Tout savoir sur l’orque

 

par Gadounette |

     
Tout savoir sur l’orque

Bien connaître l’orque

L’orque est un animal marin immense et fascinant qui habite les mers et les océans. On la nomme également épaulard ou « baleine tueuse ». Plongeons dans son univers de grand prédateur des mers qui se hisse au sommet de la chaîne alimentaire, au-dessus du requin blanc.

Étapes de réalisation

1. Connaître l’orque

L’orque (orcinus orca) se nomme aussi épaulard. Ce mammifère fait partie de l’ordre des cétacés et de la famille des Delphinidés. L'orque est très sensible et intelligente.


L’orque est un animal grégaire qui préfère vivre en communauté. Lorsqu’elle sillonne les océans, elle peut parcourir plus de 1 000 km en trois mois et sa vitesse peut atteindre les 70 km/h. L'orque est nomade.


Dans son milieu naturel, la longévité de l’épaulard peut atteindre 60 ans. Toutefois, le record de longévité de 98 ans est détenu par une femelle, sachant qu’elle a une espérance de vie plus importante que le mâle.

2. Description physique de l’orque

Cet animal ressemble à la baleine. Toutefois, son dos est noir et son ventre blanc. Il est caractérisé par une tache blanche derrière et juste au-dessus de l’œil. Son corps massif, puissant et hydrodynamique, est surmonté d’un grand aileron dorsal. Cet animal représente la force et la puissance.


Le mâle possède un aileron dorsal plus grand que celui de la femelle, c’est ce qui permet de les différencier.


• Le mâle mesure de 9 à 10 mètres de long et pèse 9 à 10 tonnes environ. La taille courante est de 8 mètres.
• Quant à la femelle, elle mesure environ 7 mètres pour un poids de 4 à 7 tonnes.

3. Les différents types d’orques

Malgré les caractéristiques générales de l’épaulard, on distingue trois genres d’orque : les résidentes, les nomades et les hauturières. Ces orques présentent des particularités morphologiques, génétiques, comportementales et alimentaires car elles n’ont pas la même activité, ne vivent pas au même endroit, et ne se nourrissent pas des mêmes proies. Leurs mœurs et comportements sont aussi différents.

4. Orque résidente

Comme son nom l’indique, elle possède un territoire bien déterminé. On peut l’apercevoir au large des côtes du Canada. Elle navigue plus particulièrement dans les eaux où abondent les saumons. D’ailleurs, elles ne se nourrissent que de poissons et de calamars et rarement de mammifères marins. L’orque résidente est piscivore. Elle est pacifique, contrairement à l’orque nomade.


L’orque résidente vit en groupes de 5 à 50 individus. Dans une communauté familiale, on peut distinguer 5 générations successives d’orques. Elles peuvent rester ensemble toute leur vie, sachant que pour se reproduire, elles s’accouplent avec des orques d’un autre groupe. C’est la plus vieille femelle qui dirige son groupe. On peut distinguer des sous-groupes qui sont composés d’un côté des mâles et de l’autre côté des femelles et des petits.

5. Orque hauturière

L’orque hauturière se nomme aussi offshore. On la retrouve en haute mer sur les plateaux continentaux et au large de la Norvège. Son alimentation est principalement à base de poissons et un peu d’oiseau de mer. On dit qu’elle est ichtyophage.


L’orque hauturière est beaucoup moins imposante que les autres orques. Cependant, elle est beaucoup plus bruyante car elle communique énormément entre elles. Leur vie sociale est la même que l’orque résidente.

6. L’orque nomade

L’orque nomade, nommée aussi transient, est la plus agressive et la plus dangereuse. Elle se nourrit de mammifères marins. C’est la reine des océans. On peut apercevoir l’orque nomade sur les côtes de l’Alaska. Elle peut sillonner les océans en meutes ou en solitaire. Courageuse et aventurière, elle n’a peur de rien et peut s’attaquer à des proies comme des pingouins, des phoques, des mammifères marins et des requins blancs car elle juge ces derniers comme des concurrents et il n’y a pas de place pour eux.


Leur mode de vie diffère des autres types d’orques. Les groupes qu’elles forment sont composés de quelques individus seulement.


L’orque nomade a une particularité : son aileron est beaucoup plus pointu et plus droit que celui des orques nomades et des orques hauturières.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

« Orque » est un mot féminin.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Gadounette

Comprendre la vie des requins

Il hante les rêves des petits et des grands. Il fait sensation dans les films et nous glace quelquefois le sang quand nous nageons au bord de l’océan. Le requin est souvent perçu comme un grand prédateur de l’homme, et pourtant... Qui est-il ? Co

Gadounette

Quelles sont les espèces de requin dangereuses ?

Le requin est le monstre des mers le plus redouté des humains. Sanguinaire et dangereux, il se déplace tout autour du globe, à la recherche de nourriture. De nombreux films en ont fait leurs « choux gras » et lui ont fait une réputation de dévoreu

Gadounette

Découvrir la vie et la reproduction de l’orque

L’orque, nommée également épaulard, est le plus grand prédateur des mers. Très intelligente et dotée d'une excellente mémoire, elle sillonne les mers à la recherche de nourriture. L’orque est aussi surnommée « baleine tueuse » et « rei

Chercher un article sur Comment fait-on