachées.

5. Race : la charolaise

La charolaise est très réputée pour son excellente viande. On la retrouve plus particulièrement en Saône-et-Loire.

C’est une race polyvalente car c’est aussi une bonne laitière, très fertile.

On compte environ deux millions de charolaises en France.

► Ses principales caractéristiques

Cette vache de taille moyenne, (1.45 m au garrot) possède des membres robustes et un corps très épais et musclé. Sa « culotte » gracieuse est très rebondie.

Poids : 750 à 1200 kg.

Sa robe est unie blanche ou crème avec des poils très fournis. Son nez est rose et son mufle large. Ses cornes un peu relevées sont de couleur claire.

Cette vache vit assez longtemps.

6. Race : limousine

Appréciée pour sa viande, elle est aussi utilisée pour les travaux agricoles. Garante de notre patrimoine, elle possède 3 labels rouges : bœuf limousin, limousin junior et veau fermier limousin élevé sous sa mère.

On distingue plus d’un million de têtes sur l’hexagone.


► Ses principales caractéristiques

C’est une vache robuste et très maternelle, de grande taille (1.55 au garrot).

Sa robe est de couleur froment vif avec des poils bien fournis. Ses muqueuses et ses yeux sont de couleur plus claire. Ses cornes sont tournées vers l’avant et de couleur claire également.

Son corps est musclé, ses membres robustes et sa jolie « culotte » est bien rebondie.

7. Race : normande

Notre belle normande qui fait la richesse de notre patrimoine est une excellente laitière. Elle a l’avantage d’être robuste, et de vêler facilement.

Son lait permet de fabriquer des fromages comme le camembert, le livarot, et le pont-l’évêque mais aussi du bon beurre.


► Ses principales caractéristiques

Elle possède une robe tricolore : blanc, marron et bringé avec des yeux entourés d’une grande tâche comme des lunettes. Ses cornes de couleur blanche sont assez courtes.

Poids : 700 à 800 kg

De taille moyenne, elle mesure 1.50 m au garrot. Son corps est épais et long, ses mamelles sont très saillantes.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Gadounette

Comment sont transportés les animaux

Beaucoup d’animaux (chevaux, cochons, vaches, moutons….) destinés ou non à l’abattoir souffrent des mauvaises conditions de transport. Cette situation est propice à la propagation de maladies.

Gadounette

Tout savoir sur la poule orpington

La poule orpington est idéale pour ceux qui démarrent un élevage de poules car elle est polyvalente : c’est une bonne pondeuse, une bonne couveuse, une bonne mère et sa chair est très goûteuse.

Gadounette

Comment lutter contre le stress de ses poules

Pour avoir de bons œufs et rester en bonne santé, vos poules ne doivent pas être stressées. Les sources de stress peuvent être multiples et nuisent au bien-être de la poule. Qui dit poules stressées dit moins de production d’œufs, poules agressi

Chercher un article sur Comment fait-on