Tout comprendre sur le sanglier

 

par Gadounette |

     
Tout comprendre sur le sanglier

Découvrir le sanglier

Plat préféré d’Obélix et festin pour les rois, le sanglier peuple nos forêts françaises depuis des lustres. Quelles sont ses principales caractéristiques ? De quoi se nourrit-il ? Où habite le sanglier ?

Étapes de réalisation

1. Description du sanglier

Le sanglier est un mammifère qui fait partie de la famille des suidés. Il est caractérisé par un dimorphisme sexuel très marqué. On peut dire que c’est un cochon sauvage qui vit en France mais également en Europe.

Sa longévité est de 10 ans environ, à condition qu'il ne soit pas chassé, ce qui n’est pas souvent le cas.

Le sanglier est un animal solitaire. La femelle se nomme la laie et les petits des marcassins.


► Taille et poids du sanglier

Le mâle adulte pèse environ entre 100 et 150 kg, sachant que les plus gros individus peuvent atteindre jusqu’à 300 kg. Sa longueur se situe entre 140 à 145 cm. Quant à la femelle adulte, elle pèse environ 70 à 80 kg et sa longueur est de 125 à 145 cm.


► Pelage du sanglier

Le jeune sanglier (marcassin) dispose d’un pelage « camouflage » de couleur beige marron, qui est constitué d’une livrée rayée, alternant dans le sens de la longueur des bandes claires et d’autres plus foncées. A l’âge de quatre ou cinq mois, son poil supérieur devient roux. Puis vers huit, dix mois, il prend sa couleur définitive qui est de couleur sombre. Il devient une « bête noire ».

Le pelage du sanglier est très fourni et dense. De plus, son corps est composé d’un cuir épais nommé armure qui le protège des différentes blessures qu’il peut subir.

2. Le cri du sanglier

Pour communiquer avec ses congénères, le sanglier pousse différentes vocalises très typiques : il grommelle, nasille, couine, grogne, souffle et gémit. Il peut aussi claquer les mâchoires (claquer des dents), signe d’un danger imminent. On dit qu’il « casse les noisettes ».


Chaque laie possède un timbre de voix spécifique, ce qui permet aux petits marcassins de reconnaître leur maman quand ils se sont aventurés un peu trop loin.


Quand, il meurt, le sanglier ne pousse aucun cri, il s’éteint en silence.

3. Alimentation du sanglier

Le sanglier est omnivore et se nourrit particulièrement la nuit. Il s’adapte à tous les types de nourriture selon les saisons. Toutefois, il a ses préférences. Il affectionne les matières végétales telles que les racines et rhizomes, les bulbes, les herbacées, les feuillages de graminées mais aussi des petits fruits et des graines. Il adore les glands, les châtaignes et les faines mais aussi le maïs et le blé.


Le sanglier se nourrit également d’insectes, de petits mollusques, et des restes d’animaux comme des serpents, des batraciens, des oiseaux, des petits rongeurs.

4. L’habitat du sanglier

Le sanglier est un animal solitaire qui vit principalement dans les forêts où il peut se dissimuler plus aisément. Toutefois, on peut le rencontrer dans la garrigue, la lande, les marais, les plaines de culture où il peut dénicher de la nourriture. Il a l’avantage de s’adapter à de nombreux milieux (montagnard, marécageux, sec).


Il aura tendance à choisir un endroit doté d’un ou plusieurs plans d’eau. Le sanglier apprécie également les cuvettes humides remplies d’eau où il peut prendre son bain. On appelle celles-ci, les souilles. Les bains les aident à éliminer les différents parasites cutanés. A noter : le sanglier ne transpire pas.


Pour se reposer et dormir, le sanglier s’aménage un abri nommé bauge en creusant le sol.

5. Les différentes sous-espèces de sanglier

On compte plus de 25 sous-espèces de sangliers (famille des suidés).

Les sangliers colonisent de nombreux pays comme l'Australie, les Etats-Unis, les Pays du Maghreb, la Russie, la Scandinavie, le Sud-Est asiatique et l'Europe. Ils peuvent se regrouper dans des endroits très diversifiés tels que des surfaces semi-désertiques, dans la toundra ou les forêts humides.

Le sanglier (sus scrofa), également appelé sanglier d'Europe ou sanglier commun, vit en Europe. C'est l'espèce la plus courante en France. Celui vivant dans l'Est de l'Europe peut peser jusqu'à 300 kg.

On peut rencontrer le sanglier commun dans toutes les régions françaises car il s'adapte très bien aux différents climats. Il pèse entre 70 et 110 kg (voire 150 kg selon le sexe).


► Les sous-espèces de sangliers

Les sous-espèces de sangliers sont réparties en 5 genres : le phacochère, le potamochère, le sanglier nain (en voie de disparition), le babiroussa, le sanglier à moustache.

Ci-dessous, quelques exemples.

• Le sanglier à moustache ou sanglier barbu vit particulièrement en Malaisie, dans les îles de Sumatra, Bornéo, aux Philippines.

• Le sanglier des Visayas habite les îles Visayas et les Philippines.

• Le sanglier des Philippines colonise les Philippines.

• Le sanglier des Célèbes habite dans l'île des Célèbes.

• Le sanglier Babiroussa vit sur les îles des Célèbes, Togian, Sula, Buru.

6. Nuisances et intérêts du sanglier

► Les nuisances engendrés par les sangliers

Très prolifiques, les sangliers recherchent de la nourriture au-delà de leur territoire et s’aventurent bien souvent dans les champs et les jardins de nos maisons. Une battue est alors organisée à une date officielle de chasse pour réduire le nombre de sangliers.


► Le sanglier, un avantage pour l'écologie des forêts

Même si le sanglier occasionne de nombreux dégâts dans les cultures et aux abords des maisons, il est aussi très utile pour maintenir l'écologie des forêts grâce à son régime alimentaire.

Pour chercher sa nourriture, il aère la terre en fouinant et en retirant des bulbes et des racines. Ce procédé permet le renouvellement des futures pousses car il enterre des graines et des fruits en retournant la terre.

Le sanglier a aussi l'avantage de débarrasser la forêt de parasites comme la chenille processionnaire à raison de 100 m² de sol par jour. Il contrôle également la population des rongeurs.

Sa façon de se nourrir est donc un véritable bienfait pour l'écologie de la forêt.

Ajouter un commentaire 

Commentaires

Ysen.A | 24/10/2015  

C'est un bel animal, je le respecte et je le tue proprement.

Sur le même thème

Gadounette

Tout comprendre sur la vie et la reproduction du daim

Le daim peuple nos forêts françaises et certaines de nos pays d’Europe. On le retrouve aussi en captivité dans les jardins, parcs et zoos. Comment s’organise le daim pour survivre ? Comment se reproduit-il ? Quels sont ses prédateurs ? Quelqu

Gadounette

Comprendre la vie et la reproduction du sanglier

Le sanglier est un animal grégaire qui vit avec ses congénères. Quand il vieillit, il entame une vie en solitaire.

Gadounette

Vie et reproduction des cerfs

Le cerf est un animal sauvage et majestueux qui vit dans nos forêts. Comme tous les autres animaux, il possède une vie sociale et se reproduit selon certaines mœurs.

Chercher un article sur Comment fait-on