Connaître les dangers des chenilles processionnaires

 

par Gadounette |

     
Connaître les dangers des chenilles processionnaires

Attention aux chenilles !

La chenille processionnaire est un véritable fléau pour les jardins et les forêts, mais elle ne s’arrête pas là. C’est aussi un redoutable danger pour l’homme et pour nos animaux domestiques, les chiens et les chats.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Cet insecte fait partie de la famille des Lépidoptères.

Étapes de réalisation

1. Où vit la chenille processionnaire ?

Vous pourrez l'apercevoir en levant la tête, c’est très caractéristique. La chenille processionnaire se niche dans les arbres, plus particulièrement dans le pin, en tissant un nid de soie. On la nomme aussi chenille processionnaire du pin. C’est à cet endroit qu’elles pond ses œufs. Ce sont les aiguilles du pin qui l'alimentent.


On peut rencontrer des chenilles processionnaires dans toutes les régions françaises, et plus particulièrement celles au climat doux.

2. Ses principales caractéristiques

On reconnaît les chenilles facilement car elles se déplacent en procession. C’est-à-dire qu’au printemps, elles descendent de l’arbre pour pouvoir s’enterrer dans une terre ensoleillée. Plus tard, elles se transformeront en papillon.


Les chenilles ont la particularité d'avancer en ligne, les unes derrière les autres (en procession). Elles sont reliées entre elles par un fil de soie : les chenilles sont aveugles et suivent la chenille de tête.

3. Chenille processionnaire : un véritable ennemi pour le chien et le chat

De nombreux propriétaires d’animaux domestiques méconnaissent le danger véritable de cet insecte. Et pourtant, il y a un véritable risque qui est rarement mortelle, mais qui occasionne de véritables dégâts sur votre compagnon.


► Les poils urticants

Ces petites chenilles sont loin d’être inoffensives, car elles sont recouvertes de poils urticants qui contiennent du venin. Ses petits poils se retirent aisément et le contact avec la peau et les muqueuses est redoutable et une réaction violente et douloureuse survient sur la peau en contact. Les poils urticants sont toujours un danger pour l’animal, même si la chenille est morte.

4. Votre animal a joué avec une chenille processionnaire : conséquences

Votre compagnon à quatre pattes est encore un bébé, joueur, un peu pataud, curieux, mange tout ce qu’il trouve, attention danger, il s’est fait piégé par la chenille.


► Les symptômes

C’est très spectaculaire ! Dès que votre animal est rentré en contact avec les poils urticants de la chenille, une terrible réaction se déclenche sur la partie atteinte (pattes, corps, museau, babines, langue, yeux). Une vive douleur et une violente brûlure va l’envahir. Pour se soulager, l’animal va lécher la partie atteinte, mais va répandre les poils partout sur sa langue, qui sera atteinte également. L’animal va beaucoup saliver et se frotter sa gueule avec les pattes car il aura très mal. Sa langue va se mettre à gonfler, elle va devenir grise et/ou ulcérée. Ensuite, elle va se nécroser, il peut perdre une partie de sa langue. On peut aussi remarquer des troubles oculaires.

Si cela n’est pas pris à temps et que vous avez peu de temps, l’animal peut perdre sa langue et ne peut plus s’alimenter, faire un choc allergique, avoir du mal à respirer, être euthanasié si c’est trop tard.

5. Traiter l’animal au plus vite

Bien entendu, il faut aller rapidement chez le vétérinaire, sans perdre de temps. On ne connait pas d’antidote, mais le vétérinaire peut prescrire des anti-inflammatoires, des antibiotiques, des pansements gastriques, des antidouleurs. Il pourra même nettoyer la zone infectée. Selon l’état avancé du mal, le vétérinaire peut aussi mettre votre compagnon sous perfusion ou avoir recours à la chirurgie.


Ne jamais toucher l’endroit infecté de l’animal sans gant, car le venin est toujours actif. Néanmoins, ce que vous pouvez faire en conduisant votre animal chez votre vétérinaire, c’est de rincer la zone infectée avec beaucoup d’eau, et sans frotter. Cela retire un peu le venin et peut soulager l’animal avant d’être traité en urgence.

6. Chenilles processionnaires : les moyens préventifs

Avant de vous promener avec votre compagnon à quatre pattes, assurez-vous que les chenilles ne sont pas présentes dans cet environnement. Attention, car elles traversent même les routes passagères.


Il est aussi vivement recommandé d’inspecter son jardin qui peut être infesté par les chenilles. Si c’est le cas, n’hésitez pas à prévenir votre mairie, qui fera le nécessaire pour éliminer ces chenilles en brûlant les nids. Évitez de les détruire vous-même.


Attention, en période venteuse, les poils urticants des chenilles peuvent voler dans l’air ambiant.


Rappelons également que cet insecte n’a pas vraiment de prédateurs, à part quelques oiseaux qui se risquent à les manger comme le coucou et la mésange à huppe. De plus, il est très difficile de s’en débarrasser.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Gadounette

Lutter contre le stress de son chien

Comme les humains, les chiens et les autres animaux de compagnie peuvent être stressés. Pour certains chiens, cela fait partie de leur tempérament. Pour d’autres, cela peut être dû à un traumatisme passé ou à une cause plus spécifique. Comment

Gadounette

Que faire si mon chien sent mauvais ?

Votre chien sent mauvais et embaume toute la maison ou la voiture. Comment y remédier ?

Gadounette

Que faire quand mon chien vomit ?

Mon chien a l’air en bonne santé. Pourtant il régurgite et/ou vomit assez souvent, est-ce grave, docteur ?

Chercher un article sur Comment fait-on