Comprendre la vie et la reproduction du sanglier

 

par Gadounette |

     
Comprendre la vie et la reproduction du sanglier

Découvrir la vie du sanglier

Le sanglier est un animal grégaire qui vit avec ses congénères. Quand il vieillit, il entame une vie en solitaire.

Étapes de réalisation

1. La vie et l’organisation sociales du sanglier

Le sanglier a un bon odorat et une ouïe assez développée, contrairement à sa vue, qui est mauvaise. Sa perception des mouvements est excellente.


On retrouve différents groupes de sangliers qui peuvent se décomposer comme suit.


► Le groupe de laie avec ses petits

Ce groupe repose sur une structure matriarcale qui est familiale. Il est composé d’une laie adulte et des jeunes des deux dernières portées. Des laies sans progéniture peuvent aussi s’intégrer à ce groupe de sangliers. C’est une laie adulte disposant de progénitures qui dirige et réglemente le groupe, on l’appelle la laie meneuse. Dans un groupe, deux laies dominantes ne peuvent pas s’entendre, et de ce fait ne cohabiteront pas ensemble. La laie suitée, qui vient d’avoir ses petits, fera bande à part.


► Le groupe des jeunes sangliers

On distingue également un autre groupe de sangliers composé de bêtes rousses (sangliers âgés de six mois à un an). Ces sangliers se tiennent à proximité de la laie qui va bientôt avoir des petits. Ils rejoindront le groupe familial une fois que les petits marcassins seront sevrés sachant que la laie ne les autorise pas à intégrer le groupe avant.


► Le groupe des jeunes mâles

Viennent ensuite des petits groupe de mâles. Ils sont âgés de deux ans environ, on les nomme les ragots. Quant aux laies ragotes, elles se regroupent ensemble pour élever leurs petits.


► Les mâles âgés

Les mâles beaucoup plus âgés préfèrent vivre seuls. Cependant, ils peuvent être accompagnés d’un autre sanglier plus jeune, appelé page.

2. Activité du sanglier

Le sanglier a différentes phases d’activité : une phase de repos qui est le jour sachant que la nuit, il s’adonne à son activité préférée : la recherche de nourriture.


Le sanglier se déplace pour se nourrir. Si la nourriture est abondante à un endroit, celui-ci peut y rester pour manger toute sa ration. Dans le cas contraire, il effectuera plusieurs déplacements et fractionnera ses repas en fonction de la nourriture qu’il aura trouvée.


Pour se nourrir la nuit, le sanglier va fouiller le sol à une profondeur de 30 cm environ pour rechercher son alimentation comme des petits rongeurs, des insectes ou des racines. On dit qu’il fait des boutis. Quand il cherche sa nourriture en surface, il fait des vermillis.


Durant le jour, qui est sa période de repos, le sanglier se couche dans une bauge (qui est un trou qu’il aura creusé). Celle-ci peut y accueillir plusieurs sangliers. La bauge est souvent protégée du vent et des intempéries et difficile d’accès pour les intrus.

3. L’espace vital du sanglier

L’espace vital du mâle est beaucoup plus important que celui de la femelle. L’espace des femelles est de 500 à 2000 hectares tandis que celui des mâles se situe de 1500 à 10000 hectares.


Les déplacements ont plutôt lieu l’hiver pour rechercher la nourriture et aussi en période du rut. Un mâle peut parcourir 40 km en une nuit.

4. La reproduction du sanglier

Le sanglier est polygame, il va donc s’accoupler avec plusieurs femelles. Ce sont les dominants qui ont les faveurs des femelles. Pour ce faire, ils s’adonnent à des combats acharnés pour avoir les femelles. Ils vont s’affronter férocement avec leurs défenses en éructant et en grognant.


Le mâle a une maturité sexuelle à l’âge de 10 mois tandis que celle de la femelle se situe entre 8 et 24 mois.


La laie peut donner jusqu’à 5 à 6 marcassins voire plus pour certaine. La gestation dure trois mois, trois semaines et trois jours.


Elle met bas dans un nid douillet nommé chaudron. Ce dernier est composé de petits végétaux, branches, fougères, d’herbages. Ce chaudron est installé dans un endroit calme et abrité.

5. Les bébés marcassins

La mise-base dure entre trois et quatre heures. La période de mise-bas à lieu de janvier à septembre mais également entre mars et mai.


Le nombre de petits à naître dépend principalement du poids et de l’âge de la femelle.


Les marcassins pèsent environ 700 g et mesurent 25 cm.


Ils naissent le corps couvert de poil, les yeux bien ouverts et des petites dents bien pointues. Ils ont la capacité de se déplacer dès qu’ils sont nés.


La laie cherche à garder au chaud ses petits durant les premiers jours de leur vie car ils craignent principalement le froid. Elle les réchauffe avec sa chaleur corporelle. Dans le cas contraire, la laie peut perdre 30 à 50 % de sa portée.


Quand la laie est auprès de ses petits, elle devient très agressive. Il est donc vivement conseillé de ne pas la déranger.


Les marcassins commencent à se nourrir de végétaux et de petits insectes à partir du quinzième jour. Ils sont sevrés à l’âge de 4 mois.


Un mois après la mise-bas, les marcassins sont beaucoup plus vigoureux et la laie accepte qu’un groupe les rejoigne. C’est la laie meneuse et ses petits qui ont la priorité pour se nourrir, viennent ensuite les autres sangliers du groupe.

6. La mortalité chez le sanglier

Les principales causes de mortalité sont la chasse, donc l’homme et le loup, que l’on retrouve dans les zones sud alpines.


Le sanglier est aussi menacé par des accidents comme des collisions avec des véhicules, l’intoxication aux pesticides, les maladies parasitaires ou infectieuses, des tumeurs ou des malformations.

Une grande période de froid peut aussi être une cause de mortalité chez le sanglier, qui a alors des difficultés à rechercher sa nourriture.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Gadounette

Tout comprendre sur le sanglier

Plat préféré d’Obélix et festin pour les rois, le sanglier peuple nos forêts françaises depuis des lustres. Quelles sont ses principales caractéristiques ? De quoi se nourrit-il ? Où habite le sanglier ?

Gadounette

Tout comprendre sur la vie et la reproduction du daim

Le daim peuple nos forêts françaises et certaines de nos pays d’Europe. On le retrouve aussi en captivité dans les jardins, parcs et zoos. Comment s’organise le daim pour survivre ? Comment se reproduit-il ? Quels sont ses prédateurs ? Quelqu

Gadounette

Vie et reproduction des cerfs

Le cerf est un animal sauvage et majestueux qui vit dans nos forêts. Comme tous les autres animaux, il possède une vie sociale et se reproduit selon certaines mœurs.

Chercher un article sur Comment fait-on