Faire de l'élevage de bisons

 

par Gadounette |

     

Certains font de l’élevage de moutons, de vaches, de dindes ou de cochons… D’autres préfèrent se spécialiser dans un élevage plus original comme l’élevage de bisons. Comment se lancer dans l’élevage de bisons ? Comment s’en occuper ? Quelle est la réglementation pour ce type d’élevage ? Cet article a pour objectif de vous permettre de faire de l’élevage de bisons en connaissant la réglementation sans vous lancer dans une aventure inappropriée. Attention, l’élevage de bisons demande un investissement important.

Étapes de réalisation

1. La réglementation pour faire de l’élevage de bisons

Avant de vous lancer dans l’élevage de bisons, il est indispensable de connaître la réglementation liée à cette espèce.

Contrairement aux vaches, le bison n’est pas un animal domestique. Son élevage doit donc respecter la législation en vigueur, c’est-à-dire :
- l’autorisation d’ouverture pour la création de ce type d’élevage ;
- la détention d’un certificat de capacité ;
- le respect des normes imposées lors de la création de vos installations.

Quant à la réglementation sanitaire pour le bison, c'est la même que pour les bovins.

2. L’autorisation d’ouverture d’élevage de bisons

Cette autorisation dépend des articles R.213 (5 à 17) du code rural spécifique aux espèces non-domestiques.

Pour ce faire, la demande d’autorisation doit comprendre le type et le nombre de bisons, les surfaces, la charge à l’hectare, le genre de clôture et le matériel de contention.

Le ministère de l’environnement recommande un chargement de 1.2 ha par bison.

Cette demande se fait à la DSV (direction des services vétérinaires).


► Le certificat de capacité

Toute personne ou établissement détenant un animal non domestique doit posséder un certificat de capacité (article L 413.2 (2 à 4) du code de l’environnement). Il est délivré par le ministère de l’environnement. Le certificat de capacité est personnel. La demande est aussi à réaliser auprès de la DSV.


► Les installations

Toutes les installations relatives à l’élevage de bisons dépendent de l’arrêté du 2 avril 2001 qui en fixe les règles.

3. Quel type de bisons élever ?

De plus en plus de Français deviennent friands de la viande de bisons, ce qui fait qu’il y a plus de demandes que de production.

Il est donc important de bien maîtriser ce type d’élevage mais également sa commercialisation.

Il existe trois espèces de bisons :
- le bison d’Europe qui est une espèce protégée ;
- le bison américain des forêts vit au Canada ;
- L’unique espèce élevée en France est donc le bison américain des plaines nommée « bison, bison, bison » qui est utilisé pour la production de sa viande.

4. Les principales caractéristiques du bison

Le bison est un animal imposant, puissant et de très grande taille.
- Poids adulte : 500 à 700 kg pour la femelle et 800 à 1200 kg pour le mâle.
- Maturité sexuelle : 26 à 30 mois pour les femelles et jusqu’à 2 ans pour les mâles.
- Le premier vêlage est à prévoir dès l’âge de 3 ans.
- La durée de gestation est de 275 à 290 jours et le petit bisonneau pèse entre 18 et 25 kg ;
- Le sevrage se fait à 8 mois pour un poids de 150 à 220 kg.
- L’âge d’abattage est entre 18 mois et 6 ans et le poids de la carcasse est entre 200 et 450 kg.

5. Comment élever des bisons ?

Tout d’abord les naissances ont lieu entre avril et juin car le climat est meilleur et la nourriture plus abondante.

Le bison est aussi un animal rustique qui résiste aux diverses intempéries. Il aime les grandes surfaces de pâturages et déteste les stabulations.

Durant l’hiver, le bison mange moins et vit sur ses réserves, il va donc perdre du poids.


► Alimentation

Le bison préfère une alimentation de qualité riche en fibres et en graminées. Un complément minéral sera à privilégier. Prévoyez également 15 kg de foin quotidiennement pour un bison, surtout l’hiver.

On peut compléter la nourriture des bisonnes reproductrices avec des compléments de céréales. Il en est de même pour le bisonneau, si on souhaite augmenter son poids de sevrage après deux mois.


► Comment manipuler des bisons ?

Très imposant, le bison est de nature placide. Toutefois, il peut devenir très menaçant en cas de danger. Il est donc primordial de le manipuler avec beaucoup de précautions, dans le calme, pour ne pas le stresser.


Pour isoler un animal, il faut capturer tout le troupeau, ce sont des animaux grégaires qui ne supportent pas d’être séparés.

De ce fait, il est essentiel de prévoir une installation adaptée comme un couloir de contention, une cage de contention afin de trier les animaux et leur délivrer tous les soins nécessaires comme le déparasitage par exemple.


Même si le temps de travail est relativement faible sachant que ces animaux sauvages se suffisent à eux-mêmes, il est important de bien savoir les manipuler pour ne pas se faire charger.

6. Quel investissement prévoir pour faire de l’élevage de bisons ?

Les prix sont donnés à titre indicatif.

Pour un beau troupeau de bisons, comptez entre 1400 € et 4200 € par bison, tout dépend de son âge.

Pour le matériel, comptez environ 10 000 € avec :
- un corral de 250 m² minimum ;
- des poteaux très bien scellés ;
- une solide clôture d’une hauteur de 2.50 mètres minimum (clôture pour gros gibiers ou clôture électrique équipée de 6 fils galvanisés branchés sur secteur) ;
- un couloir de contention et une cage de contention.


► Les aides financières

Dans le cadre d’une création d’activité, vous pouvez obtenir des aides du conseil général. Pour les autres aides à l’installation du type (DJA), n’hésitez pas à vous renseigner auprès de la chambre de l’agriculture.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Gadounette

Tout savoir sur la poule orpington

La poule orpington est idéale pour ceux qui démarrent un élevage de poules car elle est polyvalente : c’est une bonne pondeuse, une bonne couveuse, une bonne mère et sa chair est très goûteuse.

Gadounette

Comment lutter contre le stress de ses poules

Pour avoir de bons œufs et rester en bonne santé, vos poules ne doivent pas être stressées. Les sources de stress peuvent être multiples et nuisent au bien-être de la poule. Qui dit poules stressées dit moins de production d’œufs, poules agressi

Gadounette

Préparer un parcours herbeux pour ses poules

Pour se sentir à l’aise dans leur habitat, les poules ont besoin d’un poulailler bien aménagé, mais également d’un parcours pour se détendre et picorer quand bon leur semble. Pour quel parcours herbeux opter ? Comment l’ensemencer ? Comment

Chercher un article sur Comment fait-on