Comment élever des faisans

 

par Gadounette |

     
Comment élever des faisans

Élever des faisans

Le faisan est un animal facile à élever qui a l’avantage de donner de la couleur à la basse-cour. De plus, c’est un gibier qui a une chair savoureuse.

Étapes de réalisation

1. Élever des faisans

L’élevage s’adapte aussi bien aux éleveurs amateurs que confirmés, sachant que certaines races sont plus simples à élever que d’autres. Il est donc essentiel de bien se renseigner avant d’entreprendre l’élevage de faisans.

Le faisan est un oiseau robuste qui fait partie de la sous-famille des Phasianinae. En milieu naturel, sa longévité est de 10 ans, tandis qu’en captivité, il peut vivre jusqu’à 20 ans.


► Quelques races de faisans

- Les variétés rustiques, qui ne représentent pas trop de risques, seront plus adaptées à l’élevage amateur. Les variétés rustiques sont : le vénéré, le doré, l’argenté, le faisan d'Elliot, le hokki bleu.

- Les éleveurs confirmés auront plus de choix et pourront se pencher sur des espèces un peu plus rares ou plus onéreuses, telles que : le hoki brun, le prélat, l’éperonnier, le mikado…


Pour élever des faisans, vous aurez besoin d’un espace approprié, sachant qu’ils peuvent être élevés en volière ou en liberté.

2. Où loger mes faisans ?

On compte environ 2 m² pour chaque faisan et on compte un mâle pour cinq femelles.


Le parcours extérieur doit être spacieux et couvert d’un filet ou non.


Il est préférable que l’endroit soit pourvu d’arbres pour protéger les faisans des lourdes chaleurs de l’été. Cependant, le soleil sera aussi le bienvenu sur les autres parties du terrain. Ce dernier devra être sec et non humide, drainé et sablonneux si possible.

3. Élever ses faisans en liberté

Quel bonheur de pouvoir élever ses faisans en liberté ! Mais pour qu’ils soient heureux et qu’ils restent bien sagement dans leur espace qui leur ait réservé, il est important qu’ils disposent :

- de beaucoup de verdure comme des buissons, des haies, des bosquets, un grand champ ;

- d'un ou plusieurs plans d’eau ;

- de végétaux pour se nourrir : glands, bourgeons, baies…

Les faisans aiment la tranquillité, ils préféreront donc une zone dépourvue de bruit.

4. La volière pour les faisans

Vous avez choisi la volière pour élever vos faisans en captivité. Celle-ci devra être confortable et spacieuse. Pour ce faire, prévoyez :

- un grillage robuste à mailles serrées d’un minimum de deux mètres de hauteur ;

- un abri fermé et un parcours herbeux, comme pour les poules ;

- un sol légèrement incliné pour faciliter l’évacuation de l’eau ;

- si possible, des cloisons que vous pouvez déplacer sans difficulté, à l’intérieur de la volière, dans le cas où un ou plusieurs faisans devraient être séparés du groupe.

5. L’abri pour les faisans

L’abri est idéal pour protéger les faisans des intempéries. Pour qu’il soit agréable, celui-ci sera garni de paille.


Vous pourrez y aménager des mangeoires, des abreuvoirs avec de l’eau propre à volonté et un petit endroit avec de la poussière pour qu’ils puissent se baigner dedans. Ils adorent ça.


N’oubliez pas non plus les perchoirs, aussi bien dans la volière que dans l’abri.


Pour éviter la propagation de maladies et de divers parasites, il est impératif de nettoyer et de désinfecter régulièrement la volière et l’abri des faisans.

6. L’alimentation des faisans

Pour avoir des faisans en bonne santé au plumage chatoyant, il est nécessaire de bien les nourrir.


► Nourriture de base

La nourriture de base se compose de blé, de maïs concassé, de morceaux de fruits et de légumes.


► Nourriture complémentaire

Les faisans élevés en liberté auront l’avantage de bénéficier également de végétaux naturels et de beaucoup de verdure.

Le faisan est un oiseau omnivore, il aura également besoin, pour compléter sa nourriture de petits insectes, de déchets de poissons et de morceaux de viandes.

Vous pouvez également vous procurer dans le commerce de la nourriture spécifique pour poulet qui peut être utilisée pour les faisans.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Gadounette

Comment sont transportés les animaux

Beaucoup d’animaux (chevaux, cochons, vaches, moutons….) destinés ou non à l’abattoir souffrent des mauvaises conditions de transport. Cette situation est propice à la propagation de maladies.

Gadounette

Tout savoir sur la poule orpington

La poule orpington est idéale pour ceux qui démarrent un élevage de poules car elle est polyvalente : c’est une bonne pondeuse, une bonne couveuse, une bonne mère et sa chair est très goûteuse.

Gadounette

Comment lutter contre le stress de ses poules

Pour avoir de bons œufs et rester en bonne santé, vos poules ne doivent pas être stressées. Les sources de stress peuvent être multiples et nuisent au bien-être de la poule. Qui dit poules stressées dit moins de production d’œufs, poules agressi

Chercher un article sur Comment fait-on